Le marché du solaire thermique chute en Europe : comment y remédier ?

europe-photovoltaique1

En 2017, les installations de capteurs solaires thermiques ont chuté de près de 25 % par rapport à 2016 au sein de l’Union Européenne. Depuis 2009, nous vivons la 9e baisse consécutive des superficies installées pour produire l’eau chaude et le chauffage avec l’énergie solaire. Si la situation n’est pas identique dans tous les pays du continent, plusieurs facteurs permettent d’expliquer ce contexte peu favorable. Les acteurs du milieu réfléchissent déjà à des solutions pour redynamiser le marché.

Des consommateurs encore sceptiques à l’idée de passer à l’énergie solaire

Les panneaux photovoltaïques ne se développent pas si vite qu’on oserait l’espérer : en 2017, l’Union Européenne est passée sous la barre des 2 millions de mètres carrés installés. Certes, on continue d’alimenter le parc et d’effectuer de nouvelles poses. Mais le rythme n’est pas assez soutenu pour répondre aux objectifs de la transition énergétique ; et favoriser autant que possible l’autoconsommation.

Concrètement, cette situation visible à l’échelle de toute l’Europe dépend de facteurs différents. Sur des territoires comme Chypre, l’Autriche et la Grèce, le photovoltaïque s’est déjà répandu. Le recul des installations ne représente ici pas un événement alarmant : nous ne sommes plus dans une perspective de mise en place, mais de renouvellement. Ainsi, la baisse s’explique naturellement et ne doit pas inquiéter.

En revanche, dans des pays comme la France, la diminution des subventions ou la complexité des démarches administratives découragent franchement les propriétaires. Dans notre pays, les installations ont chuté de plus de 20 % entre 2016 et 2017. Un peu plus de 50 000 m² ont été mis en place en métropole, contre 63 000 m² en Outre-Mer : ces territoires, en véritables bons élèves, mobilisent le solaire pour les deux tiers de leurs énergies renouvelables (contre 1 % en métropole).

Le saviez-vous ?

 

Vous pouvez demander votre devis en ligne gratuitement pour être contacté par un installateur de panneaux solaires photovoltaïques.

 

Du côté du solaire héliothermodynamique, l’évolution est presque insignifiante en Union Européenne. Cependant, des projets français et italiens pourraient changer la donne en 2018, et redynamiser légèrement le secteur.

Quelles pistes pour stimuler le secteur du solaire en France et en Europe ?

Les Français ne sont pas nécessairement contre l’énergie solaire : ils la trouvent seulement trop chère au moment de l’installation et difficilement accessible à cause des contraintes administratives. Pour pallier ces deux freins majeurs, le gouvernement étudie toutes les possibilités afin de refonder les financements pour les panneaux solaires. Pour rappel, le ministère de la Transition Écologique et Solidaire réfléchit actuellement aux alternatives envisageables pour simplifier le recours aux aides à la rénovation thermique et énergétique. Par exemple, à l’horizon 2019, le crédit d’impôt devrait disparaître, au profit d’un dispositif plus compréhensible, plus direct et plus facile à obtenir.


Comment faire des économies d’électricité ? Faites le bilan pour vérifier si des panneaux solaires photovoltaïques pourraient être rentables chez vous.


Pour que le solaire thermique se déploie plus rapidement en France, il est aussi question de s’inspirer des modèles espagnol et allemand. Dans ces pays, le solaire thermique devient obligatoire sur toutes les constructions neuves. Une telle règle permettrait de redynamiser naturellement le secteur, au rythme de la progression de nouveaux programmes immobiliers (résidentiels ou professionnels).

En outre, les Français cherchent toujours à miser sur des produits de qualité, afin d’obtenir des rendements plus hauts. En ce sens, pour espérer de meilleurs résultats sur l’implantation du photovoltaïque, il faudrait relancer le marché des panneaux hybrides, et poursuivre les études pour accroître les performances du matériel.

recul-solaire-europe2

Pour rappel, les capteurs hybrides (à eau ou à air) sont nantis d’un échangeur de chaleur. Ce dernier refroidit la surface et optimise les rendements électriques de 5 à 10 %. En revanche, ils ne permettent pas d’obtenir les mêmes économies en eau chaude.

Enfin, selon EurObserv’ER, organisme à l’origine de cette étude, le logement collectif représente un fort potentiel de développement pour le solaire. Cependant, si l’on reconduisait la RT 2012 sans obliger à introduire des énergies renouvelables dans les constructions, on maintiendrait ce contexte peu favorable au déploiement du photovoltaïque en France.

On en parle dans cet article

Les panneaux solaires photovoltaïques

Les panneaux solaires photovoltaïques produisent de l’électricité lorsqu’ils sont éclairés par le soleil. L’électricité peut être revendue au réseau ou utilisée pour sa propre consommation.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :

La route solaire

route-panneau-solaire-photovoltaïque-une

Utiliser les routes pour produire massivement de l’électricité avec l'énergie solaire photovoltaïque, c'est le défi que la société Colas s'est 
Lire la suite