L’isolation phonique

Quand on parle d’isoler sa maison, on pense surtout à l’isoler des variations de températures extérieures, donc de l’isoler thermiquement. Ceci a un grand avantage d’ailleurs ; sans changer votre système de chauffage, vous faites des économies car vous gardez la chaleur pour vous, au lieu de la céder gratuitement aux petits oiseaux. Mais le principal atout (et souvent celui auquel on pense le moins), c’est qu’en renforçant l’isolation thermique de votre maison, vous améliorez votre bien-être, votre confort intérieur. Et c’est dans cette recherche de confort que l’isolation phonique devient inévitable car il aura beau faire bon dans votre maison, vous refuserez d’y vivre si vous avez l’impression que le ciel vous tombe sur la tête à chaque fois que votre voisin joue de la batterie !

Comme cet aspect de l’isolation est encore trop méconnu, Quelle Energie, avec l’aide de Jean-Louis Beaumier (auteur du livre l’Isolation Phonique Ecologique), a décidé de faire un point sur cette solution… avant que votre gentil voisin batteur ne vous fasse renoncer à votre habitation !

L’état des lieux en France

Encore trop mal évaluées, les nuisances sonores deviennent pourtant une préoccupation majeure dans nos foyers français. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en 2005, 79% de notre population estimait le bruit comme la plus grave nuisance de notre environnement (Source: l’Isolation Phonique Écologique, de Jean-Louis Beaumier). Et ceci sans compter les atteintes à la santé que cette nuisance peut produire : trouble du sommeil, hypertension, irritabilité
Vous l’aurez bien compris, le bruit devient rapidement insoutenable lorsqu’on le laisse entrer dans notre vie, et qui plus est, dans notre maison !

Une bonne isolation phonique, c’est quoi ?

C’est la question incontournable que l’on se pose lorsque l’on se préoccupe de l’isolation phonique de sa maison. A priori, on n’imagine que cela est mesurable, quantifiable, comme on pourrait le faire d’ailleurs pour estimer les performances thermiques de sa maison. Mais en fait ce n’est pas si simple, car même s’il existe une réglementation acoustique aujourd’hui en France, rien ne garantit que si vous la respectez, vous n’aurez plus rien à craindre de votre voisin batteur !
Pour être plus précis, la NRA 2000 fixe des seuils de tolérance acoustique maximum, et ceci ne concerne que les logements neufs construits après 1995. Seulement voilà, ces seuils apparaissent comme une norme mais ils ne tiennent pas compte de la sensibilité de chacun face au bruit. Ainsi, même si vous avez la chance d’habiter une maison construite après 1995, vous serez quand même peut-être confronté à des bruits gênants… dont votre voisin batteur (décidément, quelle plaie ce voisin) !

Alors une bonne isolation phonique c’est quoi ? Et bien pour vous, ce sera celle qui empêchera toute nuisance sonore de VOUS perturber, celle qui VOUS permettra de dire quand vous tendrez l’oreille : « miracle, j’entends plus l’voisin » !

Et une bonne isolation thermique, est-ce une bonne isolation phonique ?

Là encore une question récurrente… Et la réponse est « pas forcément » (mais vous vous y attendiez peut-être déjà, ce serait trop facile sinon) ! Il faut bien se dire qu’un bon isolant thermique n’est pas forcément un bon isolant acoustique, tout simplement parce que ce sont deux propriétés différentes.
Plus précisément, pour améliorer une isolation thermique on jouera sur l’épaisseur de l’isolant, alors que pour améliorer une isolation phonique on jouera plutôt sur la densité de l’isolant.
Pourtant ces deux aspects ne sont pas si éloignés que ça, me direz-vous, c’est pour cela d’ailleurs que l’amélioration d’une isolation thermique pourra avoir des conséquences sur les performances acoustiques d’une maison. Et ne pensez surtout pas que cela en améliorera l’isolation phonique ! Bien au contraire, dans certains cas cette amélioration thermique pourra dégrader la qualité de l’isolation phonique alors choisissez bien vos priorités (bien au chaud ou à l’abri du voisin batteur, tel est le dilemme) !

Comment faire pour baisser le son alors ?

Avant tout, il faut écouter. Cela paraît un peu simpliste comme réponse et pourtant c’est bien la plus fiable pour vous permettre d’isoler correctement et à moindre frais votre maison des bruits environnants.
Si vous arrivez à déterminer la source de ces nuisances et par où elles vous parviennent, vous aurez déjà fait la moitié du travail ! Sachez néanmoins que ce n’est pas une tâche aisée car il est facile de se tromper quant à la provenance de ces nuisances.
Imaginons que vous entendiez une voiture en étant à l’intérieur de votre maison. Vous êtes dans une pièce sans fenêtre (j’ai dit imaginons), alors forcément parce que ce bruit est « proche » du mur, vous allez penser qu’il vient du mur. Et dans la majorité des cas ce raisonnement est faux. Ce bruit viendra très probablement de votre toiture car aujourd’hui c’est l’une des premières sources de « ponts phoniques ».
D’où l’intérêt d’écouter, et ceci dans les moindres recoins de votre maison afin de s’assurer qu’aucun bruit ne vous a échappé. Une fois que vous aurez déterminé avec certitude la source et la provenance des nuisances, vous pourrez alors effectuer les travaux adéquats (isolation phonique des fenêtres, changement du système de chauffage trop bruyant…).

Une autre solution, plus onéreuse mais aussi beaucoup plus efficace, c’est de faire appel à un Bureau d’Etude Acoustique. Cette solution vous permettra de déterminer avec précision l’origine même des nuisances sonores. Cela vous évitera également de parcourir pendant de longues heures et dans les moindres recoins votre maison pour traquer ces bruits incessants.

Les conseils Quelle Energie pour votre isolation phonique

Premièrement, écoutez ! Même si vous faites appel à un acousticien pour résoudre vos problèmes d’isolation phonique, seul vous et vous seul saurez quel est ce bruit qui vous gêne tant. Sachez également que la toiture et les ouvertures (fenêtres, bouches d’aération…) sont souvent les éléments les moins isolés aux bruits dans une habitation. C’est pourquoi il faudra davantage les étudier.

Ensuite, l’isolation phonique doit être l’une de vos premières préoccupations si vous ne disposez pas encore de votre propre maison. La mise en place d’une isolation phonique performante sera toujours plus simple et moins coûteuse lors de la construction d’une habitation que lors de sa rénovation.

Enfin, pour l’achat d’équipements domestiques (systèmes de chauffage, VMC,…), recherchez toujours la qualité acoustique. Seul un label en termes de performances acoustiques existe aujourd’hui en France, le label Qualitel confort acoustique. Celui-ci garantit, pour des logements neufs, des propriétés acoustiques supérieures aux exigences règlementaires, il ne prend donc pas en compte les spécificités acoustiques de chacun des équipements constituant ces logements. C’est pourquoi il sera parfois difficile d’estimer si tel ou tel produit possède de bonnes performances acoustiques, surtout si elles ne sont pas marquées dans la fiche technique du produit en question (ce qui est souvent le cas).
Ne paniquez pas, en tant que consomm’acteur responsable vous avez le droit et même le devoir de faire évoluer les mœurs. En boudant les « mauvais produits » en termes de performances acoustiques ou ceux n’en faisant pas mention, les professionnels finiront par vous écouter, mais ceci est un autre débat…

Note :
Pour plus d’informations concernant les nuisances sonores et l’isolation phonique, consultez le site du CIDB (Centre d’Information et de Documentation sur le Bruit)

Nous remercions également Jean-Louis Beaumier pour les informations précieuses qu’il a pu nous apporter concernant l’isolation phonique.

Crédit photo : © AGC.

On en parle dans cet article

L’isolation

Evitez les déperditions thermiques grâce à l’isolation. Elle permet de protéger l’intérieur de l’habitat de l’influence de l’extérieur, tant sur le plan thermique que sur le plan phonique.

En savoir plus

Vos réactions

16 Jan

Pour une maison individuelle de 2 étages, habitée dès février 19999 dans les Hautes-Alpes comment peut -on rendre chaque étage indépendant au niveau phonique de l’autre.J’entends par cela vous demander un site indiquant les différents matériaux que l’on pourrait utiliser en rajout des cloisons ou des dalles en béton:bruits d’intérieur seulement : radio,voix et petits travaux ménagers de la vie quotidienne… Merci beaucoup.
Maryse

Niermont Maryse
19 Jan

Bonjour Maryse,
Je n’ai pas de site particulier à vous proposer, tout simplement car je n’en ai pas trouvés d’adéquates pour répondre de façon pertinente à vos attentes. Par contre, je vous conseille fortement de vous procurer le livre de Jean-Louis Beaumier , intitulé l’Isolation Phonique Écologique (aux éditions Terre Vivante). Un bon nombre de matériaux d’isolation phonique ( et pas forcément écologiques) y sont décrits, ainsi que les techniques de mise en oeuvre les plus efficaces pour résoudre tout problème de nuisances sonores. Vous trouverez votre bonheur dans cette ouvrage qui, pour ma part, représente véritablement la bible de l’isolation phonique !

Cynthia Hilsz



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :