Abandon des objectifs de réduction à 50% de la part du nucléaire d’ici 2025

Abandon des objectifs de réduction à 50% de la part du nucléaire d’ici 2025

La promesse d’Emmanuel Macron sur la baisse du nucléaire dans la production d’électricité risque d’être compliquée à tenir, comme l’a déclaré Nicolas Hulot…

Une mauvaise nouvelle pour la transition énergétique française

Le Ministre de la Transition énergétique, Nicolas Hulot, a annoncé en ce début de mois de novembre que l’objectif de réduire de 50 % la part du nucléaire dans la production électrique en 2025 serait très compliqué à tenir. Il s’agit pourtant d’une promesse faite par le nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, lors de la campagne présidentielle de 2017.


Vous souhaitez faire des économies d’énergie avec les travaux de rénovation énergétique ? Commencez par refaire faire l’isolation de votre logement pour éviter les pertes de chaleur inutiles.


Cet objectif de réduire la production d’électricité par le nucléaire est dans la continuité des missions de l’ancien quinquennat Hollande. Cependant, M. Hulot reconnaît qu’il sera difficile de tenir ce calendrier de 2025 sauf à relancer la production d’électricité à base d’énergies fossiles, ce qui serait totalement contre-productif dans une optique de transition énergétique.

L’objectif n’est pas abandonné mais repoussé

Le but du Gouvernement Macron n’est évidemment pas d’abandonner ce projet, qui est extrêmement important aux yeux de nombreux citoyens. Pour arriver à 50 % de production nucléaire dans le mix énergétique français, il faudra cependant plus de temps, selon le Ministre. Les politiques vont donc étudier les différents scénarios possibles et fixer un nouveau calendrier pour tenir la promesse de Macron.

M. Hulot a déclaré par la suite que la nouvelle date d’échéance serait plutôt aux alentours de 2030 ou 2035, de quoi faire grincer des dents les écologistes qui ont déjà eu à se plaindre de la politique du Ministre de la transition énergétique. Déjà, Greenpeace a réagi en regrettant un pas en arrière qui n’avancera pas la lutte contre le dérèglement climatique. D’autres dénoncent la victoire du lobby nucléaire et un renoncement inacceptable de la part du gouvernement.

Le mix électrique en France aujourd’hui

La Loi transition énergétique a été votée pour réduire la part du nucléaire et des énergies fossiles dans la production électrique française, et, à l’inverse, augmenter la part de production par le biais des énergies renouvelables. En 2016, la composition du mix électrique en France métropolitaine est à 72,3 % produite par le nucléaire.

Le saviez-vous ?

 

Besoin d’un devis pour vos travaux ? Quelle Energie possède un réseau de plus de 1 500 partenaires installateurs dans toute la France ! Avant de signer votre devis, faites un test pour connaître vos droits aux aides financières proposées par le gouvernement.

 

Pour ce qui est des énergies renouvelables, 12 % de l’électricité est produite par l’énergie hydraulique, 3,9 % par les éoliennes, 1,6 % seulement par le solaire, et 1,6 % par les bioénergies. Le mix est donc produit par environ 20 % d’énergies renouvelables. Cela peut paraître encore assez faible, mais c’est déjà plus que la production par les énergies fossiles qui, elle, s’élève à 9 % (gaz, fioul, et même charbon). Il faut impérativement continuer nos efforts de sorte que les énergies fossiles soient totalement abandonnées, ainsi que la suppression progressive du nucléaire !

On en parle dans cet article

L’électricité

L’électricité est une énergie dont le prix ne fait qu’augmenter. Entre 2002 et 2012, elle a connu une hausse de 17%, ce qui fait de cette énergie la plus chère du marché !

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :