Pas de risque de « black-out » électrique cet hiver

Pas de risque de « black-out » électrique cet hiver
Alors que nos voisins belges se préparent à un des problèmes majeurs des années à venir, la France échappe cette année au risque de black-out électrique.

Un rapport « rassurant » pour cet hiver

Le Réseau de transport d’électricité (RTE) a annoncé que l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité serait assuré cet hiver malgré des marges plus faibles que l’hiver dernier. Ainsi, la consommation d’électricité va rester stable mais la disponibilité du parc de production serait en baisse d’environ 2.400 MW. Cependant, ses capacités d’exportation devraient être suffisantes pour porter secours à la Belgique si besoin.

Deux rapports, provenant de l’Observatoire européen des marchés de l’énergie à la demande de la société Capgemini et le Réseau de Transport d’Electricité (RTE, filiale d’EDF), mettent communément en avant le risque du manque d’électricité en France en cas d’hiver rude en 2015/2016 et 2016/2017. C’est l’équivalent de la production de deux réacteurs nucléaires qui pourrait nous manquer, c’est-à-dire environ 2.000 méga-watts (MW). Ainsi, la France risque le black-out électrique dès l’année prochaine.

Pourquoi les marges diminuent ?

La production électrique d’origine nucléaire baisse d’environ 2.400 MW en raison d’une moindre disponibilité du parc nucléaire ainsi de la fermeture de certaines centrales thermiques (fioul ou charbon) qui ne répondaient plus aux normes européennes.

Néanmoins, à moyen et à long terme, c’est-à-dire 5 à 15 ans, le marché de capacité mis en œuvre par RTE, le développement des énergies renouvelables, la mise en service du réacteur nucléaire EPR, et le ralentissement de la croissance de la consommation électrique permettront de compenser ce déséquilibre possible entre offre et demande d’électricité.

Prévisions des pointes de consommation d’électricité

Sur l’ensemble de l’hiver 2014-2015, la consommation d’électricité est prévue stable par rapport à l’hiver 2013-2014. Par contre, RTE constate des pics accrus le matin et le soir. A conditions normales, la pointe de consommation pour cet hiver est estimée à 84.800 MW durant la deuxième semaine de janvier.

Gare à l’éclipse !

Une éclipse est prévue le 20 mars 2015 de 9h09 à 10h31. Elle plongera une grande partie de l’Europe dans l’obscurité. L’éclipse sera similaire à celle qui a eu lieu en 1999 mais le contexte n’est plus le même …

En effet, l’éclipse pourra venir perturber la production et la distribution d’électricité en Europe. La différence par rapport à 1999 est le développement du photovoltaïque. L’éclipse va en effet toucher 75.000 à 80.000 MW de photovoltaïque sur le continent. Si, le temps est couvert le 20 mars prochain, l’impact sera minime car c’est un jour où les panneaux photovoltaïques produiront peu. En revanche si il s’agit d’une journée ensoleillée, l’impact sera important puisque selon Dominique Maillard, président du RTE, « on pourrait voir disparaître 30.000 MW du réseau électrique européen ».

30.000 MW … Pour comparaison, c’est comme si la température chutait de 6°C en à peine 30 minutes partout en Europe.

RTE ne prend pas à la légère ce phénomène et précise « RTE a commencé à se coordonner avec d’autres transporteurs européens pour anticiper ce phénomène et prévoir des moyens de production alternatifs au solaire, dans le cas où le 20 mars serait une journée de beau temps ». Jean-Paul Roubin, directeur du Centre national d’expertise du système électrique de RTE a expliqué qu’« il y a plusieurs solutions possibles. Soit on diminue préventivement le volume photovoltaïque. Soit on prévoit de la puissance hydraulique, qui est le moyen de production le plus rapide à mettre en œuvre. Soit on allume environ trois heures avant l’arrivée de l’éclipse des centrales à gaz ».

L’importance d’une consommation plus intelligente

La France cherche des solutions pour être moins dépendante de la production énergétique internationale. A l’échelle de nos foyers, nous pouvons réduire cette dépendance. Même si nous sommes tous amenés à réallumer nos chauffages, des nouvelles technologies peuvent nous aider à réduire nos consommations d’énergie.

Alléger le besoin électrique français se traduit aussi par un comportement de citoyen responsable : allumer les lampes seulement quand nous en avons besoin, éteindre les appareils en veille, …

Vous trouverez sur le site Quelle Energie des informations précises et mises à jour qui vous permettront d’être des experts en économies d’énergie. Découvrez les fiches détaillées des produits vous permettant de réaliser des économies d’énergie.

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

L’électricité

L’électricité est une énergie dont le prix ne fait qu’augmenter. Entre 2002 et 2012, elle a connu une hausse de 17%, ce qui fait de cette énergie la plus chère du marché !

Vos réactions

13 Nov

Attention Céline, votre article comporte des coquilles :

« La baisse de la production électrique d’origine nucléaire baisse d’environ 2.400 MW en raison d’une moindre disponibilité du parc nucléaire ainsi de la fermeture de certaines… »

« La France cherche des solutions pour être moins indépendante de la production énergétique internationale. »

Bonne journée

Michel
10 Déc

@Michel : Merci beaucoup pour votre commentaire. Il nous a permis de corriger les coquilles.

Mathilde Chevallier



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :