La fin des ampoules halogènes à partir du 1er Septembre

hausse-tarifs-electricite1

Le 1er Septembre 2018 marquera le début de l’interdition de la vente d’ampoules halogènes.  La remplaçante principale : l’ampoule LED, plus performante et moins énergivore.

Jugées trop gourmandes en énergie, les ampoules halogènes seront désormais interdites en Europe et rejoindront 6 ans plus tard les lampes à incandescence. Cette directive fait suite à une décision européenne mise en application à partir de 2009.

Des ampoules moins chères et plus performantes

La durée de vie d’une ampoule LED est estimée à 15 000 heures mais peut aller jusqu’à 40.000 heures selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, contre 2 000 heures pour les halogènes. Bruno Lafitte, expert en éclairage à l’Ademe, affirme qu’une lampe LED est « rentabilisée en moins d’un an ».

Le Bureau européen de l’environnement salue l’initiative de retirer les ampoules halogènes et déclare qu’il s’agit d' »une excellente nouvelle pour les consommateurs et pour l’environnement« . En effet, il a été calculé qu’une lampe halogène consomme en moyenne 6,3 fois plus qu’une LED. « Il ne reste que très peu d’applications pour lesquelles il n’existe pas de meilleure alternative LED aux éclairages traditionnels », précise le Bureau européen de l’environnement.

Fin 2017, en France, moins de la moitié des ampoules domestiques vendues étaient des halogènes, selon les chiffres du syndicat professionnel. Le marché mondial de l’éclairage LED devrait atteindre 30 milliards d’euros en 2020 contre 18,6 milliards en 2016, selon l’Ademe.

Les lampes fluocompactes (LFC) constituent cependant « toujours une solution acceptable », indique Bruno Lafitte. Elles « ne correspondent plus aux meilleures technologies disponibles », mais « elles ont permis d’économiser des millions de kWh », rappelle l’expert de l’Ademe.

Cette mise hors la loi va favoriser l’hégémonie des LED, dont le taux d’équipement a déjà « explosé », résume Sébastien Flet Reitz, porte-parole du Syndicat français de l’éclairage : « on a vu apparaître les lampes LED, et petit à petit la place dédiée aux lampes halogènes dans les rayons se réduisait« .


Vous rêvez de faire des économies d’électricité ? Faites le bilan pour trouver des solutions écologiques adaptées à votre logement.


Bond des ventes

Fin 2017, en France, moins de la moitié des lampes destinées à l’éclairage domestique vendues étaient des halogènes, selon les chiffres du syndicat professionnel. Et en un an, entre 2016 et 2017, le nombre de lampes LED vendues a bondi de près de 46 %, passant de 87 millions à 127 millions. « Tout indique que cette tendance se poursuit et même s’accélère », estime Sébastien Flet Reitz.

De nouvelles applications des LED apparaissent, avec le développement de systèmes intelligents. « La prochaine étape innovante sera l’éclairage centré sur l’homme (HCL) qui adapte automatiquement la lumière artificielle selon le cycle naturel de la lumière », indique Jean-Marc Vogel.

Mises en garde

L’éclairage LED a toutefois suscité des mises de garde, notamment de la part de l’Anses, l’agence de sécurité sanitaire, qui avait pointé dans un avis en 2010 l’effet toxique de la lumière bleue émise par les LED, avec des recommandations pour la mise sur le marché. « Ce problème de lumière bleue est pris au sérieux maintenant. Les choses ont été faites », estime l’expert de l’Ademe. Mais « il faut rester vigilant ».

Le comité scientifique de la Commission européenne pour la santé a appelé, en juin, à « suivre attentivement » les effets à long terme de l’utilisation des LED dans la population, tout en indiquant qu’il n’y avait « pas d’évidence » d’effet néfaste direct des LED en utilisation normale.

Le saviez-vous ?

Pour réaliser des travaux de rénovation énergétique, l’État finance une partie de vos travaux grâce aux aides et subventions.

 

Vos réactions

05 Sep

toutefois , attention à la prévention des risques des LED : Les impacts visuels de la « lumière bleue » diffusée par de nombreuses sources de lumières artificielles des LED sont nocifs pour les yeux lors d’expositions fréquentes et prolongées : http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/eclairage-des-locaux/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=67&dossid=525

isa



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :