RT Existant par élément : Les règles vont changer en 2018 !

RT Existant par élément

Les règles de la RT Existant par élément vont changer en 2018. L’Arrêté du 22 mars 2017 modifiant l’arrêté du 3 mai 2007 relatif aux seuils de performance énergétique de la réglementation thermique des bâtiments existants a été publié, et entre en application le 1er Janvier 2018.

Le texte fixe de nouveaux seuils de performances énergétiques à respecter pour chaque élément d’une construction. Prenez connaissance de ce qui change avec la RT Existant au 1er janvier 2018 :

Inscrivez-vous au programme Gratuit Certy Pro pour faire bénéficier vos clients de primes CEE bonifiées

Qui est concerné par la RT Existant?

Tous les bâtiments existants résidentiels ou non, de moins de 1000m2, dans le cadre d’une rénovation énergétique sont concernés par la RT Existant « élément par élément » . Pour les bâtiments de plus de 1000m2, on parle plutôt de « RT Existant global ».

La RT Existant par élément s’applique :

  • aux travaux de rénovation énergétique
  • à la construction de maisons individuelles neuves de moins de 50 m2
  • aux extensions neuves de moins de 50m2
  • aux extensions inférieures à 30% de l’existant et à 150 m

Les bâtiments construits avant 1948 sont également concernés par ces obligations.

A titre d’exemple : la RT Existant pour les bâtiments s’applique à un particulier qui réalise des travaux d’isolation dans son foyer, un propriétaire de local de bureaux qui rénove sa ventilation, un bailleur qui rénove sa chaufferie d’immeuble, un particulier qui change ses fenêtres…

Rendez vos devis plus compétitifs grâce aux CEE. Avec notre simulateur, calculez le montant de votre prime.

Ce qui change en 2018 dans la réglementation thermique :

Résistance thermique : La résistance thermique a été globalement revue à la hausse. A présent, chaque région possède son propre niveau de résistance thermique (plus bas dans les zones ensoleillées).

Remplacement d’une menuiserie : Les coefficients de transmission thermique ont été revus à la baisse.

  • Tableau de coefficients de transmission thermique par type de menuiserie:

Menuiserie W/(m2.K)
Ud (Porte) 2 W/(m2.K)
Uw (Fenêtre) 1.9 W/(m2.K)
Ucw (Verrière) 2.5 W/(m2.K)
Uvéranda (Véranda) 2.5 W/(m2.K)

Ventilation : Création des entrées d’air obligatoire pour les pièces non ventilées dans le cas d’isolation des parois ou de remplacement des baies.

Pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire, refroidissement, et la ventilation :

  • Les seuils de l’isolation ont été revus à la hausse.
  • La variation temporelle des radiateurs électriques ne dois pas excéder 1.8 K pour les émetteurs à accumulations (souvent appelés radiateur accumulateur) ou les planchers chauffants. Pour tous les autres émetteurs la variation temporelle ne doit pas dépasser 0.6 K.
  • Classe de régulation 4 pour les équipements de chauffage centralisé

Eclairage :

  • Les bâtiments tertiaires, parcs de stationnements et parties communes doivent être équipés d’extincteur automatique de l’éclairage.
  • La puissance maximale ne doit pas excéder 1.6 W par m2 de surface pour les bâtiments tertiaires.

A titre d’illustration : lorsqu’un particulier souhaite remplacer ses fenêtres, il doit les remplacer par des fenêtres doubles vitrage. Elles doivent respecter les seuils énergétiques définis par le texte, sauf cas particulier cité dans le texte prévu par la loi. Lorsqu’une porte est remplacé, le coefficient doit être inférieur à 2 W/(m2.K).

Pour pouvoir valoriser vos CEE, vous devez vous inscrire préalablement à un programme de CEE. Le programme Certy Pro, qui est Gratuit et Sans Engagement, vous permet de toucher très simplement 100% des primes CEE « Classique » et « Précarité ».



Découvrez tous les services Quelle Energie Pro



Vos réactions

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi lu