La pollution atmosphérique coûterait chaque année 3.600 milliards de dollars

La pollution atmosphérique coûterait chaque année 3.600 milliards de dollars
Lors du Forum International des Transports à Leipzig, en Allemagne, l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) a présenté, le 21 mai dernier, son étude sur le coût, humain et économique, de la pollution atmosphérique. Cela a été l’occasion pour l’organisation de mettre en garde la population mondiale des risques pour la santé que représente la pollution de l’air mais aussi d’appeler les dirigeants à mettre en place des actions efficaces pour contrer ce fléau.

Constat et conséquences de la pollution atmosphérique

Le rapport de l’OCDE est inquiétant. En effet selon l’organisme, la pollution atmosphérique serait responsable de la mort de plus de 3,5 millions de personnes chaque année. Ce nombre aurait progressé puisque le taux de mortalité entre 2005 et 2010 aurait augmenté de 4 %. Le phénomène serait plus important dans les pays en voie de développement tels que la Chine ou l’Inde, où la mortalité aurait progressé de 5 et 12 %.


La pollution de l’air causerait tant de morts par son caractère extrêmement nocif pour la santé. En effet, les particules fines contenues dans l’air seraient responsables de maladies pulmonaires, cardiaques et même de cancers. Les populations les plus à risque sont les personnes âgées, les enfants, les personnes atteintes de maladies pulmonaires ou cardio-vasculaires… Ainsi, en cas de pic de pollution, ces personnes sont appelées à rester chez elles et à limiter les activités physiques.


La pollution atmosphérique n’aurait pas uniquement des conséquences sur la santé. L’économie mondiale en paierait également le prix. Effectivement, l’étude de l’OCDE révèle que la pollution coûterait plus de 3.600 milliards de dollars chaque année, principalement à cause des décès prématurés et des nombreux malades. La majeure partie de cette somme, plus de 1.700 milliards, serait assumée par les 34 pays membres de l’OCDE. Le reste serait payé par les deux pays en voie de développement les plus touchés par la pollution : la Chine avec 1.400 milliards et l’Inde avec 500 milliards de dollars.

La pollution atmosphérique coûterait chaque année 3.600 milliards de dollars

Le transport routier, principale source de pollution

La principale cause de la pollution atmosphérique est représentée par les transports. En effet, ceux-ci seraient responsables de plus de la moitié des émissions de particules fines.


Les véhicules diesel seraient les plus polluants. A Londres, ce carburant était, en 2009, responsable de plus de 90 % des émissions de particules fines et de 95 % des émissions de dioxyde d’azote.

Pour lutter contre ce phénomène, des politiques de taxation devraient être mises en place pour entraver l’achat de ce type de véhicules polluants dans les pays les plus touchés par la pollution de l’air.


Le 21 mai 2014, la Commission Européenne adoptait justement un plan visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre émanant des camions de plus de 3,5 tonnes et des véhicules de plus de 8 places. Ces acteurs seraient, en effet, responsables de plus de 5 % des émissions de CO2 européennes.


Continuer et améliorer le développement des alternatives à la voiture sont également des solutions efficaces pour réduire les émissions liées au transport routier. Ainsi, il faudrait optimiser et étendre les réseaux de transports en commun, d’automobiles électriques et de vélos en libre-service

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :