Explosion de la demande : un hiver électrique

Les chiffres du Réseau de transport d’électricité sont formels : la consommation d’électricité en France a chuté de 6,8 % l’an dernier par rapport à 2010. La morosité économique et la douceur des températures expliquent en grande partie ces résultats, mais c’est une bonne nouvelle en soit. Cependant, en tant que spécialiste de l’énergie, nous avons constaté un phénomène inquiétant. Une vague de froid s’est récemment abattue sur la France. Avec ces températures frigorifiques, mieux vaut être équipé d’un bon système de chauffage économique et d’une isolation efficace au risque de voir sa facture énergétique exploser. Mais comme chaque année, nous pouvons constater une explosion de la demande en électricité durant ces périodes hivernales. Nous avons donc décidé d’identifier les raisons de cette surconsommation électrique saisonnière.

Un pays « thermosensible »

Le 15 décembre 2010, un nouveau record de consommation d’électricité avait été battu : 96.700 MW. Explication : il était 19 heures et le thermomètre était largement descendu en dessous des 0°C dans toute la France. Les radiateurs électriques ont ainsi grillé les millions de Watts durant des heures pour chauffer correctement les logements. Selon Coreso (centre de coordination européen du réseau électrique), on estime que le surcroît de consommation d’électricité est de 2.300 MW pour un degré de moins par rapport aux moyennes saisonnières. Cette « thermosensibilité » est unique en Europe. A titre d’exemple, l’Allemagne affiche un surcroît de consommation d’électricité de (seulement) 500 MW pour la même situation donnée. Alors pourquoi sommes-nous dans une telle situation ?

Le parc nucléaire pour moteur de la croissance

Ce phénomène peut en partie être expliqué par le fort taux d’équipement en chauffage électrique des habitations françaises. Dans les années 80, la France s’était retrouvée en surcapacité de production du fait d’un parc de centrale nucléaire disproportionné face à la demande. Il a donc fallu trouver de nouveaux usages pour créer artificiellement une demande plus importante. Ainsi, l’idée de se chauffer à l’électricité est apparue comme une solution économique et fiable. Et aujourd’hui encore, une grande partie des logements neufs sont équipés de radiateurs électriques. Et malheureusement, on constate bien souvent que ces équipements sont de mauvaise qualité avec des rendements médiocres. Ce constat accroît donc les risques des pics de consommation record lors des périodes hivernales.

Les risques de « black-out » ne sont pas à exclure

Lorsque le thermomètre se met à descendre, le réseau électrique subit une brusque montée de la demande. Mais le nucléaire n’est pas adapté à ce type de fluctuation. Il est dans l’incapacité technologique de fluctuer sa production. Le risque d’une coupure de courant n’est donc pas impossible. D’autant plus que ces dernières années, la disponibilité du parc de production n’a eu de cesse de diminuer du fait d’un grand nombre d’opérations de maintenance sur les centrales nucléaires. Mais pour éviter le chaos, la France a recourt à des importations toujours plus importantes pour contrer cette explosion de la demande. En 2010, le nombre de jours où la France importait plus qu’elle n’exportait était de 80 jours. Au début de la décennie, il était quasiment nul. Cette dépendance face aux importations soulève de nombreuses interrogations en particulier avec l’arrêt annoncé des 8 groupes nucléaires en Allemagne. Comment la France pourra t-elle subvenir à ses besoins ? C’est donc une ironie du sort qui se joue actuellement : nous étions en surcapacité de production il y a encore quelques années et trouvions l’idée de la résistance électrique pour se chauffer fabuleuse … Et maintenant nous sommes dans l’incapacité de satisfaire cette demande très sensible au climat, et donc imprévisible ! Nous voici face à un enjeu majeur de notre société !

Un conseil : Ne chauffez pas à plus de 19° votre habitation (conseil de l’Ademe) et n’hésitez pas à vous habiller plus chaudement. Sinon, testez le simulateur Quelle Energie pour réaliser des économies d’énergies et améliorer votre confort.

Crédit photo : Réseau de transport d’électricité – Copyright RTE

On en parle dans cet article

L’électricité

L’électricité est une énergie dont le prix ne fait qu’augmenter. Entre 2002 et 2012, elle a connu une hausse de 17%, ce qui fait de cette énergie la plus chère du marché !

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :