[Interview] L’étiquette énergie suit l’évolution du marché

[Interview] L'étiquette énergie suit l'évolution du marché

Quelle Energie a interviewé Camille Beurdeley, déléguée générale du Gifam (Groupement Interprofessionnel des Fabricants Appareils et d’équipement ménager). Avec nous, elle revient sur les bienfaits de l’étiquette énergie européenne et les projets de réforme qui l’entourent. Les annonces de Mme Royal concernant la distribution de milliers de radiateurs gratuitement ainsi que l’évolution des technologies de chauffage électrique sont également abordées dans cet entretien.

QE : En quoi l’étiquette énergie aide t-elle les consommateurs ?

Camille Beurdeley. Crédits photo : GifamCB : « L’étiquette énergie est apposée sur les appareils électroménagers depuis 1995. Elle a été mise en place pour harmoniser au niveau européen la communication d’informations portant sur la consommation d’énergie, d’eau et la performance des appareils. »

« C’est une information claire et précise permettant aux consommateurs de pouvoir comparer les produits et choisir des appareils qui consomment le moins d’énergie tout en garantissant une excellente performance. On sait aujourd’hui que c’est une information connue et bien identifiée des consommateurs français. Selon une récente étude TNS Sofrès, ils sont 85 % à connaître l’étiquette énergie. »


Difficile de trouver une solution efficace pour faire des économies d’énergie ? Quelle Energie vous aide à estimer la rentabilité de certains équipements. Faites le test en ligne dès maintenant.


QE : Les fabricants en profitent-ils également ?

CB : « Pour les fabricants cette réglementation est devenue un puissant outil marketing de différenciation des produits. Un effet bénéfique qui a facilité la montée en gamme de l’équipement des ménages. Les fabricants ont beaucoup investi dans la recherche et le développement et revu totalement la conception de leurs appareils. Ils les ont équipés de composants et de sous-ensembles très performants afin de parvenir à la classe A et aux classes supérieures d’efficacité énergétique A+, A++ et A+++. »

QE : La directive EcoDesign, qui régit cette étiquette, va bientôt être modifiée. Quels seront les principaux changements ?

CB : « Les évolutions à venir porteront probablement sur l’étiquette elle-même. Des discussions ont démarré en ce sens au niveau européen. L’enjeu aujourd’hui est à la fois d’assurer une certaine stabilité de l’étiquette pour qu’elle reste compréhensible et lisible pour le consommateur – tout en prenant en compte les évolutions des produits. »

« Il faudra par exemple trouver une solution pour des produits comme le froid ou le lavage qui sont aujourd’hui, presque tous dans des classes d’excellence. En revanche, nous pensons qu’il ne faut pas chambouler des étiquettes de certains produits qui viennent à peine d’entrer en vigueur (aspirateur, chauffe-eau), au risque de devenir incompréhensible pour le consommateur. »

QE : L’UFC Que Choisir a publié une étude révélant qu’une étiquette énergie sur deux était non-conforme. Comment réagissez-vous ?

CB : « La non conformité révélée ne concerne pas du tout l’étiquette énergie mais sa présence en magasin ou sur des sites internet. L’enquête a été mal comprise et c’est plutôt injuste pour les fabricants qui font beaucoup d’efforts depuis 20 ans pour améliorer et évaluer correctement la consommation d’énergie de leurs appareils. Les fabricants l’ont complètement intégrée à leur stratégie de développement, si bien qu’on considère que le secteur de l’électroménager est une industrie précurseur et pionnière sur ce sujet. »

QE : S.Royal a annoncé la distribution de milliers de radiateurs et ampoules à économies d’énergie. A-t-on des nouvelles ?

CB : « Le financement est en cours de validation, mais nous approuvons totalement cette démarche et nous nous tenons aux côtés des pouvoirs publics et organismes concernés pour mettre en œuvre ce projet. Il faut rappeler qu’avec plus de 60 millions d’équipements répartis chez un tiers des foyers en France, la modernisation de ce parc est un enjeu national et participe largement de l’objectif de réduction des consommations énergétiques visé par la loi sur la transition énergétique. »

Programmateur de chauffage« Le chauffage électrique a connu une véritable révolution ces dernières années. De nombreuses innovations permettent de réduire significativement la consommation énergétique (programmation, détection d’ouverture/fermeture des fenêtres, détection d’occupation, autoprogrammation…) et du même coup la facture d’électricité des ménages tout en offrant un meilleur confort d’usage. »

QE : Quels sont aujourd’hui les appareils de chauffage les plus populaires parmi ceux que propose le réseau GIFAM ?

CB : « La nouvelle génération d’appareils de chauffage électrique dispose de systèmes de régulation électronique qui contrôlent la température toutes les 40 secondes et permettent de maintenir au 1/10ème de degré près la température de confort choisie par l’utilisateur. La conception de ces appareils a été améliorée pour permettre une restitution de la chaleur plus stable et plus homogène et accroître ainsi le confort. »

Le saviez-vous ?



Le chauffage est souvent le premier poste de dépenses énergétique des ménages français. Modernisez-votre installation et faites des économies dès maintenant grâce à notre simulateur gratuit.



« Des technologies embarquées telles que l’indicateur de consommation d’électricité ou la sélection de température idéale permettent une utilisation simple offrant un meilleur rapport confort et économie d’énergie. Enfin, ces dernières années les fabricants ont également fait preuve d’innovation en ce qui concerne les formes, les tailles, matériaux et couleurs des appareils des appareils proposant un large choix de produits. »

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :