La bonne nouvelle de mars 2014 : baisse du prix du gaz !

La bonne nouvelle de mars 2014 : baisse du prix du gaz !Plus de 9 millions de foyers sont directement concernés par cette baisse tarifaire de 1% en moyenne. Depuis 2013, la politique du gouvernement est de revoir les tarifs tous les mois afin de mieux réguler les variations rencontrées – contre une révision trimestrielle qui induisait une large polémique – . Cette nouvelle régulation, tant à la hausse qu’à la baisse, permet un ajustement beaucoup plus intelligent des factures de consommation.

Le prix du gaz baisse mais la facture globale est encore élevée ! Découvrez comment faire des économies d’énergie chez vous !


Quel niveau de baisse ?

La hausse du prix du gaz s’est faite sentir en janvier (0,38%) et en février (0,2%) de cette année, mais il est annoncé une baisse de 1%, pour le 1er mars 2014 : il s’agit d’une moyenne et non d’un chiffre fixe qui concernerait indifféremment tous les ménages. Le type d’abonnement rentre en ligne de compte. Les effets sur le montant des factures seront donc variables selon les foyers. De plus, la Commission de Régulation de l’Energie annoncerait d’ores et déjà une hausse pour avril… Une hausse rétroactive est donc envisageable.

Quel sera l’impact sur les ménages utilisant le chauffage au gaz ?

L’impact sera plus ou moins significatif selon les foyers et ne durera pas forcément. Les facteurs d’augmentation et de diminution du prix du gaz étant aussi forts, il n’y a pas de formule magique permettant d’appréhender le marché sur le long terme. Si 80% des foyers ont opté pour les tarifs réglementés en matière de fourniture de gaz et même s’ils bénéficient de la baisse annoncée, il n’en reste pas moins que les fournisseurs qui proposent des tarifs non réglementés suivent le marché de très près et fournissent toujours en moyenne 6% de réduction par rapport aux concurrents réglementés : ils restent donc très compétitifs.

Quels sont les facteurs influençant le coût du gaz naturel ?

Le gaz naturel connait un prix fluctuant au gré des cours de produits pétroliers, des cours du gaz naturel lui-même sur les marchés (au comptant) ainsi que des cours de l’euro, face au dollar. Dans de telles conditions, comment peut-on prétendre pouvoir anticiper sur la hausse ou la baisse des factures de gaz au sein des foyers ? Cela est tout simplement impossible… Exemples de facteur de hausse : la loi de l’offre et de la demande, exemple de facteur de baisse : les prix du pétrole brut. Alors, comment faire de véritables économies sur sa facture de gaz naturel ?

Comment faire des économies d’énergie : faire marcher la concurrence

L’astuce proposée est donc de bien choisir son fournisseur ainsi que son abonnement, afin de profiter des meilleurs tarifs en matière de fourniture de gaz. Puisque certains fournisseurs – tels GDF Suez ou encore Direct Energie – font concurrence aux tarifs réglementés, il est préconisé de faire marcher la concurrence et de se tourner vers ces fournisseurs de gaz naturel, bien plus avantageux ! Cependant, il existe d’autres moyens d’alléger sa facture : opter pour un chauffage plus performant et passer d’une chaudière à gaz à une chaudière à condensation, par exemple, afin de consommer moins. D’autres particuliers choisiront des méthodes plus radicales comme changer d’énergie et passer au bois : cette source de chaleur reste la moins chère du marché !

Vos réactions

23 Avr

je désire recevoir les mail de delphine lalande a ladresse si dessus
merci

cécile pajot



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :