L’Anah à la rescousse des copropriétés fragiles

Les copropriétés soulagées par l'Anah

L’Agence Nationale pour l’Habitat (Anah) a pour rôle de développer la qualité des logements privés existants en subventionnant des travaux de rénovation. Elle favorise les publics les plus modestes et lutte contre la précarité énergétique. Elle permet à de nombreux usagers (170 000 logements pour un budget de 675,5 millions d’€ depuis 2011) d’amortir jusqu’à 90 % le prix de leurs travaux. En 2017 l’Anah va élargir sa palette d’aides pour soulager les copropriétés dites fragiles.

Copropriétés en difficulté

Depuis 2004, le nombre de copropriétaires en retard dans leur paiement est passé de 21 400 à 29 440, ce qui représente une augmentation de 38 %. Constat inquiétant, les diverses relances et protocoles mis en place par les syndics ne suffisent pas. A la différence des HLM, ils ne bénéficient pas de services sociaux.

D’après l’Anah près de 100 902 immeubles, soit 1 133 000 logements, sont en difficultés. Cela représente 15.5 % du parc des copropriétés. Ces copropriétés dites « fragiles » sont repérées selon certains critères tels que l’état du bâtiment, le nombre d’impayés, le taux d’occupants modestes ou la différence de valeur des appartements par rapport à ceux du même quartier.

Les deux nouvelles aides de l’Anah

Dès le 1er janvier 2017, ce sont quelques 30 000 copropriétés fragiles qui pourront bénéficier de l’extension des aides de l’Anah. Cela entre dans le cadre de l’objectif du Ministère du Logement de participer à la rénovation énergétique de 100 000 logements en 2017.

Ainsi 2 nouvelles aides seront mises en place.

Portant le nom de « Habiter Mieux copropriétés fragiles », la première aura pour but de soutenir les travaux de rénovation. Elle s’adresse aux syndics de copropriétaires. Elle s’articule autour d’une prise en charge de l’assistance à maîtrise d’ouvrage et d’une aide financière pour la réalisation de travaux de rénovation qui permettront un gain énergétique de 35 %.

Cette aide, complétée par une prime forfaitaire, sera de 3 930 € par logement.

Elle fut l’une des 12 lauréats de l’appel à projets lancé par Ségolène Royal dans le cadre du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE).

La seconde aide financera le « portage ciblé » en subventionnant 21 000 € par logement sur 6 ans. Cette technique financière permet de résoudre les problèmes d’endettement de la copropriété : un opérateur (un organisme HLM par exemple) rachète le logement le temps d’y réaliser les travaux nécessaire et de redresser les comptes de la copropriété.

Les gens dont le logement fut acheté sont accompagnés pour être relogés. Aujourd’hui « trop peu d’opérateurs s’engagent dans ce type d’opération car les financements prévus ne couvrent pas l’ensemble des dépenses du portage et engendrent des risques, a fortiori lorsque le redressement de la copropriété est complexe » souligne l’Anah, qui compte couvrir « la maîtrise d’ouvrage et la conduite de projets, l’accompagnement social et le relogement, les frais de gestion ».

Le saviez-vous ?



Afin de réduire votre facture et votre impact sur l’environnement, vous pouvez réaliser des travaux de rénovation énergétique. Effectuer plusieurs demandes de devis vous permettra de comparer les prix afin de trouver la meilleure offre pour vos travaux.



Au total, ce sont plus de 58 millions d’€ qui ont été accordés par l’Anah en 2015 pour rénover 17 000 copropriétés fragiles. L’agence espère, grâce à ces 2 nouvelles aides, contribuer à la rénovation énergétique de 100 000 logements en 2017.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :