Vers une massification des rénovations énergétiques ?

La massification des travaux

Financé par la Commission Européenne à travers son programme de recherche H2020 (Horizon 2020), le projet « Transition Zéro » vise à transporter le modèle « EnergieSprong » en France et au Royaume Uni. Méthodologie de massification de la rénovation énergétique à un niveau zéro énergie en logement social, EnergieSprong nous vient des Pays-Bas où elle a pu, pendant 4 ans, faire ses preuves. Un tel projet peut-il accélérer la transition énergétique en France ?

Dynamiser le marché

Les ménages français payent chaque année plus de 40 milliards d’euros pour régler leurs factures d’énergie. C’est pourquoi le Gouvernement a annoncé vouloir multiplier les rénovations énergétiques, avec un objectif de 500.000 logements rénovés par an.

Avec 288.000 rénovations effectuées en France en 2015, le Gouvernement se doit de trouver des pistes pour accélérer la transition énergétique. La solution nous vient peut-être des Pays-Bas. C’est en effet là-bas qu’on expérimente depuis  ans la méthodologie « EnergieSprong ». Celle-ci, considérée comme globale et innovante par la Commission Européenne, permet de massifier le nombre de rénovations en atteignant un niveau zéro énergie (le logement consomme autant qu’il produit). Elle compte pour cela sur une meilleure efficacité énergétique et une production locale d’énergies renouvelables.

Pour l’instant, 1000 logements ont été rénovés aux Pays-Bas selon la méthodologie « EnergieSprong ». 10.000 contrats ont été signés et 100.000 de plus sont en train d’être négociés.

Construire un modèle d’affaire pertinent

« L’ambition d’EnergieSprong est d’engager un véritable changement d’échelle de la rénovation énergétique des logements, en alignant les intérêts des acteurs de tout l’écosystème. » déclare Sébastien Delpont, Directeur Associé du cabinet de consulting GreenFlex, qui manœuvre l’initiative « EnergieSprong » en France.

Qui dit massification dit accélération drastique des travaux. Cela passe par la pré-industrialisation de ces rénovations en utilisant des façades isolantes préfabriquées, des systèmes de chauffage et de climatisation intelligents et des toitures isolantes équipées de panneaux solaires. Les coûts en sont drastiquement réduits malgré une très bonne qualité.
L’accent est aussi mis sur l’esthétisme, avec un résultat final moderne et confortable, la méthodologie « EnergieSprong » n’encourage pas l’uniformisation des logements.

Pour convaincre les occupants, bailleurs, autorités, financeurs et fournisseurs de solutions et ainsi permettre l’importation de cette méthode en France, un cahier des charges exigeant fut bâti* :

  • Garantir une consommation énergétique nette nulle sur 30 ans, grâce à une meilleure efficacité énergétique et à la production locale d’énergie renouvelable
  • Financer le surinvestissement à 100 % par les économies réalisées sur 30 ans, via des prêts ou un tiers-financement parapublic
  • Réaliser les travaux en une semaine et en site occupé via l’utilisation d’éléments préfabriqués de haute qualité : là où classiquement de tels travaux étaient faits en 3 mois (gain de temps de 92 % !)
  • Rendre les logements plus attractifs, plus confortables et plus beaux : en associant les occupants aux choix esthétiques et en intégrant la réfection des cuisines et/ou salle de bain au programme des travaux

Le saviez-vous ?



Afin de réduire votre empreinte écologique, vous pouvez réaliser des travaux de rénovation énergétique. Effectuer plusieurs demandes de devis vous permettra de comparer les prix, afin de trouver la meilleure offre pour vos travaux.



Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), qui fait partie des partenaires associés à l’initiative EnergieSprong, scrutera les performances de ces rénovation pour valider l’efficacité réelle des opérations.

« Vérifier que les performances promises sont au rendez-vous est essentiel dans le projet pour objectiver les résultats des travaux et soutenir la confiance des acteurs dans une démarche collective à grande échelle. Les méthodes du CSTB – ISABELLE et REPERE – permettent d’obtenir des indicateurs fiables au service de la garantie de performance » précise Jean-Christophe Visier, directeur Energie-Environnement du CSTB.

Avec 5,4 millions d’euros investis par la Commission Européenne, la France a pour objectif de contractualiser 5.000 rénovations de type EnergieSprong d’ici 2019.

*issu du communiqué de presse EnergieSprong

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :