[S3C Congress] les NTIC pour votre confort et vos économies

Depuis le 1er Septembre se tient au Palais des Congrès de la Porte Maillot à paris le Congrès Smart Cities & Smart Countries (S3C). L’événement rassemble des dirigeants d’entreprise et de collectivités locales du monde entier, qui ont tous pour but d’intégrer au mieux les technologies connectées au cœur de nos villes.

Profiter de l’expérience des autres

Au programme des trois jours, des conférences et tables rondes axées autour de plusieurs thématiques telles que l’aménagement du territoire, l’urbanisme, les objets connectés, l’éducation, les transports, la santé, la gestion des réseaux énergétiques (smart grids)… et évidemment le bâtiment et la COP 21. La forte valeur ajoutée de ce congrès réside également dans les retours d’expérience apportés par les différents intervenants, qui en font profiter l’ensemble de l’auditoire. Ainsi, des élus danois sont par exemple venu donner l’exemple de la ville de Skagen et de la récupération de la chaleur d’une industrie de poisson, rentabilisée en seulement un an.


Domotique, isolation, chauffage, trouvez la meilleure solution pour faire des économies d’énergie et réduire vos factures grâce au simulateur en ligne Quelle Energie.


Les technologies connectées, une priorité nationale

Valérie Pécresse a visité le Congrès, ici en compagnie de Paul Sitbon, le Président de S3CL’enjeu est de taille, à l’heure où plus de 54 % de la population mondiale habite en ville. Comme l’a bien rappelé Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du numérique lors de son discours, il s’agit donc, grâce aux outils du numérique et aux nouvelles possibilités qu’ils apportent, non pas de produire plus, mais de produire mieux pour faciliter la vie de ces habitants urbains, mais aussi de leurs homologues dans de plus petits villages, tout en limitant l’impact écologique de leurs activités. Sur le plan économique aussi, les enjeux sont extrêmement importants. Paul Sitbon, Président et fondateur du Congrès, rappelle que le marché est estimé « par Cisco à $ 15 000 milliards sur la prochaine décennie ».

La Secrétaire d’État a aussi fait quelques annonces et donné des exemples concrets du développement des technologies connectées en France, comme l’arrivée prochaine des scootlib’ (des scooters électriques partagés sur le modèle des vélib’), la création future d’incubateurs d’État pour les start-ups dont l’activité pourrait servir l’intérêt général, et l’arrivée d’un projet de loi sur l’ouverture de certaines donnée publiques ou privées afin qu’elles puissent être utilisées dans le but d’améliorer la qualité de vie de tous.

Le bâtiment n’échappe pas à la tendance connectée

Les technologies connectées font aussi leur entrée dans le bâtiment sous la forme de ce que l’on appelle la GTB (gestion technique du bâtiment), ou domotique. La domotique nous est de plus en plus familière avec des applications permettant par exemple de régler son chauffage ou de gérer à distance l’ouverture de ses volets. Mais la technologie va encore plus loin. Ainsi, les bâtiments pourraient très vite devenir autonomes (avec toujours la possibilité pour l’utilisateur final de reprendre la main). La technologie existe déjà, est applicable, et est de mieux en mieux gérée.

Le saviez-vous ?



Un système domotique simple peut vous permettre de réaliser jusqu’à 10% d’économies et améliorera grandement votre confort. Faites le test grâce à notre simulateur gratuit.



Architecture dynamique. Crédits : Dynamic architecture by David FisherLes drones, qui sont pour l’instant l’une des formes de robots les plus efficaces, sont aussi de plus en plus utilisés dans le bâtiment ou dans les réseaux énergétique, ils permettent d’établir des diagnostics de toutes sortes très facilement et rapidement, tels que des diagnostics de performance thermique. Certaines entreprises s’en servent également pour détecter des anomalies sur les réseaux de distribution de chaleur et d’électricité. Si l’on va encore plus loin dans la prospective, des entreprises sont en train de concevoir des bâtiments à énergie positive robotisés, dont les différents étages se déplaceraient sur eux-mêmes en fonction des usages et des besoins en énergie.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :