CAPEB : le BTP continue sa progression au 3ème trimestre 2016

professionnels-pente
Le secteur de l’artisanat du bâtiment poursuit sa croissance comme le confirme la CAPEB, dans sa note de conjoncture du 3ème trimestre 2016, en affichant une hausse de +2% en volume sur la période. «Après 18 mois de chiffres en déficit dans l’artisanat, le secteur de l’artisanat du bâtiment a effectivement repris des couleurs. Toutefois, nous ne sommes pas encore dans la zone verte. Une chose est sûre, nous sommes dans une meilleure période, qu’il y a cinq ans» a déclaré le président de la CAPEB, Patrick Liebus.

Inscrivez-vous au programme Gratuit Certy Pro pour faire bénéficier vos clients de primes CEE bonifiées

Reprise consolidée pour les mois à venir

L’ensemble des secteurs d’activités, construction neuve, entretien-rénovation, volume de mise en chantier et vente de logements a progressé.
CAPEB conjoncture 2016
Le regain d’activité est cependant davantage constaté dans le neuf (+3%) et s’est même accéléré puisqu’il représentait une hausse de 1,5% au 1er trimestre 2016 et +2% au deuxième, boosté par les aides aux travaux et par le dispositif PINEL aux bénéfices des ménages et des investisseurs. La CAPEB prévoit une consolidation de l’activité dans les mois à venir, conforté par des indicateurs positifs : ainsi, sur 12 mois cumulés, le nombre de permis de construire déposés a augmenté de +11,4% tandis que le volume de mise en chantier s’affiche à +7,7% à fin août sur la même période, soit 365 000 logement neufs commencés.

L’activité entretien-rénovation n’est pas en reste puisqu’elle a progressé de 1% au 3ème trimestre 2016, poussé par le marché de la performance énergétique (+1,5%) et des aides disponibles pour les ménages telles que le Crédit d’impôt sur la Transition énergétique (CITE), l’Eco-PTZ, la TVA à taux réduit. De plus, avec un taux de crédit historiquement bas, ce sont près de 839 000 transactions qui ont été enregistrées dans l’ancien à juillet 2016 sur les douze derniers mois, soit une augmentation de 15% sur un an !

Avec de telles perspectives, la CAPEB table sur une hausse d’activité située entre 1 et 1,5% en volume sur l’année 2016.

Rendez vos devis plus compétitifs grâce aux CEE. Avec notre simulateur, calculez le montant de votre prime.

Emploi et allongement des carnets de commandes

Autres signes encourageants : la reprise concerne tous les corps de métiers avec une hausse entre 1,5% et 2,5% sur le 3ème trimestre 2016, particulièrement pour les travaux de couverture-plomberie-chauffage (+2,5%), et elle profite surtout aux entreprises de 10 à 20 salariés dont l’activité a progressé de 3% et de 1,5% pour celles employant moins de 10 salariés. Les carnets de commande continuent à se remplir et représentent 82 jours de travail (soit +9 jours il y a un an).

Evolution carnets de commandes

Quant aux intentions d’embauche à juillet, pour la première fois depuis 2 ans, le nombre d’entreprises souhaitant recruter (10%) dépasse celui des entreprises souhaitant licencier ou ne pas renouveler de contrat (2%). De même, lors du 1er semestre 2016, 17% des entreprises ont cherché à embaucher contre 10% au 2ème semestre 2015.

Inscrivez-vous au programme Certy Pro pour bénéficier de primes CEE 6 fois plus élevées

Des disparités et des conditions à la reprise pour la CAPEB

On note une différence de reprise selon les régions et tout le territoire ne bénéficie pas de la même vitesse de croissance. Ainsi, la reprise est plus marquée dans les régions du Grand-Ouest et les Pays de la Loire (+4%), la Bretagne (+3%). En revanche, bien qu’à tendance encore positive, la croissance d’activité des régions PACA, Normandie, Centre-Val-de-Loire, Haut-de-France et Grand-Est n’atteint même pas le niveau nationale de + 2%. Cependant, il est à souligner la progression des régions d’Ile-de-France, Centre-Val de Loire, et Bourgogne-Franche Comté dont les voyants étaient encore au rouge en début d’année.

Enfin, bien que les besoins de trésorerie se soient améliorés, puisque 39 % des entreprises en sont déclarantes contre 45 % un an avant avec une moyenne respectivement de 17 000 euros contre 18 000 euros, le soutien financier des banques reste un enjeu primordial pour accompagner les entreprises dans une reprise durable.

Besoin de tresorie des entreprises

Comme le note le Président de la CAPEB, [si l’activité s’améliore depuis les 3 derniers trimestres, les entreprises souffrent encore de marges bien insuffisantes qui risquent de gêner leur capacité d’investissement, investissements nécessaires pour une croissance durable]. Il appelle ainsi les acteurs financiers à «soutenir les besoins en trésorerie des chefs d’entreprises artisanales» et invite le gouvernement à «pérenniser les mesures efficaces d’aides aux travaux pour soutenir les efforts consentis ces dernières années par les chefs d’entreprises artisanales et leurs salariés».

Pour pouvoir valoriser vos CEE, vous devez vous inscrire préalablement à un programme de CEE. Le programme Certy Pro, qui est Gratuit et Sans Engagement, vous permet de toucher très simplement 100% des primes CEE « Classique » et « Précarité ».

Découvrez tous les services Quelle Energie Pro



Vos réactions

Les internautes qui ont lu cet article ont aussi lu