Richard Ferrand ministre de la « cohésion des territoires » : A quoi le BTP doit s’attendre ?

Richard Ferrand

Les entreprises de travaux, les professionnels et les artisans se sont posé la question : Qui prendra le ministère du logement ? Le secteur du BTP est directement concerné, et les questions se sont multipliées à la formation du gouvernement du 1er ministre Edouard Philippe.

Le bâtiment a connu un regain d’activité important ces deux dernières années, et compte bien sur un ministre fort pour prospérer et défendre les intérêts du secteur. Rappelons-le, le secteur du BTP est un des leviers les plus importants pour l’économie française et contribue de surcroît à l’amélioration du confort de vie des français.

Quelques noms ont couru avant l’annonce pour reprendre les fonctions d’Emmanuelle Cosse (ex ministre du logement et de l’habitat durable). C’est finalement Richard Ferrand qui héritera de ce ministère, sous une connotation encore inédite « Ministre de la cohésion des territoires ». Ni ministre de logement, ni secrétaire d’état au logement, à quoi faut-il s’attendre dans ce gouvernement d’Edouard Philippe ? De vives critiques sont alors exprimées par les professionnels du bâtiment et de l’immobilier à l’attention du nouveau gouvernement, mais Richard Ferrand affirme et rassure : « Le logement a un ministre de plein exercice, c’est moi ! »

Calculez le nombre de chantiers que vous pouvez recevoir près de chez vous

Qui est Richard Ferrand ?

Né le 1er Juillet 1962 à Rodez (Aveyron), Richard Ferrand est conseiller régional et député du Finistère depuis 2010. Homme de confiance de Macron, il est le premier à s’être rallié pour la constitution du mouvement « En Marche ». Son expérience en tant qu’élu et en tant que gestionnaire d’entreprise lui ont permis de structurer le parti.

Le saviez-vous ? Quelle Energie Pro peut vous aider à développer votre entreprise en vous apportant de nouveaux clients.

Que signifie le ministère de la cohésion des territoires ?

Né de la fusion des précédents ministères (logement, ville, aménagement du territoire, ruralité et collectivité territoriale), ce ministère aura pour mission de réconcilier la France urbaine, péri-urbaine et rurale. Editorialiste politique, Apolline Malherbe dans les colonnes de BFM TV explique : « Il y a deux France. Emmanuel Macron a été élu dans les cœurs des villes alors que Marine Le Pen a fait des scores très élevés dans le monde péri-urbain. Il faudra donc retrouver une cohésion du territoire ».

Par ailleurs, le nouveau ministre devrait réaliser un grand plan pour la rénovation énergétique annoncé dans le programme de Macron. La transition écologique sera l’une des priorités de ce ministère en matière de logement, puisque l’objectif est de rénover au moins 50% des habitations mal isolées pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et réduire la facture énergétique. Un audit gratuit sera proposé à tous les propriétaires en situation de précarité énergétique.

Enfin, Richard Ferrand a annoncé une « stabilité législative sur le logement », estimant « remarquable » le travail réalisé par Emmanuel Cosse : « le cadre législatif a été posé, l’enjeu est de parfaire ce qui a été mis sur les rails et d’accompagner la dynamique lancée. »

Astuce ! Réduisez le coût de votre prospection commerciale avec le service Quelle Energie Pro d'apporteur d'affaires.

Les réactions du secteur

Après des réactions d’étonnement voire de déception, quelques organisations du BTP positivent à l’annonce de la fusion des 4 ministères. Selon elles, la création d’un seul ministère rapproche encore plus ces sujets subséquemment liés.

La FFB à l’origine d’une réaction mitigée, explique à Batiactu avoir changé de point de vue : « Richard Ferrand va être au cœur des problématiques… C’est maintenant de manière globale et non plus fractionnée qu’il faut répondre. »

Le président de l’organisation patronale affirme que « Le nouveau ministre prend bien en charge, sans hiérarchie, ces trois sujets là : le logement, la ville et l’aménagement du territoire. Maintenant, reste à voir comment le gouvernement va mettre en place cette politique-là… S’il va au bout de cette logique, c’est une bonne chose et on l’accompagnera« .

Le président de la CAPEB reste prudent et ne se prononce pas sur cette annonce: « attendons de savoir sous quelle forme son périmètre sera constitué pour la partie du logement. »

La Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) félicite elle la dénomination du nouveau ministre et affirme qu’il s’agit bien de « cohérence » et de « cohésion » dont les territoires ont besoin pour mener une politique efficace sur l’ensemble des territoires.

Pascale Poirot, présidente du Syndicat National des Aménageurs et Lotisseurs (Snal) , évoque l’urgence reconnecter la politique du logement au cadre de vie, aux services de proximité et à l’emploi qui l’entoure ».

Le jour où le ministre a pris ses fonctions, Richard Ferrand a tenté de rassurer les professionnels sur leurs inquiétudes : « il va de soi que la politique de la ville, le logement, l’aménagement du territoire… tout cela se devait d’être ensemble pour que l’action publique soit efficace. »

Le ministre de la cohésion des territoires est donc attendu par l’ensemble des acteurs du BTP et de l’immobilier, pour mettre le logement au cœur des priorités du ministère.

Découvrez tous les services Quelle Energie Pro



Vos réactions

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi lu