L’éco-PTZ 2019, un dispositif pour financer vos travaux de rénovation

2019-eco-ptz1

Parmi les différents leviers permettant plus facilement d’effectuer une rénovation énergétique chez soi, on trouve l’éco-PTZ : prolongé jusqu’au 31 décembre 2021 par la loi de finances pour 2019, il devrait encore aider de nombreuses familles à concrétiser leur projet. Zoom sur ce prêt sans intérêt, particulièrement attractif dans l’optique de réhabiliter son logement.

L’éco-PTZ, qu’est-ce que c’est ?

L’éco-PTZ existe déjà depuis quelques années. Mais pour qu’il concerne plus de familles et qu’il encourage davantage les rénovations énergétiques, le gouvernement a pris l’initiative d’assouplir ses conditions d’accès.

Concrètement, le dispositif s’attache toujours aux travaux d’amélioration énergétique des habitations. Il se présente comme un crédit facilitant la gestion du budget : les bénéficiaires peuvent simplement envisager d’étaler leurs dépenses dans le temps, car cela ne leur coûte pas plus cher (le prêt jouit de l’attractif taux d’intérêt de 0 % !).

Bien évidemment, aussi attrayant soit-il, l’éco-PTZ ne se destine pas à n’importe quelle opération sur la maison : il appuie uniquement les projets qui ont pour vocation d’augmenter les performances énergétiques de l’habitat.


Estimez le coût de vos travaux de rénovation grâce au simulateur gratuit de QuelleEnergie.


Quels travaux puis-je faire pour bénéficier de l’éco-PTZ ?

Compatible avec les travaux dans les résidences principales et secondaires, l’éco-PTZ peut être sollicité pour un chantier dès lors que l’habitation est achevée depuis au moins deux ans. Il finance des initiatives de divers ordres, qui doivent systématiquement permettre de dépenser moins d’énergies, ou d’utiliser davantage les sources renouvelables au détriment des énergies fossiles.

Parmi les projets éligibles, on trouve :

  • L’isolation des toits, des murs et des ouvertures (remplacement par du double-vitrage, par exemple) ;
  • L’installation d’un nouveau chauffage plus économe ;
  • L’installation d’un dispositif fonctionnant avec une énergie renouvelable pour fournir l’eau chaude sanitaire ;
  • La mise en place d’un assainissement individuel qui ne consomme pas d’énergie ;
  • Tout chantier permettant d’atteindre un niveau de performances minimal, pour respecter les normes en vigueur dans le bâtiment ;
  • Le raccordement à un réseau de chaleur sur lequel des énergies renouvelables ou récupérées circulent (solaire, biomasse, etc.).

S’il est principalement utilisé par les propriétaires, l’éco-PTZ peut également être ouvert aux bailleurs qui souhaitent améliorer la qualité de leur bien locatif, et même aux locataires.

pret-taux-zero-changements2

Qu’est-ce qui change dans l’éco-PTZ en 2019 ?

La fin du bouquet de travaux

Bien qu’il soit prolongé cette année, l’éco-PTZ a été légèrement modifié, dans l’optique d’être plus accessible. Auparavant, il n’était ouvert qu’aux foyers qui acceptaient de faire un « bouquet de travaux », avec au moins deux ou trois opérations visant l’optimisation des consommations énergétiques.

Désormais, il est tout à fait possible de solliciter l’éco-PTZ pour un seul chantier, à condition que le gain énergétique soit d’au moins :

  • 150 kWhEP/m²/an pour un logement consommant initialement plus de 150 kWhEP/m²/an ;
  • 80 kWhEP/m²/an pour un logement consommant initialement moins de 180 kWhEP/m²/an

Une durée de remboursement uniformisée

Auparavant, l’éco-PTZ permettait de prévoir les remboursements sur une durée plus ou moins longue, en fonction des sommes engagées. Désormais, tous les foyers peuvent au moins étaler les paiements sur 10 ans, et emprunter jusqu’à 30 000 €. Dans certains cas exceptionnels, pour des rénovations de grande envergure, il sera même possible de prolonger sur 15 ans le remboursement des mensualités.

Le saviez-vous ?

 

Le simulateur aides et subventions de Quelle Energie vous aide à calculer gratuitement vos droits pour vos travaux. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à demander un devis gratuit et sans engagement pour la réalisation des travaux.

 

Qui peut bénéficier de l’éco-PTZ ?

Ouvert à tous les Français sans condition de ressources, l’éco-PTZ est distribué dans le respect d’une certaine quotité : 40 % en zone tendue et 20 % sur le reste du territoire pour l’immobilier neuf. Dans l’immobilier ancien, afin d’encourager un maximum de rénovations, cette quotité ne s’applique plus – et les 40 % restants peuvent être attribués aussi bien en zone tendue que détendue.

Pour finir, il est important de savoir que l’éco-PTZ se cumule sans problème avec d’autres dispositifs comme le CITE 2019, ou même les aides de l’Anah, accessibles pour les foyers ne dépassant pas un plafond de revenus.

 

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :