Document unique : 82% des entreprises du BTP ont réalisé le DU

document unique

LA CAPEB et la CNATP ont réalisé une enquête qui révèle des chiffres encourageants . 82 % des entreprises dans le secteur du bâtiment ont d’ores et déjà réalisé leur document unique.

De nature obligatoire, le document unique d’évaluation des risques permet de déployer un plan d’action préventif sur la base des risques potentiels qui existent dans le métier, dans le but de réduire ou d’éliminer les accidents du travail ainsi que les maladies professionnelles.

Calculez le nombre de chantiers que vous pouvez recevoir près de chez vous

Des chiffres encore insuffisants mais encourageants

Parmi les entreprises interrogées, 8 sur 10 déclarent avoir réalisé le document unique. Mais la présentation du document aux employés n’est pas systématique puisque 47 % des entreprises ne l’ont pas présenté aux salariés. Encore moins satisfaisant, 66% des entreprises n’ont pas réalisé le plan d’actions suite à l’élaboration du document, pourtant le document unique doit idéalement s’accompagner de la mise en place du plan d’actions pour être effectif.

Ainsi près de la moitié des petites entreprises du bâtiment ont adopté ce bon réflexe avec la mise à jour du document unique, qui permet de prendre en considération les éventuelles évolutions des pratiques professionnelles.

Les freins à la réalisation du DU

Pour les entreprises n’ayant pas réalisé le document unique, la majorité déclare le manque de connaissances pour élaborer le document (60%). Pourtant il est possible de se faire accompagner pour la réalisation de celui-ci. En effet, des dispositifs d’accompagnement aux entreprises ont été mis en place par des organismes comme l’OPPBTP, la CAPEB ou encore la CNATP.

Deuxième frein à la réalisation du document unique : le manque de temps, affirmé par près de la moitié des sondés. Mais d’après le même sondage, pas plus de deux jours ont été nécessaires à la réalisation du document unique.

50% des chefs d’entreprises réalisent eux même le document unique. Les chefs d’entreprise sont à même d’évaluer les risques potentiels puisqu’ils sont présents sur les chantiers et connaissent bien l’activité ainsi que les pratiques adoptées par leurs salariés. Toutefois, 10% d’entre eux font appel à un prestataire extérieur pour la rédaction de ce document avec un coût moyen de 585 euros.

Le saviez-vous ? Quelle Energie Pro peut vous aider à développer votre entreprise en vous apportant de nouveaux clients.

La nécessité d’avoir un « bon document unique »

En termes de sécurité, l’employeur a une obligation de résultat envers ses salariés et peut difficilement s’exonérer de sa responsabilité en cas d’accident ou de maladie de l’un de ses employés.

Malgré sa nature obligatoire, le document unique n’est pas qu’un simple document, à établir uniquement dans un but juridique. En effet, bien mis en place, un bon document unique permet d’éviter les accidents et des maladies professionnelles pouvant causer des dommages irréversibles à la victime, et dont le chef d’entreprise serait systématiquement responsable.

L’essentiel pour la réalisation d’un DU

Il faut prendre le temps de bien évaluer tous les risques et de pousser la réflexion au plus loin, dans toutes les situations de travail. Dans l’étape d’évaluation des risques, il faut bien observer les pratiques professionnelles, effectuer des entretiens avec tous les salariés, et dresser notamment une liste d’interrogations appropriées à chaque salarié, dans chaque unité de travail.

Une fois l’étape d’évaluation des risques achevée, il est nécessaire d’entamer un plan d’actions et le mettre en œuvre. Celui-ci permet d’assurer un suivi annuel de la prévention et de préconiser les moyens pour éviter les risques et limiter leurs dégâts.

Après toutes ces étapes, il faut réévaluer les risques afin de s’assurer que les moyens de prévention préconisés sont bel et bien efficaces et le cas échéant, réadapter le plan d’actions en retour. Il ne faut pas hésiter à utiliser les moyens déployés par les organismes de prévention et éventuellement se faire accompagner si nécessaire dans l’élaboration du document.

Récapitulatif des étapes :

  • 1- Préparer la démarche
  • 2- Evaluer les risques
  • 3- Elaborer un plan d’action
  • 4- Mettre en œuvre le plan d’action
  • 5- Réévaluer les risques

Le document unique doit être nécessairement présenté aux employés afin de les sensibiliser au mieux sur les risques. Pour cela il faut l’afficher partout dans les murs de l’entreprise et de ce fait, prévoir des affiches pour les chantiers et organiser des réunions de présentation. Il doit également être présenté à toute nouvelle recrue.

Astuce ! Réduisez le coût de votre prospection commerciale avec le service Quelle Energie Pro d'apporteur d'affaires.

Bien que les chiffres ressortant de l’enquête restent encore à améliorer, ils démontrent néanmoins un intérêt grandissant sur le sujet lié la sécurité au travail, et une attention particulière des chefs d’entreprises par rapport à l’environnement du travail des salariés. Cependant la grande majorité des entreprises artisanales n’ont pas conscience des bénéfices qu’apporte le DU en termes de performance et de productivité, comme le souligne le président de la CAPEB, Patrick Liébus : «Le Document unique est encore perçu comme une contrainte que comme un outil d’optimisation de la performance». Plus d’actualités ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle Carte BTP…

Découvrez tous les services Quelle Energie Pro



Vos réactions

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi lu