Energies renouvelables : la France dans le vert et dans le vrai

trackers photovoltaiquePas encore un cador européen mais elle pourrait bien en prendre le chemin. Bien qu’encore à distance respectable de son voisin allemand, lequel vise rien de moins que 100 % d’électricité d’origine renouvelable à l’horizon 2050, la France mise de plus en plus sur le solaire et l’éolien et le Grenelle de l’environnement commence à se mettre en place.

Présenté mercredi dernier par Jean-Louis Borloo, le bilan énergétique 2009 qu’a dressé le Commissariat Général au Développement Durable fleure bon le changement de mentalité, le progrès par et pour l’écologie, et laisse présager des lendemains « verts ». D’abord parce que les émissions de CO2 dues à la combustion d’énergie ont accusé une baisse significative de 5,7 % par rapport à l’année précédente, ensuite parce que la production d’énergie primaire a dans le même temps diminué de 5,4 % et parce qu’en dépit d’un repli de l’hydraulique lié à la pluviosité, l’essor des technologies « propres » se poursuit.

Booms du solaire et de l’éolien

La production d’énergie à partir de sources renouvelables (hors hydraulique) a ainsi crû de 23 % en deux ans [NDLR : + 3 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep)],ce qui rend très plausible l’hypothèse que la France se conformera à l’engagement défini dans le cadre du Grenelle de 23 % d’électricité d’origine renouvelable à l’horizon 2020. Le parc photovoltaïque a en outre triplé en un an pour atteindre trois cent dix mégawatts (MW) et le parc éolien a franchi la barre des quatre mille cinq cents mégawatts (MW), soit une hausse de près de 85 % en deux ans (!) Les mauvaises langues diront que la France accusait un retard considérable mais plus qu’une évolution il est peut-être plus pertinent aujourd’hui d’évoquer une petite révolution.

La consommation d’énergie finale a par ailleurs baissé dans tous les secteurs. Plutôt timide dans les transports (-1,1 %), la réduction est plus importante dans l’agriculture (-3,1 %) et franchement notable dans l’industrie (-9,7 %).

La facture énergétique du pays a de son côté baissé d’un tiers l’an passé pour s’établir à trente-huit milliards d’euros. La crise économique explique cette évolution ainsi que la diminution conséquente de la demande énergétique, la consommation ayant reculé de 5,2 %. « C’est une baisse d’une ampleur jamais enregistrée depuis 1975 après le premier choc pétrolier », a précisé le Commissariat. La réduction des rejets carbone, elle, s’explique certes par le ralentissement de l’activité mais également par le développement précité des énergies renouvelables.

Se prémunir contre la pollution due à la reprise de l’activité industrielle

« Ces évolutions très favorables, d’une ampleur sans précédent, traduisent la mise en oeuvre du Grenelle de l’environnement […] (La croissance de 16 % des énergies renouvelables en deux ans) succède à plus de trente ans de stagnation », s’est félicité le ministère de l’Écologie.

Il faut maintenant espérer que la nouvelle réglementation édictée dans le Grenelle II sur les éoliennes, plus contraignante et que l’opposition et les associations de défense de l’environnement ne se sont pas privées de dénoncer, ne sera pas à l’origine du ralentissement redouté par ces dernières. De même faut-il croiser les doigts pour que la reprise de la production industrielle (NDLR : qui a chuté de 15 % l’an passé pendant que la circulation des poids lourds diminuait de 12 %) n’aille pas de pair avec un regain de CO2 dans l’atmosphère. Seul un soutien maintenu aux énergies propres pourra empêcher ce parallèle qu’on ne peut plus considérer inévitable.

Crédit photo : Wikimedia commons – Erik Christensen

On en parle dans cet article

L’énergie solaire

Le soleil est une source d’énergie gratuite et inépuisable. Ses applications pour la maison permettent de transformer l’énergie solaire captée en électricité ou en eau chaude sanitaire.

En savoir plus

Les panneaux solaires photovoltaïques

Les panneaux solaires photovoltaïques produisent de l’électricité lorsqu’ils sont éclairés par le soleil. L’électricité peut être revendue au réseau ou utilisée pour sa propre consommation.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :