Un nouveau choc pétrolier en 2020 ?

Un nouveau choc pétrolier en 2020 ?

Un nouveau choc pétrolier se dessinerait-il dans les prochaines années à venir ? C’est ce que semble affirmer l’Agence Internationale de l’Energie qui craint cette possibilité de crise à partir de 2020, donc dans trois petites années…

L’offre et la demande

Comme pour chaque marché, le monde du pétrole est régi par la loi de l’offre et de la demande. Ainsi, l’AIE (Agence Internationale de l’Energie) estime que d’ici 2020, l’offre mondiale de l’or noir ne suffira plus à combler la demande. Le risque est donc réel, et s’il est avéré, alors nous subirions une hausse importante des prix du pétrole.


Vous vous chauffez aux énergies fossiles ? Faites des économies d’énergie grâce aux travaux d’amélioration énergétique !


Le problème vient essentiellement de la chute de l’investissement dans le secteur. La section exploration et production de ce marché est la première touchée avec une baisse des investissements de 26 %. De plus, les gisements actuels ne suffisent plus, et d’ici quelques années, ils seront inexploitables : chaque année, nous perdons 5 % de potentiel sur les gisements de pétrole. Le sous-investissement dans l’exploration se fait donc forcément beaucoup sentir puisque les moyens manquent pour trouver de nouvelles sources d’exploitation. Les pétroliers auraient besoin de 630 milliards de dollars pour conserver une production stable, ils n’ont obtenu en 2016 « que » 433 milliards de dollars, et 2017 ne devrait rien arranger et devrait encore diminuer les investissements. Attendons-nous donc à une sévère flambée des prix d’ici peu.

Le choc n’est pas prévu pour tout de suite

Nous avons encore quelques années de sursis avant de devoir faire face à une crise pétrolière. Jusqu’à 2020, les stocks de pétrole devraient croître de manière relativement saine, en corrélation avec la demande mondiale. Les pays en développement et les projets sur les hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis devraient permettre le maintien de la production pétrolière pendant encore trois ans, voire plus. La production mondiale devrait alors augmenter de 5,6 millions de barils par jour jusqu’en 2022. Si cela parait énorme, ce ne sera pourtant pas suffisant.

Une demande qui augmente malgré les énergies alternatives

Malgré cette hausse de production qui peut paraître impressionnante, la demande est telle que les stocks de pétrole ne suffiront pas. Beaucoup de véhicules roulent encore grâce au pétrole. Le plastique est toujours majoritairement fabriqué à partir des énergies fossiles. L’or noir reste le rare et précieux or noir et est encore essentiel à notre société, aujourd’hui et pendant les années qui viennent.

Le saviez-vous ?

 

Vous pouvez produire l’électricité et le chauffage vous-même et à moindre frais en faisant installer des panneaux solaires aérothermiques chez vous.

 

Il faut alors continuer nos efforts pour freiner la consommation d’énergie fossile et diminuer notre dépendance au pétrole. Miser sur les énergies alternatives et renouvelables semble la solution la plus sage pour trouver un équilibre énergétique et éviter de détruire à un rythme effréné notre planète.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :