7e Congrès du Plan Bâtiment Durable – QuelleEnergie.fr y était !

fenêtres

Pari réussi pour les équipes du cluster Éco-Énergies et de Ville & Aménagement Durable, qui ont réussi à réunir près de 1000 participants les 17 et 18 octobre lors du 7e Congrès National du Bâtiment Durable à Lyon. QuelleEnergie.fr y était convié, et le magazine a pu participer à plusieurs ateliers et conférences dont l’un sur l’autoconsommation collective et l’autre sur la valeur verte de l’immobilier.

Cet événement soutenu par l’ADEME, le Plan Bâtiment Durable, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et la métropole de Lyon s’ancre définitivement comme le rendez-vous incontournable du bâtiment durable. Karine Lapray et Bruno Dehan, respectivement présidents de Ville Aménagement Durable et Cluster Eco Energies, ont rappelé leur leitmotiv : fédérer et donner l’envie d’agir autour du thème « L’innovation collective, ça pulse ! Une énergie positive pour des territoires vivants ».

Le public très diversifié a pu librement échanger, découvrir, et visiter les différents lieux du congrès.

De nombreuses personnalités se sont succédées avec un seul et même discours : porter haut et fort la transition énergétique et environnementale dans le secteur du bâtiment.

Intervenants de la première heure, Etienne Blanc & Eric Fournier, Vice-présidents de la Région, Béatrice Vessiller, Vice-présidente de la Métropole, Fabrice Boissier, Directeur général délégué de l’ADEME et Benoit Bardet, Directeur adjoint SPL Lyon Confluence, ont su insuffler cette dynamique collective fortement confortés par les témoignages d’Isabelle Delannoy, auteure de « L’économie symbiotique » et d’Yvan Bourgnon, fondateur de l’association Sea Cleaner.


Testez la performance actuelle de votre isolation et découvrez combien vous pouvez économiser grâce aux travaux de rénovation énergétique.


Ce grand rassemblement professionnel a également été témoin du lancement du « Réseau Bâtiment Durable » des clusters et centres de ressources. Une charte a été signée entre les 24 acteurs mobilisés sur le territoire pour la qualité et la performance environnementale du cadre bâti.

Le dernier grand temps fort de ces deux journées s’est déroulé lors de la plénière de clôture avec la projection de l’intervention du ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy qui n’a pas manqué de rappeler les priorités du Plan Rénovation Energétique des Bâtiments, la campagne de communication FAIRE, la concertation lancée en vue de la future Réglementation Environnementale 2020 et enfin féliciter la mobilisation des professionnels et le réseau pour la réussite du Congrès.

Le mot de fin a été donné par Philippe Pelletier, président du Plan Bâtiment Durable qui a donné rendez-vous les 12 et 13 septembre 2019 pour la 8ème édition du CNBD qui sera organisée par Novabuild et l’Alliance HQE-GBC.

Autoconsommation collective : l’exemple du quartier de Confluence à Lyon

Autoconsommation collective

Produire et consommer sa propre énergie : une volonté qui s’est traduite en premier par l’essor des solutions d’autoconsommation individuelle (déployées pour un seul client sur un seul site). Une autre approche consiste à produire de l’énergie pour la partager entre plusieurs consommateurs. Il s’agit alors d’autoconsommation collective.

En plein cœur de Lyon, le quartier récent de Confluence teste l’autoconsommation collective. Cette expérimentation doit servir à valider des solutions juridiques inédites, tout en mettant en évidence les conditions de rentabilité économique d’un tel projet.

« Si le cadre réglementaire applicable à cette pratique est encore non finalisé, le groupe EDF travaille déjà sur plusieurs projets pilotes », explique Frédéric Marcos, directeur de programme au pôle Clients, Services et Action régionale d’EDF. Figure parmi eux un programme immobilier inscrit dans le réaménagement de la presqu’île de Lyon : le programme « Ydeal Confluence », sur l’îlot B2.

L’aménageur, la SPL Lyon Confluence, a confié la réalisation de l’opération au promoteur OGIC. D’ici à la fin 2019, cinq bâtiments totalisant 12 000 m2 accueilleront une centaine de logements, une résidence étudiante, des bureaux, des commerces et une crèche.

La valeur verte de l’immobilier

valeur verte

Les grands enjeux environnementaux (réchauffement climatique, augmentation de la quantité des déchets, qualité sanitaire de l’air) ont poussé les pouvoirs politiques ainsi que différentes professions et experts à réfléchir et agir sur ces sujets. Le secteur du bâtiment étant l’un des principaux émetteurs de GES (gaz à effet de serre) et de production de déchets (de chantier), il est directement concerné par ces problématiques. Il doit s’adapter continuellement et concevoir des bâtiments de plus en plus performants pour répondre aux attentes du développement durable.

Dans ce contexte, le sujet de la valeur verte (« Green value ») des biens immobiliers est devenu prépondérant dans les pays développés; l’ensemble des acteurs du secteur s’y intéresse pour répondre aux objectifs internationaux (fixés par exemple lors du protocole de Kyoto). La multiplication des études ainsi que le nombre croissant d’articles parus sur ce sujet ces dernières années illustrent bien l’intérêt porté à ce phénomène.

Le saviez-vous ?

 

Rendre le bâtiment durable, c’est aussi par vous que ça passe ! Vous pouvez effectuer une simulation en ligne afin de connaître les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour vos travaux.

 

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :