L’éclairage du lundi : gaz de schiste et biodiversité

L'éclairage du lundi : gaz de schiste et biodiversité

Chaque lundi, Quelle Energie revient sur les actualités qui ont marqué le secteur, en France et dans le monde. Cette semaine, retour sur les déclarations de Ségolène Royal concernant l’importation de gaz de schiste, le recul des sénateurs sur la loi biodiversité, et plus encore.

Au sommaire de la semaine du 16 mai :

Engie investit aussi dans le stockage d’électricité

A l’instar de Total, qui annonçait une OPA amicale sur Saft la semaine précédente, Engie se lance aussi dans les batteries avec l’acquisition de 80 % du capital de Green Charge Network, un spécialiste du stockage d’électricité, particulièrement actif aux États-Unis. Les filiales d’Engie comme Cofely proposent à leurs clients des solutions permettant de coupler les énergies renouvelables à des solutions de stockage afin de pouvoir profiter au maximum de l’électricité produite par des panneaux photovoltaïques. Un tel couplage avait déjà été installé par Cofely en Corse en Octobre 2015.

Les solutions pour économiser de l’énergie

Ségolène Royal voudrait interdire l’importation du gaz de schiste… mais c’est impossible

La ministre de l’Environnement Ségolène Royal a affirmé, dans une réponse à une question posée par Cécile Duflot à l’Assemblée Nationale, avoir demandé des comptes à EDF et Total concernant l’importation de gaz de schiste américain. En France, l’exploration et la production du gaz de schiste par fracturation hydraulique est impossible légalement, il est donc ironique de constater qu’une bonne partie du gaz qui sera importé via le futur terminal méthanier de Dunkerque soit issu du schiste américain. Ségolène Royal souhaite envisager l’interdiction de telles importations. Cela risque en revanche de s’avérer techniquement impossible puisque l’on ne peut pas distinguer la provenance du gaz en fonction du mode d’extraction utilisé. Il faudrait donc pour la France interdire toute importation de gaz venant d’un pays exploitant les ressources non-conventionnelles (ou, encore plus complexe, d’un pays frontalier qui lui-même importe du gaz), ce qui mettrait en danger la sécurité énergétique de notre pays qui importe 98 % de son gaz.

Diminution inquiétante de la biodiversité en Île-de-France

L’agence régionale Natureparif se charge d’étudier la biodiversité en Ile-de-France et s’intéresse particulièrement aux oiseaux, papillons et plantes. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la région est largement couverte par des zones forestières ou agricoles, c’est sur celles-ci que sont effectués les relevés. L’agence s’alarme en constatant que de nombreuses espèces et des populations importantes disparaissent. Depuis 2002, on dénombre ainsi 21 % d’oiseaux en moins, ainsi que 8 % de papillons depuis 2005. Seule la diversité et la quantité de plantes reste stable. En cause notamment, des paysages agricoles plus monotones, moins accueillants et encore trop chargés en pesticides. Tout n’est pas perdu, puisque dans des zones moins traitées et reverdies, on constate parfois un retour de certaines espèces.

Loi sur la biodiversité : les sénateurs marquent le pas

Le Sénat a terminé d’examiner en deuxième lecture la loi sur la biodiversité. Une discussion marquée par le recul sur un certain nombre de sujets, notamment sur la taxation de l’huile de palme et sur les pesticides néonicotinoïdes, mis en cause dans la disparition des abeilles. En première lecture, les sénateurs s’étaient pourtant montrés plus ambitieux. Le texte devra maintenant être examiné en commission mixte paritaire, puis, si cette commission ne trouve pas d’accord, par les députés.

Les compteurs Linky encourageraient l’autoconsommation

Les compteurs « intelligents » Linky, dont le déploiement continuent, sont aussi un bon moyen d’encourager l’autoconsommation d’électricité. En effet, pour les producteurs optant pour la revente d’une partie de l’électricité sur le réseau, il fallait jusqu’à présent s’équiper d’un deuxième compteur électrique à leur charge afin d’enregistrer le volume injecté sur le réseau et vendu à Erdf. Nul besoin d’un deuxième compteur avec Linky, qui peut effectuer ce décompte. Dans ce cadre, Erdf a annoncé que ces compteurs seraient installés en priorité chez ces autoconsommateurs-revendeurs.

Le solaire est-il rentable ?



Pour savoir si des panneaux photovoltaïques ou d’autres solutions seraient rentables dans votre cas, utilisez notre simulateur.



Le développement des hydroliennes tiré par des appels d’offre

L’hydrolienne, qui utilise la force des courants marins, est une technologie porteuse en France. Les tests au large de l’île d’Ouessant s’avérant plutôt concluants (outre un piratage informatique remarqué), des appels d’offres pour des fermes hydroliennes commerciales ont été lancés. Ces appels d’offre assurent une sécurité aux investisseurs comme DCNS qui se lancent déjà dans l’aventure. D’ici à 2023, plus de 6 GW de projets hydroliens seront lancés, avec pour but un véritable déploiement commercial de la filière.

On en parle dans cet article

L’énergie solaire

Le soleil est une source d’énergie gratuite et inépuisable. Ses applications pour la maison permettent de transformer l’énergie solaire captée en électricité ou en eau chaude sanitaire.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :