La spirale qui rend l’électricité éolienne moins chère

La spirale qui rend l'électricité éolienne moins chère

Nous écrivions il y a peu à propos de la compétitivité grandissante du solaire et de la montée en charge des énergies renouvelables prévue par l’Agence Internationale de l’Énergie. Une nouvelle étude du journal financier américain Bloomberg New Energy Finance (BNEF) vient confirmer cette tendance.

L’énergie éolienne est la moins chère de toutes…

D’après les analystes de Bloomberg, l’énergie éolienne est maintenant celle qui permet de produire, tous coûts confondus, l’électricité la moins chère en Allemagne et au Royaume-Uni. Ce constat avait déjà été fait dans d’autres pays, mais le Royaume-Uni et l’Allemagne sont les premiers pays du G7 dans lesquels l’éolien devient numéro un.


Énergie solaire, chauffage, isolation, toutes les solutions sont comparées sur notre simulateur. En quelques minutes seulement, vous pourrez obtenir une estimation de la rentabilité des différentes opérations.


…Mais elle est peu prévisible

Une nouvelle encourageante, bien qu’elle ne résolve pas le problème de la prévisibilité de la production d’électricité à base d’énergie éolienne. En effet, cette énergie a beau être la moins chère, elle sera totalement inutile, voire néfaste pour la stabilité du réseau électrique si elle est produite au beau milieu de la nuit, quand la demande est la plus faible. Plus encore que le prix, c’est là un des principaux avantages des énergies fossiles, qui permettent de prévoir très précisément la production en offrant des possibilités de stockage physique du carburant en amont et donc d’être très réactif aux pics de demande et d’éviter de faire surchauffer les réseaux inutilement.

Retournement de situation en faveur des énergies renouvelables

Mais cet avantage pour les énergies fossiles pourrait ne plus tenir longtemps. En effet, le coût marginal de chaque unité d’électricité éolienne produite est proche de 0 (une fois que l’éolienne est installé, la production est gratuite, car aucun carburant payant n’est utilisé). S’ils peuvent arbitrer entre utiliser une énergie fossile payante ou une centrale éolienne, les producteurs choisissent donc l’éolienne (un producteur raisonne souvent en termes de coût marginal). Au final, comme de plus en plus d’éoliennes sont disponibles, elles représentent une part de plus en plus importante de la production totale d’électricité.

Le saviez-vous ?



De plus en plus de français changent de système de chauffage pour faire des économies. Trouvez une solution adaptée grâce à notre simulateur.



Une spirale auto-entretenue

Or, si plus d’électricité d’origine éolienne est produite, les centrales fossiles sont moins nécessaires et tournent moins souvent. Dans le jargon, on dit que leur « capacity factor » est en baisse. Il faut donc augmenter le prix de l’électricité produite dans les centrales fossiles pour rentabiliser les investissements avec un volume vendu plus faible. Au final, l’électricité d’origine fossile est de moins en moins compétitive par rapport à l’électricité renouvelables et la spirale s’auto-entretient. BNEF prévoit d’ailleurs une montée en puissance de ce phénomène pour la fin de l’année 2015.

Une spirale qui pourrait être rendue plus puissante encore avec l’arrivée de batteries plus efficaces et moins chères sur le marché (voir ici notre article sur les batteries Tesla notamment).

On en parle dans cet article

L’électricité

L’électricité est une énergie dont le prix ne fait qu’augmenter. Entre 2002 et 2012, elle a connu une hausse de 17%, ce qui fait de cette énergie la plus chère du marché !

Vos réactions

17 Oct

L’éolien vit à 90 % d’aides. Libérez son marché, il disparaît instantanément.

claude brasseur
17 Oct

Et j’aimerais bien obtenir des calculs PRECIS – incluant les aides de l’Etat que nous payons tous ! – au lieu de quelques belles paroles.

mia vossen
26 Oct

@claude brasseur. L’éolien était en effet porté par les aides publiques pendant très longtemps (même si je ne puis corroborer le chiffre de 90 % sans source). Cela est de moins en moins vrai. La vraie nouvelle de l’analyse de Bloomberg est que l’éolien est de plus en plus rentable, et ce sans compter les aides publiques. Évidemment, le défi de la prévisibilité n’est pas encore totalement relevé et la situation est variable en fonction des pays et des types d’éoliennes, mais l’éolien est de moins en moins dépendant des subventions publiques. De plus, il ne faut pas oublier que les énergies fossiles sont elles aussi souvent subventionnées.

Manuel Blanc
26 Oct

@ mia vossen : Voici un article du Bloomberg, vous y trouverez notamment les coûts de l’électricité solaire comparés à ceux du gaz et au charbon, ainsi que le « capacity factor » en progression pour l’énergie éolienne : http://www.bloomberg.com/news/articles/2015-10-06/solar-wind-reach-a-big-renewables-turning-point-bnef
Il est vrai cependant que l’analyse est macro et ne peut pas être transposée à chaque pays, mais la tendance reste vérifiable empiriquement : les énergies renouvelables sont de plus en plus compétitives.

Manuel Blanc
12 Août

slt svp je veut faire l’installation avec ce système

BENNACER



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :