Conseils pour réduire son impact écologique

Les particuliers effectuant des demandes de devis chez Quelle Energie souhaitent avant tout réduire leurs factures énergétiques. Vous pouvez très bien, en plus de leur fournir des devis, leur montrer comment ils peuvent réaliser parallèlement d’autres économies d’énergie (hors quelconques travaux et quelconques installations).

Voici quelques pistes pour conseiller et échanger avec vos clients les plus branchés écologie et ils sont nombreux! D’après l’Ademe 36% des français effectuent des travaux chauffages pour réduire leurs impacts écologiques! Ces pistes les aideront à préserver au maximum leur pouvoir d’achat et limiter leur impact sur l’environnement.

Les propriétaires recherchent, en effet, des informations pratiques comme les différentes aides auxquelles ils ont droit pour effectuer leurs travaux mais aussi les différents moyens pour réduire leurs factures énergétiques. Vous trouverez ci-dessous des idées potentiellement réalisables.

Évitez l’écueil d’une trop grande dépendance (énergétique) à la voiture !

Avec la rentrée, vous êtes parfois amené à choisir entre la voiture, le vélo ou les transports en commun pour vos déplacements quotidiens. Selon le moyen de transport utilisé, le coût peut varier du simple ou double. Rapporté à l’année, l’écart financier peut donc être immense. Il faut se projeter sur une échelle de temps plus longue afin d’évaluer objectivement ce coût. Sinon, un abonnement annuel d’une carte de bus ou de train vous semblera toujours plus cher qu’utiliser sa voiture. Le coût annuel d’une voiture est, en effet, bien plus difficile à évaluer. Mais évidemment, les transports en commun nécessitent beaucoup moins d’énergie par personne transportée et donc seront moins chers. Exemple : le train émet jusqu’à 30 fois moins de CO2 que la voiture (les émissions de CO2 étant liées à la consommation énergétique). Abandonner sa voiture vous fera donc forcément faire des économies (malgré la baisse actuelle et provisoire de 6 centimes des carburants)!

Mais choisir un mode de transport autre que la voiture ne s’improvise pas. Car le facteur temps est en fait le plus déterminant dans vos décisions. Et souvent, vous êtes amené à préférer la voiture plutôt qu’un autre mode de transport à cause du temps. Par exemple, emmener ses enfants à l’école en voiture plutôt qu’à pieds est souvent considéré comme un gain de temps et permet d’enchaîner sur vos autres impératifs. Mais selon une étude de l’Ademe, il est plus rapide de se déplacer à vélo pour faire 3 Km en ville plutôt qu’en voiture dans un trafic dense (12 min contre 27 min)! Cependant, si vous n’habitez pas en ville, si vous devez faire plus de 3 Km et s’il n’y a pas de transport en commun alors pensez au covoiturage. Votre facture énergétique pourra être divisée par 4!

Le saviez-vous ? Quelle Energie Pro peut vous aider à développer votre entreprise en vous apportant de nouveaux clients.

Les activités sportives : allégez votre consommation énergétique avant tout !

Pour ne pas se retrouver dans l’impasse, il faut organiser ses activités et son emploi du temps en amont et toujours dans cette perspective d’efficacité énergétique. Votre enfant souhaite absolument faire de la natation après avoir visionné durant l’été les exploits sportifs des nageurs Français? D’accord, mais la piscine la plus proche est à combien de kilomètres? Faire plaisir à son enfant n’a pas de prix, mais si celle-ci est à plusieurs dizaines de kilomètres, répondez lui que c’est pour son avenir s’il faut renoncer à ce sport!

Concernant le sport en salle, si vous vous y rendez en voiture et pratiquez le vélo d’appartement une fois sur place, c’est un non sens! Un grand nombre de ces sports peut être pratiqué en extérieur et évitera la consommation inutile d’énergie. Ce serait donc paradoxal de perdre du poids tout en alourdissant son impact environnemental!

Astuce ! Réduisez le coût de votre prospection commerciale avec le service Quelle Energie Pro d'apporteur d'affaires.

Adoptez les éco-gestes au travail

Les déplacements professionnels et les trajets domicile/travail restent les premiers postes d’émissions de gaz à effet de serre des activités de bureau. Mais le deuxième poste est la consommation énergétique du bâtiment. Et cette consommation sera en partie liée à vos gestes. Si vous avez pour habitude d’ouvrir les fenêtres en hiver pour rafraîchir l’intérieur à cause d’un chauffage défaillant, si vous n’éteignez jamais votre ordinateur même pendant les week-ends, si vous ne savez plus où se trouve l’interrupteur pour éteindre les lumières, alors oui, votre impact sera négatif. Le premier conseil à donner est donc d’agir au travail comme vous le faites si bien à la maison : c’est du bon sens! Vous avez beau vous dire que les factures énergétiques de l’entreprise, ce n’est pas vous qui les payez, tout le monde est perdant. Une récente étude montre que dans certains bureaux, près de 50% de l’éclairage reste allumé toute la nuit.

L’hypermarché, pour quoi faire ?

Symbole de la société moderne, l’hypermarché a été intrinsèquement lié au développement de l’automobile individuelle. Si de nos jours l’hypermarché est totalement intégré à nos modes de consommations, il faut rappeler que sans une énergie abondante, ce concept n’existerait tout simplement pas. Ce canal de distribution est, en effet, le plus énergivore : vous êtes obligé de vous y rendre en voiture! Et en plus de vous faire consommer de l’énergie, c’est du temps qui est gaspillé. Pourtant, des alternatives existent comme le service « Panier Fraîcheur » de la SNCF par exemple. Chaque semaine, plus de 12 tonnes de fruits et légumes sont vendues dans 40 gares d’île-de-France.


Découvrez tous les services Quelle Energie Pro



Vos réactions

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi lu