L’essentiel sur la pompe à chaleur air-eau

L'essentiel sur la pompe à chaleur air-eau

Votre vieille chaudière vous a lâché ? Pourquoi ne pas opter pour la pompe à chaleur air-eau ? Un bon rendement et une installation aisée font de ce système l’un des chauffages les plus performants actuellement.

Comment fonctionne une pompe à chaleur air-eau ?

Une pompe à chaleur air-eau est un appareil de chauffage constitué de deux parties. Un bloc placé à l’extérieur de l’habitat capte des calories dans l’air ambiant. Il est relié à un bloc intérieur par l’intermédiaire d’un fluide dit « frigorifique » qui transmet les calories dans le logement. Le bloc intérieur est tout simplement un réservoir d’eau chaude qui peut alimenter des radiateurs à eau, un plancher chauffant ou un ballon d’eau chaude si la pompe à chaleur est mixte.

Cette technologie en deux unités permet de transporter les calories depuis l’extérieur jusqu’à l’intérieur du logement. Son efficacité dépend donc de la température extérieure et du climat. Plus il fait froid, moins la pompe à chaleur peut récupérer de calories dans l’air. D’ailleurs, en cas de températures extrêmement basses, certains modèles de pompes à chaleur ne sont plus capables de chauffer suffisamment. Dans ce cas, c’est une résistance électrique intégrée au système qui prend le relai. Cette situation doit être évitée au maximum pour limiter la consommation d’électricité.

>> Pour réduire votre facture d’énergie, Quelle Energie vous donne les solutions adaptées à votre logement.

Un bon dimensionnement pour une efficacité maximale

Parce que l’électricité coûte très cher, le dimensionnement de la pompe à chaleur est indispensable. Il doit être réalisé par un professionnel avant l’établissement du devis en prenant en compte vos besoins de chauffage et les particularités de votre logement. Une pompe à chaleur sous-dimensionnée fonctionnera trop souvent à plein régime, ce qui réduira considérablement sa durée de vie. Au contraire si elle est surdimensionnée, elle tournera régulièrement à bas régime, ce qui en soit n’est pas dramatique, mais vous l’aurez payée cher pour rien !

De hautes performances

Bien dimensionnée, une pompe à chaleur air-eau a un COP théorique de 3. Il signifie qu’avec 1 kWh d’électricité, ce sont 3 kWh de chaleur qui seront récupérés. Habituellement, un système de chauffage a un rendement inférieur à 1 car il y a des pertes d’énergie durant la transformation en chaleur. Dans le cas de la pompe à chaleur le rendement est supérieur à 1, d’où de très bonnes performances.

Ce COP mesure l’efficacité de la pompe à chaleur air/eau dans des conditions optimales. Pour connaitre les performances réelles, il faut s’intéresser au coefficient de performance saisonnier appelé SCOP. Il prend en compte les variations de températures durant l’année et ne repose donc pas seulement sur un moment fixé.

>> Calculez les aides et subventions disponibles pour la pompe à chaleur air/eau

Quelques précautions importantes

Opter pour une pompe à chaleur air-eau permet de garder les bénéfices d’un chauffage central, doux et homogène, tout en misant sur un système particulièrement performant. Si vous disposez d’une chaudière d’ancienne génération alimentée au fioul, la pompe à chaleur air-eau s’impose car elle est facile à utiliser et très efficace !

On en parle dans cet article

Les pompes à chaleur

La pompe à chaleur aérothermique ou géothermique extrait de l’énergie à l’extérieur de l’habitation pour l’injecter à l’intérieur via un radiateur, un plancher chauffant ou un ventilo-convecteur.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :