L’automatisation des tarifs sociaux du gaz et de l’électricité

tarifs sociaux gaz électricitéLe ministre de l’énergie, Eric Besson a annoncé qu’il proposerait dans les semaines à venir un projet de décret à la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) visant à automatiser l’attribution des tarifs sociaux du gaz et de l’électricité et en faciliter l’application. D’après EDF, le tarif social permet de réduire par an en moyenne 88 € sur la facture d’électricité et de 142 € sur la facture de gaz.

Aujourd’hui, 1,5 million de Français pourraient profiter du Tarif de Première Nécessité (TPN) de l’électricité. Or, seulement 650.000 en bénéficient réellement. C’est bien pire concernant le gaz puisque 800.000 foyers pourraient avoir droit au Tarif Social de Solidarité (TSS). Ils ne sont que 300.000 à l’avoir effectivement touché ! Deux raisons expliquent cette importante différence. Les démarches d’attribution sont très complexes ce qui incite beaucoup de Français à renoncer à ces aides. De plus, certains ne sont juste pas au courant de leurs droits et de ce à quoi ils peuvent prétendre.

Et la précarité énergétique ?

Ce projet de décret, dans la logique de la loi NOME sur l’organisation du marché de l’électricité, pourrait même entrer en vigueur avant la fin de l’année. Bien qu’il s’agisse évidemment d’une bonne chose, cette automatisation ne va pas s’attaquer en profondeur au problème de précarité énergétique. En effet, on considère qu’un ménage est en précarité énergétique lorsqu’il consacre plus de 10 % de ses ressources pour payer ses factures d’énergie. Cela représente au total bien plus que le nombre de foyers se situant en-dessous du seuil d’éligibilité (640 € de revenus mensuels pour une personne seule) des tarifs sociaux du gaz et de l’électricité. De plus, il n’y a que les foyers se chauffant au gaz ou à l’électricité qui sont pris en compte pour ces tarifs sociaux. Aucune disposition n’évoque le chauffage au fioul ou au propane. Enfin, il ne faut pas oublier qu’à cause des hausses successives des prix du gaz et de l’électricité, de plus en plus de Français se rapprochent de la précarité énergétique. Or le seuil d’éligibilité n’est pas modifié aussi souvent que les augmentations des tarifs !

On en parle dans cet article

L’électricité

L’électricité est une énergie dont le prix ne fait qu’augmenter. Entre 2002 et 2012, elle a connu une hausse de 17%, ce qui fait de cette énergie la plus chère du marché !

Les énergies de chauffage

Il existe différentes énergies qui permettent d’alimenter un système de chauffage : le fioul, le gaz, le bois, les énergies renouvelables etc.

Vos réactions

24 Août

Les prix exorbitant du fioul et du gaz a relancé l’attrait pour le chauffage au bois. Le marché des équipements de chauffage à énergies renouvelables est en plein boom. d’autant plus le bois est un combustible neutre du point de vue CO2 et ne contribue pas à l’effet de serre.
Poêles à bois? Poêles à granulés? Chaudières à bois? Inserts? Cheminées ? Ils ont tous beaucoup d’avantages mais ils ne conviennent pas dans tous les cas et ce qui est valable pour les uns n’est pas valable pour les autre.
Le site http://www.se-chauffer-au-bois.com est disponible pour aider,informer et conseiller pour le choix de l’appareil de chauffage qui convient le mieux.

se-chauffer-au-bois.com



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :