Sur quoi repose l’amplification de la rénovation énergétique?

installation-solaire-historique1

La rénovation énergétique des bâtiments est la priorité fixée par le ministère Ecologique et Solidaire. Mais qu’en est-il trois mois après le plan lancé par Nicolas Hulot ?

Au début du mois, le ministre de la Transition écologique et solidaire fêtait le premier anniversaire de son plan Climat et notamment son plan de rénovation énergétique des bâtiments lancé le 26 avril. Celui-ci annonce « un volet important en direction des ménages précaires qui prévoit des aides financières via le crédit d’impôt transition énergétique, le doublement des certificats d’économie d’énergieles prêts bonifiés aux bailleurs sociaux et la création d’un fonds de garantie pour faciliter les prêts aux copropriétés et aux ménages aux revenus modestes ».

L’exécutif a finalement quantifié les objectifs pour le secteur public : 1/4 des bâtiments de l’État rénovés et trois milliards d’euros de prêt aux collectivités locales via la Caisse des dépôts. Selon le ministre d’Etat, le nombre de Certificats d’Economie d’Energie (CEE) devrait doubler et les acteurs du secteurs devront tenir la cadence afin de proposer des réponses aux enjeux de la transition énergétique: quels travaux ? Quand dois-je commencer ? Puis-je inclure des CEE ?

En plus de 10 ans, le dispositif de massification de la rénovation a été mis en place et promu par des plateformes numériques comme QuelleEnergie.fr. L’idée est proposer une mise en relation avec un fournisseur d’énergie, puis de sécuriser le prix le temps des travaux et éditer un procès-verbal de réception à la terminaison des travaux.

La question : capteurs ou sobriété énergétique ?

15 millions de foyers français consomment 6 à 9 fois plus d’énergie que les normes définies par la réglementation thermique 2012 (RT2012). Parmi les informations cruciales, on note les 31% d’émissions de gaz à effet de serre générés par ce secteur. Or, des bâtiments de mauvaise qualité entraînent des maladies mentales (anxiété, dépression…) voire des maladies respiratoires et cardiovasculaires.

Certaines initiatives comme celle de la société Oze-Energie prônent la mesure et le conseil en consommation d’énergie des données captées en temps réel via l’utilisation d’objets connectés dans la maison. Celles-ci seraient donc traitées grâce à de l’intelligence artificielle avant de faire l’objet de commentaires et de recommandations avec des listes d’actions à suivre. « C’est une erreur commune de croire que l’optimisation énergétique passe uniquement par des travaux » explique son fondateur, Gilles Nozière.

Docteur en énergie, Yamina Saheb affirme au contraire « qu’il n’y a pas plus smart que l’être humain : les gadgets ne pourront jouer un rôle que si l’on y met de la sobriété (capacité à baisser la demande) et de l’efficacité (à réduire la consommation ». L’ingénieure se méfie également d’un plan gouvernemental « assez décevant »estimant que « le marché de la rénovation énergétique est un marché artificiel créé par l’argent public ».


Evaluez la consommation énergétique de votre logement et comment baisser votre facture via notre simulateur !


Une grande variété d’aides publiques et des plateformes pour informer

Certains portails comme QuelleEnergie.fr mettent à disposition des articles et guides recensant l’ensemble des aides financières : crédit d’impôt à la transition énergétique, éco-prêt à taux zéro, aides de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), prime énergie et certificats d’économie d’énergie, Pacte Energie Solidarité… Par exemple, au lendemain des récentes annonces de Nicolas Hulot, ce type de contenu a subi une forte augmentation des consultations.

Un grand nombre d’aides locales existe également. Développées à l’échelle des régions, on parle d’initiatives locales qui permettent de mieux renseigner et cibler les potentiels ménages souhaitant rénover leur logement. Le Pays d’Aix a lancé la sienne, tandis que les Hauts-de-France ou l’Île de France proposent des service à leurs résidents respectifs.

En revanche, le décret instaurant le carnet numérique de suivi et d’entretien du logement, créé par la loi sur la transition énergétique et la croissance verte (loi Royal) de 2015 et mentionnant l’ensemble des informations utiles « à la bonne utilisation, à l’entretien et à l’amélioration progressive de la performance énergétique »  du logement, se fait toujours attendre. Il devait être obligatoire pour le neuf dès le 1er janvier 2017 et pour l’ancien à la vente au 1er janvier 2025.

Le saviez-vous ?

 

Pour faire faire vos travaux d’amélioration énergétique, demandez directement votre devis gratuit en ligne pour être rapidement contacté par des installateurs qualifiés !

 

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :