Blogueurs Engagés : Annie d’Ecolo Citadine

Nous continuons la série sur ces passionnés de la nature qui se servent des blogs pour partager leur conviction. Annie, bloggeuse erratique et jamais sponsorisée, écrit à l’impulsion et secoue les consciences. « Si j’arrive à toucher une personne chaque jour, je suis contente« , voici l’objectif de cette écolo citadine qui tend à conseiller et à informer les citadins qu’il est tout à fait possible d’être bien en ville et de faire en sorte que la vie au quotidien y soit la plus respectueuse possible. Découvrez Annie d’écolo-citadine, une écolo des villes.

Qu’est ce qui vous a poussé à devenir actif dans la bataille écologique ?

Il me semble que dès que l’on commence à se poser des questions on devient actif. Lorsque j’ai créé mon entreprise, j’ai rapidement compris que je ne pouvais pas parler d’écologie en restant cachée derrière un logo. J’ai commencé par écrire un blog pour montrer les dessous de la fabrication de vêtements bio. Peu à peu, j’ai eu besoin, ou envie, ou l’inverse, de parler d’autres choses que de textile. J’ai alors créé écolo-citadine. Quand Zeste de Nature a cessé, j’ai utilisé ma petite notoriété « écolo » pour continuer d’informer.

Quelle est votre priorité écolo ?

Le respect des ressources, de toutes les ressources, planétaires et humaines.

Entre dramatisation et déni de l’urgence environnementale, que faut-il penser ?

Je pense que l’humanité est en danger mais pas à cause du réchauffement climatique. J’ai toujours dit que je n’avais pas suffisamment de connaissances et de compétences pour départager les experts. Je ne sais donc pas dire si le réchauffement actuel du climat est la conséquence de l’activité humaine. Je n’oublie jamais que Galilée a été condamné par l’inquisition pour avoir soutenu que la terre tournait autour du soleil. Il devait se sentir bien seul, même s’il avait raison. Selon moi, l’urgence se situe au niveau des ressources et des pollutions. Tous les ans, le Global Foot Print nous alerte, en vain, sur les capacités surexploitées de notre planète. Les guerres ont commencé, même si elles sont tues en occident. La situation s’aggravera et nous seront bientôt tous concernés. L’autre urgence est la pollution, à tous les niveaux. Elle est en train de nous tuer, de tuer ce qui nous entoure, faune et flore. Il y aura adaptation, il y aura des survivants, mais pour combien de souffrance ? Cela aussi a commencé, dans le presque silence.
Au risque de paraître cynique, le bon côté des choses, que ce soit par les guerres ou par les pollutions, est que nous réduirons notre nombre et donc notre impact. Cela fera plus de place pour les autres espèces animales et végétales.
Quant à la planète, je ne suis pas inquiète pour elle, elle n’a pas besoin de nous pour garder sa place dans l’univers.

Quels sont vos gestes écolo ?

Je crois que mon premier geste écolo est le bon sens. J’achète souvent les objets plus chers et de meilleure qualité pour qu’ils durent plus longtemps, que leur production ait un sens. Quand c’est possible, alimentation non industrielle, locale, bio, toujours de saison, produits d’entretien bio, idem pour l’hygiène corporelle et les cosmétiques, isolation du logement, économie de l’énergie, train, transports en commun, vélo, marche à pied. Boycott d’un maximum de substances polluantes, toxiques pour nous et pour les rejets dans la nature et de tout ce qui contribue à détruire pour produire.

Et si vous étiez ministre du développement durable, quelle serait votre première réforme ?

L’isolation thermique de tous les bâtiments publics avec des matériaux non polluants. Cela permettrait de les préserver, d’économiser à court terme l’énergie nécessaire au chauffage l’hiver et aux climatiseurs l’été, l’argent à long terme, cela créerait du travail « local » et donnerait l’exemple de ce qu’il est possible de faire. Il n’est pas admissible qu’au début du troisième millénaire nous soyons encore à chauffer des bâtiments aux murs glacés et aux fenêtres à simple-vitrage. Beaucoup l’ignorent, mais une partie de l’Europe a déjà adopté le triple-vitrage !

Pourquoi avoir choisi de communiqué sur un blog ?

Il fallait au départ que je montre qui j’étais, que je ne surfais pas sur une tendance. Ma réserve s’accommodait du clavier et de l’écran. Le blog était un bon moyen de contacter beaucoup de personnes, avec le relai des réseaux sociaux.

Quelle influence et quel rôle tiennent les blogs dans le monde écolo ?

Je suis un peu partagée, car il y a aussi des blogs affichés « écolos » qui n’en sont pas. Il y a aussi beaucoup de mauvaises informations. Le marketing a mis ses petits doigts là-dedans. Cela nuit à l’image globale de l’écologie. C’est souvent tout ou rien ; la vie comme au moyen-âge ou la tendance bobo-fashion. C’est ce qui est repris par la presse et tend à biaiser le message. Aujourd’hui les blogs ont moins d’influence qu’il y a deux ou trois ans.

Quel est votre sujet fétiche ?

Je n’ai pas un sujet de prédilection, je suis bien trop curieuse. Cependant je me rends compte que ces derniers temps mes articles sont souvent rangés dans les catégories « Billet d’humeur » ou « Le monde marche sur la tête ». C’est assez révélateur de mon exaspération devant notre inertie planétaire.

Comment sensibiliser les internautes ?

En faisant appel à leur bon sens, tout simplement. Il faut informer de la façon la plus claire, la plus pragmatique, dénoncer les aberrations, les abus, ne pas culpabiliser. Leur donner le moyen de faire leurs choix.

Quelle énergie sera principalement utilisée en 2030 ?

Selon mon idéal, la géothermie, le solaire amélioré, le bois… Etc. En réalité, nous serons encore au tout pétrole/charbon avec un peu de nucléaire vacillant parce que nous n’avons pas fait grand chose pour que cela change.

Le mot de la fin, l’énergie pour vous c’est…

La vie !

Bloggueurs engagés : une touche de vert sur la toile, découvrez les autres interviews de la série :
Michèle d’Attention à la Terre
Mickaël d’éco-blog
Emilie et Flore d’éco-créateurs
Pierre-Yves d’eenovation
Isabelle de MadameNature
Katia de Marketing Durable

NB : Malheureusement, le blog de l’Ecolo Citadine n’est plus en ligne. Mais n’hésitez pas à consulter d’autres blogs du même genre (liens ci-dessus), qui sont souvent intéressants et pleins de bonnes astuces !

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :