Baromètre SDI : des résultats édifiants, le RSI répond !

RSI

Coup de tonnerre pour le RSI (Régime Social des Indépendants) ! Le Syndicat Des Indépendants a publié la troisième édition de son baromètre, réalisé en Janvier 2017, qui montre que les indépendants sont de plus en plus nombreux à exprimer leurs sentiments d’exaspération malgré les tentatives d’amélioration de la gestion du Régime Social des Indépendants.

Calculez le nombre de chantiers que vous pouvez recevoir près de chez vous

Un constat édifiant

Cotisations erronées, erreurs dans les courriers, manque de communication… Le Régime Social des Indépendants a connu des dysfonctionnements dans sa gestion depuis 2008. Cette situation a conduit des chefs d’entreprise à vouloir s’orienter vers un statut assimilé au salariat, bien qu’il représente des coûts plus élevés pour la même couverture sociale. Ils sont ainsi près de 23% d’indépendants interrogés, sur la base de 1020 chefs d’entreprises de moins de 20 salariés, à vouloir changer de statut cette année.

76% des personnes interrogés ont une appréciation négative, et 78% des sondés trouvent que le RSI ne s’est pas amélioré ces dernières années, malgré les efforts déployés par l’organisme pour améliorer la gestion du Régime.

Le saviez-vous ? Quelle Energie Pro peut vous aider à développer votre entreprise en vous apportant de nouveaux clients.

Le RSI répond

De vives critiques se sont multipliées dans la presse et sur la toile au titre de «RSI : ça suffit ! ». A l’origine de ces voix, la publication dans les lignes du journal Le Figaro le 10 Février concernant le dernier baromètre RSI en date, à laquelle une entrevue fut accordée au représentant du Syndicat Des Indépendants.

Le RSI réagit vivement dans un communiqué de presse intitulé « Haro sur le, RSI : ça suffit ! ». « Qui peut croire que les travailleurs indépendants seraient prêts à payer plus cher, ailleurs qu’au RSI, une protection sociale moins adaptée à leurs spécificités ? » s’interroge le président national du RSI Gérard Quevillon. Le cabinet de la présidence du RSI déclare aussi dans son communiqué, que le SDI n’est pas représentatif, et refuse toute élection professionnelle selon Gérard Quevillon.

Dans ce même communiqué de presse, Gérard Quevillon ne s’arrête pas là, puisqu’il annonce que le « Le 2 mars, avec les administrateurs nationaux, je m’exprimerai pour faire savoir ce que nous pensons à tous ceux qui veulent la mort du RSI en cette période de campagne présidentielle ».

Astuce ! Réduisez le coût de votre prospection commerciale avec le service Quelle Energie Pro d'apporteur d'affaires.

Quel est l’enjeu dans les débats présidentiels ?

Le sujet s’est invité au sein des débats présidentiels et a suscité de nombreuses interrogations. Benoit Hamon, s’est prononcé, publiquement en faveur de la suppression du régime social des indépendants, qui selon lui « ne fonctionne pas », et privilégie « un statut unique de l’actif ». Le vainqueur de la primaire à droite, François Fillon, lui préfère « réformer en comble », et remplacer le RSI par une nouvelle caisse à laquelle serait attribuée la collecte d’informations.

Dans un contexte agité, quelle sera l’issue de cette controverse ? Quelles positions vont adopter les candidats durant la campagne présidentielle ? Les questions sont ouvertes pour les prochains débats. Affaire à suivre…

Découvrez tous les services Quelle Energie Pro



Vos réactions

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi lu

La colère contre le RSI

conjointe-artisan-vignette-1537

Selon un sondage, près de 9 affiliés sur 10 sont insatisfaits du régime social des indépendants (RSI). Le RSI est clairement rejeté par les indépendants.  
Lire la suite