Tarifs de l’électricité : vers un nouveau mode de calcul

À l’horizon 2020, on ne calculera plus les prix de l’électricité de la même manière, d’après les récentes annonces du ministre de la Transition écologique et solidaire. En effet, une réforme est en cours pour éviter que des phénomènes comme la hausse de 5,9 % de cet été ne se reproduisent. Une modification profonde de la loi sur l’énergie sera probablement nécessaire, mais celle-ci pourrait ne pas satisfaire tout le monde : EDF, qui serait directement impactée par la mesure, dénonce déjà le projet d’amendement.

Flambée des prix de l’électricité : la loi actuelle est en cause

En France, le prix des énergies préoccupe toujours les consommateurs, car ces factures pèsent lourd sur le budget global. Alors forcément, la hausse de près de 6 % des tarifs réglementés de l’électricité, prévue pour cet été, n’apaise pas les foudres de particuliers déjà excédés par leur manque de pouvoir d’achat.

Ces prochains mois, les 25 millions d’abonnées au tarif bleu d’EDF devraient subir cette hausse de 5,9 % exactement, suggérée par la CRE (Commission de régulation de l’énergie) en raison de l’inflation sur le marché européen. Si le gouvernement déplore cette situation et a même utilisé son droit de bénéficier d’un délai pour faire changer les prix, il n’a pas le choix : il doit finalement appliquer cette hausse, car c’est ce que la loi ordonne.


Vous souhaitez améliorer les performances de votre logement et diminuer vos factures d’énergie ? Trouvez une solution efficace grâce à notre simulateur en ligne.


Fournir davantage les concurrents d’EDF en électricité nucléaire

Actuellement, selon François de Rugy (Ministre de l’Écologie), le mode de calcul ne profite pas aux Français parce qu’ils n’accèdent pas systématiquement aux ressources nucléaires, dont les prix restent stables.

En effet, le dispositif de l’Arenh (accès régulé à l’énergie nucléaire historique) oblige EDF à vendre jusqu’à 25 % de sa production aux fournisseurs alternatifs à 42 € le mégawattheure (sachant que les prix du marché dépassaient les 60 € fin 2018). Il s’agit d’une mesure prise pour contrebalancer le statut hégémonique d’EDF, à l’heure où beaucoup de particuliers ignorent encore qu’ils peuvent changer de fournisseur pour diminuer les factures.

Justement, du côté des fournisseurs concurrents, on déplore des volumes insuffisants (100 térawattheures par an maximum). Total, par exemple, considère que si l’on relevait ce plafond à 200 térawattheures, on parviendrait à maintenir une dynamique beaucoup plus stable au niveau des prix de l’électricité. Le gouvernement, lui aussi, penche en faveur d’une modification à la hausse de ce plafond. Cependant, puisqu’il repose sur une loi, cela implique un travail complexe et fastidieux…

Des amendements auxquels EDF compte fermement s’opposer

Pour relever les plafonds actuels et modifier la loi sur l’énergie, puisque le texte ne permet pas de revenir sur les seuils de l’Arenh, la seule solution reste de procéder par amendements, ce que le gouvernement pense faire. La démarche devrait être suggérée rapidement en conseil des ministres, pour lancer la réflexion et le débat.

Dans les bureaux d’EDF, on commence déjà à s’insurger, car ce genre de mesure transformerait considérablement les conditions financières de l’entreprise, et pourrait même la pénaliser selon certains experts de l’économie comme Jacques Percebois, professeur à l’Université de Montpellier interviewé sur le sujet.

Le saviez-vous ?

 

Quelle Energie vous propose d’effectuer un diagnostic pour déterminer vos besoins en énergie et vous conseiller sur ce que vous pouvez entreprendre pour faire des économies.

 

EDF veut sa réforme de l’Arenh

Si l’EDF critique vivement la réforme de l’Arenh, le fournisseur historique ne souhaite pas pour autant conserver le dispositif tel qu’il existe actuellement. En effet, il demande une élévation des tarifs de l’Arenh, qui sont largement inférieurs à ceux du marché (42 € le mégawattheure contre près de 60 €, pour rappel).

De plus, EDF ajoute que l’accès à l’Arenh demeure trop favorable pour les concurrents, et nécessite un encadrement plus strict qui lui assurerait une meilleure sécurité financière.

Du côté d’EDF et des fournisseurs alternatifs, on fait bel et bien face à des revendications complètement opposées – sans compter que le gouvernement doit satisfaire ses citoyens, qui exigent une politique plus orientée vers la hausse du pouvoir d’achat. Cette refonte du mode de calcul des tarifs de l’électricité ne devrait donc pas se faire en toute sérénité, selon toute vraisemblance !

On en parle dans cet article

L’électricité

L’électricité est une énergie dont le prix ne fait qu’augmenter. Entre 2002 et 2012, elle a connu une hausse de 17%, ce qui fait de cette énergie la plus chère du marché !

Vos réactions

08 Mai

« Selon François de Rugy (Ministre de l’Écologie), le mode de calcul ne profite pas aux Français parce qu’ils n’accèdent pas systématiquement aux ressources nucléaires, dont les prix restent stables ».
Bien. Depuis 1945, EDF n’a pas eu besoin de concurrence pour fournir aux français une énergie électrique au bon prix, une disponibilité irréprochable et encore aujourd’hui, malgré les coups de boutoir permanents de Bruxelles, et malgré le manque à gagner de la part d’energie vendue at cost à ses concurrents, les prix de EDF demeurent les plus bas d’Europe tant pour les consommateurs individuels que pour les industriels. Si l’ARENH était supprimée, ce que j’appelle vous l’aurez compris de tous mes voeux, la hausse serait sans doute plus proche de 3 que de 5,9 cts. De qui se moque-t-on ? Quel est ce pays où le ministre de l’Energie fait des déclarations disons pour ne pas être trop méchant, naïves, et qui à l’évidence, ne protègent pas les intérêts d’une compagnie nationale ou presque, un fleuron de l’industrie dit-on que l’on fragilise ainsi. Quel est le but recherché ? A qui profite le crime ? Aux Français ? Prouvez-le Mr de Rugy.

choppin



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :