Pénurie de main d’œuvre pour les couvreurs

On le sait, le secteur du bâtiment est en difficulté et une réduction très sensible de l’activité est à déplorer. Mais certains métiers, eux, ne connaissent pas la crise. C’est le cas par exemple du métier de couvreur.

Une pénurie de main d’œuvre

En effet, on constate même un manque de couvreurs, et les artisans qui recrutent ont du mal à trouver des candidats. Alors que 3.100 intentions de recrutement de couvreurs sont à dénombrer pour 2015, les trois quarts de ces recrutements sont jugés difficiles. D’ici à 2022, 10.000 à 17.000 postes de couvreurs seraient même à pourvoir.
Il ne faut cependant pas s’y méprendre, le secteur de la couverture n’est pas épargné par la morosité ambiante qui concerne l’ensemble des entreprises du bâtiment. Mais il s’en tire mieux que la moyenne, son activité a moins diminué que les autres en 2014. La demande est forte, et est amenée à augmenter, tirée notamment par les travaux de rénovation énergétique. De plus en plus de français sont en effet soucieux de réduire leurs factures énergétiques, d’autant que de nouvelles normes sont maintenant applicables à la construction ou la rénovation des bâtiments. Tout ceci, ainsi que le prix des énergies en augmentation, pousse les ménages à effectuer des travaux sur leur toiture pour éviter les déperditions de chaleur. Le toit est en effet l’une des variables sur lesquelles il est possible de faire le plus d’économies d’énergie.

Le saviez-vous ? Quelle Energie Pro peut vous aider à développer votre entreprise en vous apportant de nouveaux clients.

Plusieurs raisons à la pénurie

Pourquoi alors cette pénurie ? Le métier est très éprouvant, car le couvreur est soumis aux intempéries, et travailler sur les toits nécessite une attention de tous les instants. Mais le système scolaire est aussi à mettre en cause, puisqu’il n’incite pas les élèves à se diriger vers les métiers de l’artisanat, alors que l’on sait bien que beaucoup d’étudiants font des choix par défaut, et poursuivent des études longues sans perspective d’emploi. Ce constat est d’ailleurs valable pour les métiers de l’artisanat dans leur ensemble. Pourtant, les couvreurs comme beaucoup d’autres artisans bénéficient de formations de grande qualité, notamment les CAP des Compagnons du Devoir mais pas exclusivement.

Un métier passionnant…et rémunérateur !

Ce métier est souvent une vraie passion pour ceux qui l’exercent, et les couvreurs travaillent souvent en équipe. La rémunération n’est pas non-plus négligeable, puisqu’un couvreur débutant peut gagner environ 1.500 € par mois, et un artisan à son compte peut voir avoir des revenus entre 3.000 et 5.000 €.

Découvrez tous les services Quelle Energie Pro



Vos réactions

29 Sep

Cherche travaille comme artisan expérience plus de 9 ans en france

ould kacem bendehiba
05 Sep

Couvreur expérience depuis 18 ans

Barcq
10 Juil

Se pas normale

Javier santamaria
12 Juil

le coup du salaire du débutant , n’ai pas de 1500 euros dit dans l’énoncé , mais plutôt le SMIC en général… 1600 euros pour un chef d’équipe ,ce qui n’attire pas beaucoup…

gautron

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi lu