Engie et son plan pour devenir leader des énergies renouvelables

Engie et son plan pour devenir leader des énergies renouvelables

Le troisième plus grand groupe mondial dans le secteur de l’énergie en 2015 ambitionne de passer à la tête du classement des énergies renouvelables. Pour cela, il définit son plan d’action en trois actes. Au programme, la cession des actifs thermiques exposés au marché, miser sur les énergies à faibles émissions de carbone et investir dans les nouvelles technologies. La stratégie du groupe en détails.

Un bouleversement dans le secteur de l’énergie

Alors que 4,6 milliards d’euros de pertes sont constatées par Engie en 2015, à cause de 8,4 milliards de dépréciations d’actifs, le groupe réagit. Comme l’explique son président, Gérard Mestrallet, l’effondrement du prix des commodités telles que le pétrole, le gaz et l’électricité bouleverse le secteur de l’énergie. Gérard Mestrallet précise sa pensée en parlant d’une « révolution technologique qui voit les technologies renouvelables et de stockage devenir de plus en plus compétitives, une révolution digitale qui transforme notre rapport à la ville, à la maison et aux transports, une révolution culturelle avec le souci climatique ».


Vous envisagez d’investir dans les énergies renouvelables pour réduire votre consommation énergétique ? Testez notre simulateur gratuit et faites vous-même votre bilan énergétique !


Quant aux ambitions du groupe, le PDG ne cache pas son enthousiasme et sa détermination : « Il y a deux ans, nous avions fait le choix stratégique d’être l’énergéticien de la transition énergétique en Europe et l’électricien de référence du monde en croissance. Maintenant, nous allons devenir le leader de la transition énergétique dans le monde ». Pour atteindre cet objectif, Engie se donne trois ans. Selon le groupe, d’ici l’année prochaine, la rentabilité serait d’ailleurs assurée avec un passage de 2,4 milliards à 2,7 milliards d’euros pour le résultat net.

Un plan, trois actions

La première idée du groupe est de céder des actifs, particulièrement des actifs thermiques. Ces derniers étant soumis à la variation des prix des commodités, c’est près de 15 milliards d’euros d’entre eux qui devraient être cédés par Engie d’ici 2018. L’idée est de se consacrer à des activités dont le tarif est régulé. La directrice générale déléguée, bientôt à la direction générale (en mai prochain), Isabelle Kocher, affirme : « L’ensemble des cessions permettra de redessiner et simplifier notre portefeuille ». Le 24 février dernier, le groupe a cédé 4,5 milliards d’euros de centrales thermiques (10 GW) en Amérique du Nord. Le lendemain, ce n’est pas moins d’un milliard qu’il cède pour une centrale à charbon de 2 GW en Inde ainsi qu’une autre en Indonésie, de 1 GW. Avec ces deux cessions, le groupe constate une diminution d’environ 20% de sa capacité de charbon dans le monde.

Le saviez-vous ?

Factures énergétiques trop élevées ?



Des aides existent pour la réalisation de travaux de rénovation et profiter des énergies renouvelables. Pour les découvrir ainsi que leur montant associé, testez dès maintenant notre simulateur aides et subventions.



A titre de seconde action, il est question pour Engie d’un investissement dans le bas carbone et dans les services énergétiques. 22 milliards d’euros d’investissement sont prévus au cours des trois prochaines années. Ils concernent le gaz ainsi que les énergies renouvelables (EnR), autrement dit, les énergies à faibles émissions de dioxyde de carbone. Cela pour que, d’ici 2018, 90% de son « Ebitda » (Earnings before taxes, interest, depreciation and amortization), y soit rattaché. Ce terme désigne en réalité la création de richesses, ou le résultat d’une entreprise, avant le calcul des charges. On parle aussi d’EBE (Excédent Brut d’Exploitation).

Le troisième axe de la stratégie d’Engie repose sur les nouvelles technologies et le digital. Le groupe prévoit également, pour ces trois années, d’investir 1,5 milliards d’euros dans le digital et les technologies émergentes. Se consacrer à l’innovation permettrait alors au groupe de laisser se développer certaines technologies et d’en améliorer leur niveau de compétitivité.

On en parle dans cet article

Les énergies de chauffage

Il existe différentes énergies qui permettent d’alimenter un système de chauffage : le fioul, le gaz, le bois, les énergies renouvelables etc.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :