Un dispositif d’accompagnement à la rénovation dans les Hauts-de-Seine

artisans-collaboration1

L’étude publiée par négaWatt souligne que le parc immobilier rassemble un grand nombre de passoires énergétiques avec la spécificité que les ménages en sont les maîtres d’ouvrage mono-décisionnaires.

Fondée sur des retours terrain de plusieurs initiatives locales, elle préconise un accompagnement à la rénovation pour les ménages précaires ainsi qu’une structuration des initiatives locales.

L’exemple des communes du territoire Paris Ouest La Défense : une agence de l’énergie et du climat pour accompagner les habitants dans leurs démarches de rénovation

Les onze villes du territoire Paris Ouest La Défense ont récemment vu la création d’une structure qui vise à conseiller les habitants lors de la rénovation de leur logement, dans le but de faire des économies d’énergie.

L’initiative est saluée puisque le gaz à effet de serre est émis pour 65 % par les secteurs résidentiel et tertiaire. Si l’on se base sur les objectifs de la loi pour la transition énergétique, ce territoire de onze communes représente 1 814 logements à rénover chaque année. La compétence « développement durable » a été parallèlement confiée à ces territoires, ce qui entre en synergie avec la création de cette nouvelle Agence Locale de l’Energie et du Climat (ALEC).

« Nous sommes partis d’un besoin fort exprimé par les habitants de nos villes », justifie Jacques Kossowski. « Tout le monde souhaite contribuer à la transition énergétique et faire des économies d’énergie… encore faut-il savoir comment s’y prendre ! Il était nécessaire de simplifier les démarches, d’orienter les recherches de financement et d’apporter un soutien technique aux habitants du territoire. »

Un espace « info énergie » pour 2019

Cet espace ouvrira ses portes au public début 2019 et permettra aux ménages du territoire d’obtenir des informations sur les étapes à la rénovation de leur logement tout en bénéficiant d’un conseil par une structure locale. L’agence fournira des renseignements sur l’utilisation des énergies (éclairage, chauffage, froid), l’efficacité énergétique des bâtiments, les énergies renouvelables et l’éco-construction.

Un soutien technique sera aussi mis à disposition pour rénover énergétiquement leurs logements : une aide au diagnostic, des informations sur les aides financières, un accompagnement dans la constitution de dossiers pour en bénéficier, une aide à la lecture de devis, une assistance au suivi et à la réception des travaux…

Afin de rendre le prêt plus sécurisé pour les ménages « très précaires » ou âgés, il est suggéré de prendre pour référence le logement lui-même ou le compteur électrique plutôt que les personnes, à l’image des modèles aux États-Unis et au Royaume-Uni. Dans le cas de la revente d’un bien, le prêt lié à la maison pourrait être soldé par le vendeur ou conservé par l’acheteur.

artisans-collaboration1

En vue de la bonne réalisation des travaux, l’Institut négaWatt appelle à « créer des groupements d’artisans locaux compétitifs » pour mettre en œuvre des rénovations performantes qui nécessitent 6 à 8 actions de travaux coordonnées. Il est également recommandé de créer un « tiers de confiance qualité pour sécuriser la performance énergétique réellement atteinte » à l’issue des travaux. Un tiers de confiance « de proximité » pourrait par ailleurs accompagner les ménages dans leurs démarches, rôle joué actuellement par les collectivités et leurs partenaires dans le cadre des Plateformes territoriales de la rénovation énergétique.

Pour rappel, près de 5,6 millions de ménages en France seraient en situation de précarité énergétique (c’est-à-dire lorsque plus de 10% de leurs revenus sont consacrés aux dépenses énergétiques dans leur logement). Cette précarité est particulièrement répandue dans les maisons individuelles construites avant 1975 (et donc le début des réglementations thermiques). Dans ce parc, la production de chaleur « engloutit 14 milliards d’euros par an » selon l’Institut négaWatt.

L’institut appelle à mettre en place un ou plusieurs pilotes opérationnels suivant ses recommandations. Il estime que l’État pourrait soutenir la rénovation complète et performante de plus de 600 000 logements par an.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :