Comment se porte le marché du génie climatique ?

marché du génie climatique

Comme tous les ans, Uniclima, le Syndicat des Industries Thermiques, Aérauliques et Frigorifiques, a publié son bilan des ventes en génie climatique sur l’année écoulée et ses perspectives pour l’année en cours. Le marché du génie climatique en 2016 a été principalement marqué par la baisse du prix des énergies fossiles (gaz et fioul) au détriment de la biomasse et du solaire, et par une reprise timide des constructions neuves. Découvrez les équipements porteurs pour les mois à venir.

Inscrivez-vous au programme Gratuit Certy Pro pour faire bénéficier vos clients de primes CEE bonifiées

La chaudière à condensation s’impose en logement individuel

Pour la deuxième année consécutive, les ventes de chaudières à condensation gaz et fioul progressent de 15% pour atteindre 454 000 unités mises en service en 2016. Les installations de chaudières gaz et fioul classiques ont quant à elles baissé de 26%, un recul attendu suite à l’application en septembre 2015 de la directive Ecoconception, imposant des rendements saisonniers particulièrement élevés et faisant de le chaudière à condensation la norme sur ce marché du génie climatique.

Globalement, le marché des chaudières gaz et fioul tous modèles confondus est stable, avec une évolution de +1% entre 2015 et 2016. On constate logiquement une pénétration des chaudières à condensation au détriment des chaudières classiques, notamment grâce au Crédit d’Impôt Transition Energétique subventionnant les chaudières à haute performance. On note tout de même une chute de 11% des ventes de chaudières de grande puissance (plus de 70 kW), soulignant les difficultés rencontrées dans la rénovation collective.

Pour 2017, la tendance devrait se poursuivre sur le marché résidentiel, avec un bémol tout de même sur les subventions du dispositif des Certificats d’Economie d’Energie, qui sont revues à la baisse depuis février 2017 pour les chaudières à haute performance énergétique.

Nette progression des pompes à chaleur air-air dans la marché du génie climatique

Suite aux fortes chaleurs de l’année 2015, les ventes de pompes à chaleur air-air réversibles continuent leur croissance. Après une hausse de 16% en 2015, elles augmentent une nouvelle fois de 12% en 2016 avec 447 452 unités mises sur le marché. Cet équipement se vend aussi bien l’hiver que l’été et particulièrement dans le résidentiel avec une forte croissance des unités de petite puissance et des multi-splits, comme l’année précédente. Le tertiaire n’est pas en reste avec une hausse des ventes d’unités intérieures de type cassettes, typiques des bâtiments de bureaux.

Bien que la mise en service des PAC air-air reste fortement liée aux conditions climatiques, on peut envisager une progression constante sur 2017.

Concernant les autres appareils thermodynamiques, les ventes de pompes à chaleur air-eau sont stables en 2016 (-1%) et celles des chauffe-eaux thermodynamiques en légère hausse (+6%) avec une progression plus marquée sur le segment de la rénovation.

Rendez vos devis plus compétitifs grâce aux CEE. Avec notre simulateur, calculez le montant de votre prime.

La biomasse et le solaire en difficulté

Les chaudières biomasse sont à la peine avec une chute constante depuis 2014. Elles marquent en 2016 un repli de 26% pour atteindre 8 300 unités vendues, un volume bas qui ramène le marché à un niveau antérieur à celui de 2005.

Le recul observé depuis 2014 peut s’expliquer par le prix du fioul devenu plus bas que celui des granulés. La chaudière biomasse automatique remplaçait souvent les anciennes chaudières au fioul et a donc souffert de cette inversion de prix. Une nouvelle baisse est à craindre en 2017 puisque le prix de cette technologie reste encore élevé et les aides financières insuffisantes.

On peut espérer un redressement du secteur biomasse en 2017, l’hiver ayant été moins doux que les années passées et le prix du fioul étant reparti à la hausse.

Il semble que les énergies renouvelables peinent à s’imposer puisque le solaire thermique est également en baisse. Les ventes de chauffe-eaux solaires individuels ont baissé de 31% en 2016, concurrencées par le chauffe-eau thermodynamique, moins coûteux à l’achat et plus facile à installer. De même pour les systèmes solaires combinés qui chutent de 25% par rapport à 2015 avec seulement 300 unités installées. Ce système de chauffage souffre également de son coût d’installation et constitue désormais un marché de niche dans le vaste marché du génie climatique. Ce repli touche autant le segment individuel que collectif avec une baisse de la surface de capteurs installés chaque année depuis 2012.

Pour pouvoir valoriser vos CEE, vous devez vous inscrire préalablement à un programme de CEE. Le programme Certy Pro, qui est Gratuit et Sans Engagement, vous permet de toucher très simplement 100% des primes CEE « Classique » et « Précarité ».



Les VMC sur un marché stable

Le marché des VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) est porté par la rénovation et principalement par les VMC simple flux. Il est globalement stable par rapport à 2015 (+0,2%) même si on constate une différence notable entre les modèles simple flux (+7% et 754 344 unités vendues) et les modèles double flux (-13,8% et 22 767 unités vendues).

Du côté des VMC simple flux, on remarque une baisse de la VMC autoréglable (-1,1%) au profit de l’hygroréglable (+4,5%). La VMC double flux peine à s’imposer avec un recul constant depuis 5 ans, en partie expliqué par l’absence de dispositif de soutien. On peut tout de même espérer une progression pour l’année 2017 avec l’évolution à la hausse des demandes de permis de construire.

Découvrez tous les services Quelle Energie Pro



Vos réactions

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi lu