Fermeture de Fessenheim, une future politique de démantèlement ?

Fermeture de Fessenheim, la porte ouverte à une politique de démantèlement française
Le 21 mai dernier, Ségolène Royal a été auditionnée par une commission d’enquête relative au financement du nucléaire français à l’Assemblée Nationale. L’occasion pour elle de faire part de ses intentions de renforcer la sûreté du nucléaire. Selon elle, la politique française de démantèlement devrait commencer par la fermeture de Fessenheim.

Fessenheim, la plus vieille centrale de France

Implantée au bord du Grand Canal d’Alsace, entre Bâle et Strasbourg, la centrale de Fessenheim s’inscrit comme la plus vieille centrale nucléaire française encore en service.


Sa construction fut décidée par le Général de Gaulle et Georges Pompidou dans les années 60 et sa mise en service fut effective en 1978. Equipée de deux réacteurs d’une puissance de 900 MW chacun, la centrale permet d’assurer la quasi-totalité des besoins en électricité des Alsaciens.


Dans le cadre de la future loi sur la transition énergétique, François Hollande a annoncé la fermeture de la centrale de Fessenheim. Celle-ci a été prévue pour 2016. En effet, arrivé à l’âge de 36 ans, le vieillissement de la centrale laisse planer le doute sur la sûreté du site.


Les spécialistes du nucléaire assurent effectivement qu’à partir de 30 ans d’exploitation, les réacteurs s’exposent à des risques plus ou moins importants (fissures, fuites, incendies…).


Par ailleurs, la centrale de Fessenheim est située sur une zone sismique, les risques d’incidents sont donc plus importants.


C’est pour toutes ces raisons que de nombreuses manifestations ont été menées ces dernières années par des opposants, le site servant de point de ralliement à la très active mouvance anti-nucléaire d’outre-Rhin.


Face au retard qu’a pris la loi sur la transition énergétique, Ségolène Royal a décidé de se charger du dossier Fessenheim et d’en faire une priorité.

Fermeture de Fessenheim, la porte ouverte à une politique de démantèlement française

Fermeture de Fessenheim : un sujet électrique

La fermeture de la centrale de Fessenheim paraît essentielle. Cependant cette éventualité divise les foules. En effet, le démantèlement de la centrale aura des conséquences tant sur l’environnement, que sur l’économie et l’emploi.


La durée de vie de la centrale prévue à sa conception était de 40 ans et a été confirmée tous les dix ans par l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN). Pourtant, les propriétaires du site dont EDF, l’actionnaire majoritaire, ont décidé d’engager des travaux afin de prolonger sa durée d’exploitation à 50 ou 60 ans. La fermeture anticipée de la centrale causerait donc un préjudice important pour ces actionnaires qui espèrent encore profiter de leurs dividendes pendant encore quelques années. Ainsi, le démantèlement de la centrale entraînerait sûrement un dédommagement financier considérable, financé par l’Etat.

Par ailleurs, la centrale de Fessenheim est un véritable soutien à l’emploi dans la région alsacienne. En effet, près de 800 salariés et 250 prestataires y travaillent. La fermeture de la centrale entraînera donc le licenciement ou la retraite anticipée de ces travailleurs. Effectivement, le staff vieillissant ne sera sans doute pas reclassé dans d’autres sites. Ce phénomène pose le problème de transmission des connaissances de la centrale.


Pour finir, la fermeture d’une centrale nucléaire n’est pas évidente. Elle nécessite de lourds travaux de destruction et de traitement du site. Cela dure environ 30 ans et coûte plusieurs centaines de millions d’euros. Par exemple, la Cour des Comptes a évalué le coût du démantèlement de la centrale française de Brennilis à plus de 480 millions d’euros.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :