1 an après : le bilan de la marée noire de BP

deepwater-horizonAprès Tchernobyl, nous fêtons de nouveau un triste anniversaire : celui de l’explosion de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique. Le 20 avril 2010, la plate-forme exploitée par la compagnie pétrolière Beyond Petroleum (BP) a explosé provoquant un incendie et une marée noire. Elle a coulé deux jours plus tard, faisant 11 morts. Au total, c’est environ 4,9 millions de barils qui se sont déversés dans l’eau, soit près de 780 millions de litres. Un véritable désastre écologique ! La fuite n’a été déclarée colmatée que quatre mois après, fin septembre 2010.

1 an après

La pollution affecte toujours l’écosystème : 2 000 personnes sont encore en train de nettoyer les 1 700 km de côtes, plages ou zones marécageuses qui ont été souillées. 6 000 oiseaux ont péri dans la catastrophe, selon le Conseil américain de défense des ressources naturelles. Des spécialistes estiment que ce bilan pourrait être alourdi jusqu’à être 8 fois plus élevé, en raison des 780 millions de litre de pétrole mais aussi des 6,5 millions de litres de produits chimiques utilisés pour dissoudre et disperser les hydrocarbures. De plus, régulièrement, des dauphins s’échouent, preuve des effets à retardements de la marée noire. Il reste encore 500 km de côtes à nettoyer de ses galettes de pétrole. BP s’est engagé à verser un milliard de dollars pour le nettoyage des côtes du Golfe du Mexique.

L’explosion de la plate-forme a eu pour conséquence un moratoire décidé par les autorités sur l’exploitation du pétrole en pleine mer. Michael Bromwich, porte-parole du département de l’intérieur a même annoncé des mesures pour augmenter la sécurité des forages et diminuer les risques. Or, selon Greenpeace « aucune leçon n’a été tirée de la catastrophe » puisqu’un forage au large de la Guyane vient de débuter.

Qui est responsable ?

Cette question est toujours d’actualité. BP a porté plainte contre Halliburton, le service pétrolier qui avait cimenté le puits d’origine, et Transocean, propriétaire de la plate-forme de forage Deepwater Horizon, et leur réclame à chacun 42 milliards de dollars (27,4 milliards d’euros) de dédommagements. BP accuse Halliburton d’avoir dissimulé des informations qui auraient pu éviter la catastrophe et Transocean de négligence : selon BP la plate-forme de forage n’était pas adaptée à une activité en mer. Les plaintes ont été déposées jour pour jour un an après l’accident.

Pour BP, les contrecoups de la marée noire sont plutôt difficiles : en 2010, l’entreprise a enregistré sa première perte annuelle depuis 1992 et a mis en œuvre un programme de cession d’actifs pour récolter 30 milliards de dollars. De plus, son alliance avec le géant russe du pétrole Rosneft semble compromise.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :