Le CITE : créateur d’emplois pour le marché de la fenêtre

Le CITE : créateur d’emplois pour le marché de la fenêtre

Les organisations professionnelles du secteur affirment que le CITE aurait largement contribué à la relance du marché de la fenêtre. Il inciterait fiscalement à la rénovation énergétique, ce qui est positif pour le marché des travaux de rénovation. Explications.

L’activité du secteur des fenêtres relancée par le Crédit d’impôt

Les professionnels de fenêtres, volets et protections solaires sont ravis. C’est comme « une incitation efficace et créatrice d’emplois pour le marché de la rénovation énergétique des fenêtres » qu’est présenté le CITE (crédit d’impôt transition énergétique) par les organisations représentatives des fabricants et installateurs de menuiserie. « De plus, grâce à l’éco-conditionnalité RGE (…) les travaux sont réalisés par des professionnels du bâtiment qualifiés et formés aux économies d’énergie qui mettent en œuvre des produits de qualité », ajoutent-t-elles.


Vous ne connaissez toujours pas le niveau de performance énergétique de votre logement ? Testez dès maintenant le simulateur de bilan énergétique !


Il est pourtant vrai qu’au début de l’année 2015, cet enthousiasme était nuancé avec une situation estimée « extrêmement difficile ». La baisse continue de la construction neuve (résidentielle et tertiaire) ainsi que la diminution de la rénovation énergétique en sont la cause. Le CIDD (crédit d’impôt développement durable) 2013/2014, affichait en effet des taux jugés peu incitatifs. De plus, les travaux étaient obligatoirement incorporés dans un bouquet plus large, ce qui justifie d’autant plus cette baisse. Le président du SNFA (Syndicat National de la Construction des Fenêtres-façades et Activités Associées), Bruno Léger, précise : « La tendance du marché au début de l’année 2015 annonçait une nouvelle baisse des volumes de près de 15 % par rapport à 2014. Le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE), qui a véritablement produit ses effets à partir de mi-2015, a permis d’enrayer cette tendance et de relancer l’activité de ce secteur ».

Un dispositif qui incite à la rénovation énergétique

Avec un taux porté à 30 % applicable aux remplacements de fenêtres, portes et volets, ajouté à un taux de TVA (Taxe Valeur Ajoutée) réduit à 5,5 %, le CITE pousse les particuliers à réaliser des travaux de rénovation énergétique. Cette incitation fiscale crée un contexte favorable à la rénovation. En 2015, c’est près de 8 000 emplois qui ont ainsi pu être sauvés grâce à la relance de l’activité du secteur. La rénovation représente en effet plus de 70% du marché global de la fenêtre. On estime qu’un emploi direct a pu être maintenu ou créé pour 110 fenêtres fabriquées et installées en France.

Factures énergétiques trop élevées ?



Vous avez pour projet de changer vos fenêtres ? Des aides permettent ce type de travaux de rénovation énergétique. Calculez celles auxquelles vous avez droit et leur montant avec notre simulateur aides et subventions.



C’est pourquoi, face à ce constat et pour pouvoir axer sa politique sur le recrutement et l’investissement, les organisations professionnelles demandent la pérennisation du dispositif. Ceci « afin de garantir stabilité et visibilité à long terme ».

Pour rappel, le dispositif du CITE est effectif jusqu’au 31 décembre 2016. Il n’est donc pas impossible qu’il soit reconduit pour l’année 2017. Vous pouvez l’obtenir sur le coût d’acquisition des matériaux et équipements éligibles. Et surtout, les travaux de rénovation doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :