Prime à la casse des chaudières : 80 GWh d’énergie économisés par an

chantier etude plansImpulsé par l’ancien ministre de l’Energie, Eric Besson, la prime à la casse des chaudières avait vu le jour en avril 2011. Cette prime avait pour objectif d’aider les ménages Français à remplacer leur ancienne chaudière par un système de même catégorie mais plus performant. Le ministère de l’Ecologie, du développement durable, du transport et du logement a effectué un bilan écologique de cette aide financière terminée le 31 décembre 2011. La présentation de ce bilan fait suite à la demande de Mme Marie-Christine Dalloz, députée du Jura. Voici les principaux chiffres qui en ressortent.

12.000 ménages ont pu bénéficier de cette prime

Cette estimation fait suite à une enquête menée auprès des professionnels. 886 entreprises proposaient la prime pour les chaudières. Pour rappel, les installateurs devaient être autorisés à utiliser le label «Prime à la casse des chaudières». Ainsi, grâce au remplacement de 12.000 chaudières par des chaudières condensation gaz par exemple, le ministère estime que cette mesure permettra d’économiser 80 GWh d’énergie chaque année. De plus, cela évitera l’émission de 25.000 tonnes de C02.

Le saviez-vous ? Quelle Energie Pro peut vous aider à développer votre entreprise en vous apportant de nouveaux clients.

4 millions de chaudières ont plus de 15 ans !

Toujours selon les chiffres du ministère de l’Ecologie, l’énergie gaz et fioul chauffe les deux tiers des Français. Le territoire dispose d’un parc de 18 millions de chaudières dont 4 millions ont plus de 15 ans. 3 millions d’entre elle sont au gaz et environ 1 million au fioul. Ces chiffres illustrent bien les sources d’économies d’énergie potentielles qui peuvent être générées. Les nouvelles générations de chaudières telles qu’une chaudière à condensation fioul permettent d’économiser jusqu’à 30% d’énergie. Réaliser un tel investissement permet donc de réduire la facture des ménages.

La facture annuelle de chauffage représente environ 900 € en moyenne par ménage. Les dépenses annuelles peuvent être de seulement 250 € pour une maison « basse consommation » mais plus de 1.800 € pour une maison mal isolée.

Pour information, les fournisseurs d’énergie proposent encore à ce jour des aides financières sous la forme d’une prime à la casse.

Source : assemblee-nationale.fr

Découvrez tous les services Quelle Energie Pro



Vos réactions

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi lu