Quelles sont les conséquences de la canicule sur la consommation d’énergies en France ?

Puisqu’ils actionnent leurs climatiseurs et autres ventilateurs pour tenter tant bien que mal de se rafraîchir, les Français ont tendance à consommer plus d’électricité en période de canicule. Comme pendant les périodes les plus rudes de l’hiver, on fait face à des pics de consommation et, comme toujours, on redoute de perdre ce fameux équilibre nécessaire entre production et demande. Où en sommes-nous sur le territoire ? Étions-nous préparés à de telles hausses des besoins ?

Pourquoi consomme-t-on plus d’électricité pendant la canicule ?

L’impact du froid sur les consommations est facile à comprendre : on sait que le chauffage représente l’une des premières dépenses des foyers en matière d’énergies. Paradoxalement, pour ce qui concerne les pics de chaleur, on vit un phénomène presque similaire.

En effet, bien qu’elle ne soit pas forcément aussi gourmande qu’une chaudière, la climatisation impacte sérieusement la facture d’électricité. D’autres particuliers utilisent des ventilateurs, souvent plusieurs dans une même maison, voire éventuellement un dans chaque chambre.

Mais d’autres habitudes auxquelles on pense moins apparaissent également comme énergivores. Par exemple, on ouvre beaucoup plus fréquemment le réfrigérateur pour se servir de l’eau fraîche, ainsi que le congélateur pour aller chercher des glaçons. L’appareil se relance alors pour maintenir la température… Et s’il n’a pas été dégivré depuis un certain temps, il va consommer encore plus !

De plus, les habitants des maisons et appartements ferment les volets pour se protéger des rayons du soleil, ce qui les oblige à allumer la lumière davantage, alors même qu’il fait jour dehors. Cumulées les unes avec les autres, ces petites pratiques empêchent clairement les particuliers qui souhaitent faire des économies d’énergies pendant leurs vacances d’y arriver en pleine canicule.


Avec Quelle Energie vous pouvez réaliser un bilan énergétique complet et gratuit. Réalisez des économies d’énergie avec ce test !


L’impact concret d’une canicule sur les consommations électriques en France

Selon les données fournies par le site EnerDigit, chaque degré de plus au mercure engendre 500 MW de consommation supplémentaire – ce qui est comparable à la puissance nécessaire pour une ville d’envergure comme Bordeaux.

On reste bien loin des 100 GW parfois observés en plein hiver pendant les alertes grand froid, mais ces hausses restent tout de même significatives à une période où, théoriquement, on utilise justement assez peu l’électricité (les chauffe-eau électriques sont moins sollicités, on cuisine plus volontiers froid, les chaudières restent à l’arrêt).

Pendant le premier épisode de canicule de 2019, survenu à la fin du mois de juin, EnerDigit rapporte un record de consommation enregistré jeudi 27 juin, à 59 436 MW. Une semaine plus tôt, 4 réacteurs nucléaires en moins auraient suffi pour couvrir les demandes des Français. Toutefois, il faut savoir que sur cette période, la production disponible était supérieure à 77 MW, ce qui a permis de faire face sans aucune difficulté logistique aux besoins des consommateurs.

Un schéma amené à se répéter les prochaines années

De plus en plus de Français se demandent s’ils doivent, ou non, se procurer un climatiseur pour leur maison. Partout sur le territoire, la chaleur estivale semble effectivement de plus en plus fréquente et de plus en plus intense chaque année.

Très concrètement, commencez déjà par vous poser les bonnes questions : pourquoi avez-vous trop chaud chez vous ? Parfois, de simples travaux comme l’isolation des combles ou des murs permettent de retrouver un peu de fraîcheur en été, sans augmenter sa facture énergétique et son empreinte carbone.

N’hésitez pas à demander un audit énergétique de votre maison pour identifier ses points faibles et résumer les meilleures solutions à envisager dans votre cas : vous équiper pour vous rafraîchir en veillant à choisir les alternatives peu énergivores, ou rénover intelligemment et de manière économe grâce à des aides comme l’éco-PTZ ou le CITE.

Le saviez-vous ?

 

Le Pacte Energie Solidarité isole vos combles et votre sous-sol pour 1 €. Découvrez si vous êtes éligible à ces offres sur Pacte-energie-solidarite.fr !

 

On en parle dans cet article

L’électricité

L’électricité est une énergie dont le prix ne fait qu’augmenter. Entre 2002 et 2012, elle a connu une hausse de 17%, ce qui fait de cette énergie la plus chère du marché !

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :