Fortes chaleurs : les précautions à prendre sur les chantiers

Avec les fortes chaleurs qui s’installent sur le territoire, le secteur du BTP est particulièrement touché. Le travail en extérieur et la manutention de charges lourdes deviennent compliqués quand il fait chaud. C’est pourquoi QuelleEnergie.fr vous a regroupé les meilleures astuces pour supporter la chaleur au travail !

Une réglementation commune à tous les secteurs

Les mesures de prévention en période de fortes chaleurs concernent tous les secteurs. Aussi, les employeurs sont toujours chargés de protéger la santé de leurs salariés. Cette « obligation de résultat » est vraie pour tous les postes, en extérieur comme en intérieur. Pour cette raison, ils doivent établir un plan d’action de prévention comme l’aménagement de coins d’ombre en cas de travail extérieur ou des endroits frais. Des mesures de protection contre les rayons UV doivent être mises en place. En ce qui concerne les postes à l’intérieur, l’employeur doit s’assurer du bon fonctionnement de la ventilation.

l

La réglementation spéciale BTP

Un des secteurs les plus touchés par les vagues de chaleur demeure le BTP. La vigilance est de mise dès lors que la température extérieure excède les 30 °C à l’ombre. Voici les principales obligations des employeurs et des employés de ce secteur mentionnées dans le Plan canicule 2019 du Ministère du Travail.

Anticiper les fortes chaleurs

En été, il est important d’anticiper les plus fortes chaleurs. Pour ce faire, il est bon de vérifier régulièrement les conditions météorologiques et les alertes canicules pour être capable de mettre en œuvre des mesures adaptées.

Fournir 3 litres d’eau aux artisans du BTP

l

Le minimum d’eau que les employeurs du secteur doivent fournir à leurs employés est de 3L par jour et par personne. Les employés peuvent boire régulièrement l’équivalent d’un verre d’eau toutes les 20 minutes dans l’idéal, même sans sensation de soif. En période de canicule, il est déconseillé de boire de l’alcool (qui peut entrainer une déshydratation rapide) et il peut être recommandé de consommer des aliments salés (modérément) pour contrebalancer la perte de sels minéraux.

Réorganiser les chantiers

l

L’emploi du temps des artisans du BTP peut changer en période de fortes chaleurs. Les mesures qui permettent de protéger les salariés des rayons ultraviolets sont les suivantes :

  • Limiter la durée d’exposition aux heures les plus chaudes (et donc les plus dangereuses) en débutant la journée plus tôt. Les tâches lourdes doivent s’effectuer aux heures les moins chaudes
  • Prévoir des pauses plus longues pour avoir le temps de se rafraîchir
  • Les employeurs peuvent aussi diminuer le rythme de travail en ralentissant la cadence sur les chantiers
  • Pour éviter au corps de s’épuiser complètement, les aides mécaniques à la manutention sont nécessaires (pour éviter de porter des charges trop lourdes)
  • Rotation des tâches pour épargner les artisans très exposés
  • Appliquer de la crème solaire régulièrement
  • Adapter sa tenue vestimentaire

    l

    L’idéal pour les artisans du BTP dans ces conditions est le port de vêtements clairs et couvrants (pantalons et manches longues), fabriqués avec des matières traitées anti-UV et adaptées à la chaleur (permettent l’évaporation rapide de la sueur). Les bermudas sont interdits sur les chantiers et être torse nu est dangereux à cause des coups de soleil. De plus, il est bon de fournir à ses employés des casques à bords larges pour protéger le visage et le cou du soleil ainsi que des lunettes adaptées au soleil. Enfin, un protège-nuque rafraîchissant permet aux artisans du BTP de travailler dans des conditions plus agréables et ce pendant plusieurs heures.

    Enfin, les fortes chaleurs sont synonymes de baisse de la vigilance. Pourtant, la sécurité est toujours primordiale : il est essentiel de porter un casque et des chaussures de sécurité.

    Source image : CAPEB

    Obligation des employés d’être vigilants

    l

    Dans le secteur du BTP, il n’est pas rare que les artisans continuent de travailler alors même que leur état de santé est menacé. Pour ce faire, il est du devoir de chacun de se préoccuper de ses collègues et de veiller les uns sur les autres. Le travail d’équipe est important en période de fortes chaleurs pour qu’aucun salarié ne soit mis de côté et que les accidents, lors de ces périodes, diminuent. A noter que les salariés revenant d’un congé de maladie, les intérimaires et les nouveaux salariés sont les plus fragiles sur les chantiers dans ces conditions.

    De plus, il est bon de connaître les gestes de secours en cas de coup de chaleur. Les employeurs doivent donc informer leurs salariés des risques et des gestes à adopter. Cette urgence vitale nécessite l’appel des urgences et est facilement reconnaissable : soif intense, grande fatigue, vertiges, nausées, vomissements… En attendant l’arrivée des secours, il est possible d’aider la victime à se refroidir en le découvrant, en la ventilant et en lui donnant de l’eau fraîche.

    Droit de retrait

    Si l’employeur n’a pris aucune mesure adaptée à cette période de fortes chaleurs, les salariés ont le droit de quitter le travail si celui-ci représente un danger ou si l’épuisement est trop important.

    Le saviez-vous ?

     

    Quelle Energie Pro vous met en relation avec des clients sérieux à la recherche d’artisans.  Rejoignez notre réseau de partenaires !

     

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :