L’étiquette énergie étendue aux chaudières et aux chauffe-eau

L'étiquette énergie, étendue aux chaudières et aux chauffe-eauReportée à plusieurs reprises, la réglementation relative aux exigences d’écoconception des chaudières et des chauffe-eau a été publiée en septembre dernier par la Commission européenne. Ainsi, dès septembre 2015, ces appareils se verront également dotés d’étiquettes énergétiques. Cette mesure permettra aux consommateurs de s’équiper efficacement tout en faisant des économies d’énergie.

Vous désirez également réaliser des économies d’énergie, mais vous ne savez pas comment faire ? Le bilan énergétique Quelle Energie vous propose des solutions adaptées à votre logement et chiffre les économies que vous pourrez réaliser.

Une étiquette énergétique…

Depuis 1994, l’étiquette énergie est présente sur de nombreux appareils électroménagers en vente. A partir de 2011, elle devient de plus en plus familière aux consommateurs car elle est désormais obligatoirement apposée aux réfrigérateurs, lave-linge, téléviseurs… Cette étiquette renseigne l’acheteur sur l’efficacité énergétique d’un produit et lui permet donc de se tourner vers le moins énergivore pour réaliser des économies d’énergie.

L’étiquette permet d’identifier les principales caractéristiques de l’appareil, telles que :

  • sa classe énergétique référencée par un code couleur (du vert : économe, au rouge : énergivore) et une lettre (de A++ à G)
  • sa consommation d’énergie annuelle exprimée en kWh
  • sa capacité et son efficacité
  • son volume sonore, en dB

L’étiquette énergétique a pour objectif de retirer du marché les appareils les moins performants et les plus énergivores afin de préserver l’environnement.

… pour les chaudières et chauffe-eau

Dès le 26 septembre 2015, les vendeurs de chaudière et chauffe-eau de petite puissance devront doter leurs appareils d’une étiquette énergétique. Cette obligation est prévue par la directive 2009/125/CE, composée de deux textes.

Le premier concerne les chaudières dont la puissance est inférieure à 400 kW. Le second texte, lui, prévoit une étiquette énergétique pour tout chauffe-eau d’une puissance inférieure à 400 kW qu’il soit électrique à accumulation, électrique instantanée, thermodynamique ou encore solaire. Les ballons d’eau chaude dont le volume serait inférieur à 2.000 litres doivent également avoir une étiquette énergétique.

Le document présentera une classe énergétique allant de A+++ à F, la meilleure note étant attribuée aux systèmes solaires. La classe G sera supprimée afin de retirer du marché les produits les moins performants.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :