L’isolation thermique est-elle rentable ?

Savez-vous que l’isolation représente le type de travaux le plus réalisé* aujourd’hui dans nos foyers français ? Plus encore, il est en constante augmentation* par rapport aux travaux de chauffage, eau chaude sanitaire et ventilation depuis les années 2000 (à croire que le nouveau millénaire a réveillé en nous des préoccupations nouvelles) !

Un constat éloquent donc, mais qui n’empêche pas certains de douter : Est-ce vraiment rentable d’isoler sa maison ? Chez Quelle Energie nous avons la réponse, et c’est tout l’objet de cet article…

Le B-A-BA de l’isolation thermique

Pour évaluer la rentabilité d’une isolation thermique, il faut d’abord comprendre son utilité. Plus simplement, la première question que vous devez vous poser en tant que consomm’acteur réfléchi doit être « A quoi ça sert d’isoler sa maison ? ». Cela peut paraître simpliste comme raisonnement et pourtant c’est le seul qui vous permettra d’atteindre la voie de l’isolation…

L’utilité primordiale d’une isolation thermique est de réduire au maximum les déperditions thermiques dans une habitation. Plus précisément, cela empêche la chaleur, créée entre autre par votre système de chauffage, de s’échapper de votre nid douillet pour aller réchauffer celui des petits oiseaux ! On comprend alors tout de suite l’intérêt principal d’une maison bien isolée.

La voie de l’isolation : entre économie et écologie

En suivant un raisonnement logique voici ce qu’on en déduit : Réaliser une isolation performante réduit les déperditions thermiques DONC cela réduit également vos besoins en chauffage DONC vous chauffez moins votre habitation DONC… Vous faites des économies ! Et c’est un fait avéré, isoler efficacement sa maison permet bien de faire des économies de chauffage.

Mais ce n’est pas tout ! Un sage de l’isolation vous recommandera toujours d’isoler d’abord votre maison avant d’opter pour un nouveau système de chauffage performant… Savez-vous pourquoi ? Et bien c’est simple, comme une isolation efficace permet de réduire vos besoins en chauffage, vous n’aurez peut-être plus autant besoin de la nouvelle chaudière dernière cri pour grande consommation que vous aviez repéré quelques jours auparavant ! Peut-être qu’un simple chauffage d’appoint, comme le poêle à bûches par exemple, suffira désormais à combler vos besoins quotidien en chauffage… Parole de sage !

Enfin, et c’est sûrement l’aspect qui devrait le plus vous préoccuper en tant que consomm’acteur consciencieux, isoler sa maison, ça soulage la planète ! Car c’est bien connu, l’énergie la plus écologique est bien celle qu’on ne consomme pas.

Le saviez-vous ?



L’isolation des combles est extrêment rentable car elle limite de beaucoup les pertes de chaleur. Pour cela, le Pacte Energie Solidarité aide les ménages à isoler leurs combles perdus avec une offre à partir de 1 € seulement !



Alors l’isolation thermique, rentable ou pas ?

Bien évidemment les économies ne font pas tout, si on ne prend pas en compte le coût de la pose et le retour sur investissement cela n’a pas de sens.
Alors disons-le tout de suite, une estimation moyenne ou même une fourchette de prix pour le coût d’une isolation ne servira à rien, tout d’abord parce selon le type d’isolation (isolation des murs par intérieur ou extérieur, isolation de combles aménagés ou perdus…), les isolants utilisés (laine de roche, ouate de cellulose, polyuréthane…) et bien sûr les professionnels sollicités, les prix peuvent grandement différer. Sans compter qu’en matière de performance toutes les isolations ne se valent pas !

Du coup comment faire pour estimer la rentabilité d’une bonne isolation ? Pour répondre à cette question cruciale, pensez à long terme ! La particularité des travaux d’isolation réside dans les bénéfices qu’ils peuvent vous apporter par rapport à un système de chauffage. Contrairement à ce dernier, ils ne sont pas à proprement parler immédiat. Lorsque vous aurez opté pour une isolation performante, vos besoins en chauffage diminueront naturellement… et cela c’est votre facture de chauffage qui vous le prouvera !
Mais ce n’est pas tout, vous ferez aussi des économies indirectes sur le prix de l’installation d’un nouveau système de chauffage. Comme votre consommation énergétique sera plus faible, un système moins puissant suffira à répondre à vos besoins en chauffage.
Enfin, sachez que l’Etat pourra davantage contribuer à rentabiliser votre investissement en vous accordant un crédit d’impôt, un avantage non négligeable pour votre porte-monnaie.

Les conseils Quelle Energie

Alors surtout quand on parle d’isolation thermique, ne vous dites pas que le jeu consiste à boucher tous les « trous » qu’il pourrait y avoir dans les murs de votre maison ! Si vous l’empêchez de respirer, il y a fort à parier que celle-ci ressemblera plus à une serre de culture pour champignons qu’à un joli cocon où il fait bon vivre… Des systèmes de ventilation bien particuliers permettent d’ailleurs de répondre à cette problématique (ventiler sans refroidir) tout en se combinant à notre préoccupation favorite : isoler sans se ruiner !

Ensuite, bien que nous ne remettions pas en doute votre bonne volonté et vos connaissances dans le domaine, ne vous improvisez pas pro de l’isolation. Faire appel à des installateurs qualifiés est indispensable pour les travaux d’isolation car ce type de travaux requiert une attention particulière et surtout un savoir-faire irréprochable.

Enfin si vous souhaitez dès à présent vous lancer vers la voie de l’isolation, privilégiez avant tout l’isolation des combles puis celle des murs. Dans une habitation, ce sont généralement les sources de déperditions thermiques les plus importantes… Donc les sources d’économies potentielles les plus importantes !
Et si vous hésitez encore, prenez le temps de consulter le nouveau simulateur d’économies d’énergie de Quelle Energie, un simulateur entièrement dédié aux solutions d’isolation.

*Sources: Ademe & Vous – Bâtiment (édition 2011)

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

L’isolation

Evitez les déperditions thermiques grâce à l’isolation. Elle permet de protéger l’intérieur de l’habitat de l’influence de l’extérieur, tant sur le plan thermique que sur le plan phonique.

En savoir plus

Vos réactions

25 Juin

rentabilité ? cout d’une isolation extérieure 20 à 30000€ pour une économie de chauffage de 40 % soit environ 600€ par an.

Résultat : on ne fait des économies que dans 30 ans au mieux ! ! ! !

benlliure
26 Juin

@benlliure: Votre précision est intéressante mais incomplète. Pourriez-vous nous dire avec quel type d’isolant est réalisée cette isolation? Quel est l’épaisseur de l’isolant? Quel professionnel l’a réalisée et surtout, quel est l’état de l’habitation concernée (Quel est le matériau de construction, était-elle isoler avant travaux ou non…)?
Autant de renseignements nécessaires pour estimer la rentabilité d’une isolation car même si vos affirmations sembles justes, elles ne peuvent représenter la majorité des travaux d’isolation réalisés aujourd’hui en France.

Cynthia Hilsz
02 Juil

Selon moi, le plus important avec l’isolation thermique est le fait qu’on peut utiliser un système de chauffage moins puissant, parce que vous n’auriez pas de déperditions thermiques.

devis isolation maison
26 Juil

tout d’abord trouver un installateur qualifié ce n’est pas facile personnellement j’ai eu une mauvaise expérience
de nos jours il faut vite gagner de l’argent sans trop travailler
a qui faire confiance je ne sais pas
j’ai fait une isolation extérieure avec de la fibre de bois le problème ça été la pose qui a été mal faite très déçu
infiltration d’eau dans l’isolation
mauvais travail

andre
26 Juil

@andre: Je suis d’accord avec vous là-dessus, sur le marché de l’isolation et plus globalement des économies d’énergie, les arnaques sont malheureusement devenues monnaies courantes. Mais il existe des certifications permettant de faire le tri entre les installateurs bien intentionnés et ceux peu scrupuleux. A titre d’exemple la certification QuaIibat est très reconnue dans le domaine de l’isolation, d’autant plus par les fortes exigences qu’elle impose aux professionnels la désirant et voulant la conserver.
A Quelle Energie nous possédons nous même un réseaux de partenaires-installateurs qui sont sélectionnés sur ces critères (certifications Qualit’ENR, Qualibat, éco-artisans…). Les internautes faisant appel à nos services pour être mis en relation avec des installateurs proches de chez eux ne sont ainsi pas dirigés vers n’importe qui. Les seules retours négatifs que nous avons eu jusqu’à présent concernait les cas de redressement judiciaire ayant eu lieu après le commencement des travaux, ce qui en général n’est pas intentionnel de la part des professionnels.

Cynthia Hilsz
19 Sep

Les retours sur investissement peuvent être rapides si l’on commence par l’étanchéité de l’air notamment des huisseries. Puis la toiture. Ensuite seulement les fenêtres. Après une fois que l’isolation est installée, vous ne craignez plus les augmentations très significatives des énergies. Et arrêtons d’installer des chauffages électriques. Nous sommes le dernier pays à ne pas comprendre que l’électricité n’est pas faite pour chauffer une maison. Quant au prix, c’est plus cher.

Bertrand
19 Sep

@Bertrand : L’étanchéité d’un bâtiment à l’air est essentielle pour éviter de trop grandes déperditions thermiques. Vous avez raison de préciser aux internautes que le traitement de l’étanchéité doit être fait point par point. Cependant, plus on traite les déperditions thermiques d’un bâtiment et plus d’autres sources de déperditions deviennent importantes.

Citons par exemple les ponts thermique (plancher et poutre en béton en contact avec l’extérieur) qui ne représentent que 5% des déperditions totales d’un logement au départ mais lorsque d’autres points de déperditions sont traités, les ponts thermiques passent alors de 5 à 20% des déperditions totales. C’est pour cela qu’il est recommandé d’isoler son habitation par l’extérieur afin de résoudre le problème des ponts thermiques.

Comme vous le dites si bien, la France est en retard au niveau équipements énergétiques. Le problème du chauffage électrique est un véritable fléau pour les logements aux budgets modestes car cela entraîne des factures de chauffage astronomiques. Ce type de chauffage est souvent installé dans les rénovations d’appartement en vue d’une location car l’investissement de départ est moindre. Cependant, si on prend le coût global de cette solution énergétique (coût de l’investissement + coût du combustible pendant X années), on se rend compte que ce système est très onéreux et surtout on ne sait pas jusqu’où l’électricité va augmenter…

Le site QuelleEnergie.fr permet d’effectuer gratuitement des simulations afin de trouver des solutions énergétiques économiques pour les internautes et écologiques pour l’environnement. N’hésitez donc pas à vous servir de notre Simulateur Isolation mis à votre disposition afin de voir les économies que vous pouvez réaliser.

Alexandre Docteur
11 Nov

Ma maison est grande (200 m²) et je ne suis plus tout jeune bien que je reçois souvent ma famille. L’investissement très important pour réaliser un travail valable n’a financièrement aucun intérêt pour moi. Conclusion générale : ces travaux d’isolation poussée doivent être réalisés QUAND ON CONSTRUIT.
n.b. Actuellement j’ai, bien entendu, un minimum de protection : laine verre dans les combles etc….

Charlent Jean
14 Nov

Un titre racoleur pour un article on ne peut plus creux.

Josse
14 Nov

@Jean : Les travaux d’isolation peuvent aussi être réalisés lors de la rénovation d’une maison déjà existante (et pas uniquement pour une maison neuve).

Mathilde Chevallier
14 Nov

@Josse : Nous sommes désolés que cet article ne vous ait pas donné satisfaction. Nous avons pourtant essayé de manière synthétique d’évaluer en quoi l’isolation thermique pouvait être rentable. Vous pouvez aussi lire les autres commentaires de cet article qui fournissent des informations supplémentaires à ce sujet.

Mathilde Chevallier
20 Déc

L’isolation thermique des logements est nécessaire d’un point de vue écologique mais loin d’être rentable financièrement au-delà des premiers travaux évidents (laine de verre dans les combles, fenêtres qui ferment, etc…). Ici aussi la théorie des rendements décroissants s’applique et je comprends bien les réactions de Benlliure ou de Jean Charlent. Sur ce thème, voici un article qui approfondit la question :
http://economiedurable.over-blog.com/article-la-renovation-thermique-de-l-habitat-entre-evidence-et-impossibilite-113606227.html

jean bruguier
20 Déc

@Jean Bruguier : L’isolation des diverses parties de l’habitation a un double intérêt : elle permet de réaliser des économies d’énergie, et donc des économies financières et en ce qui concerne l’isolation acoustique et phonique de la porte d’un appartement, elle permet d’éviter les désagréments de la vie en collectivité en isolant du bruit de la cage d’escaliers. Il ne faut pas oublier que les pertes de chaleur par les murs représentent 20 à 25 % de l’énergie que l’on consomme. Pour ce qui est du toit, c’est 30 % et le sol 10 %. La différence entre une facture énergétique de maison isolée et une de maison non isolée peut donc être considérable !

Mathilde Chevallier
30 Mai

@benlliure: Ce que vous oubliez, c’est que le prix de l’énergie va tripler dans les 15 ans qui viennent, donc le retour sur investissement se fera plus rapidement; d’autre part, il faut aussi ajouter dans les calculs la valorisation de l’habitation et SURTOUT le fait que TOUTES les constructions neuves vont se faire avec la RT 2020, soit un différentiel très important à terme en matière de consommation énergétique. Je vous laisse juge…

PAULIN
30 Mai

Je m’inscris en faux sur tous les arguments économiques développés qui disent que ce n’est pas rentable d’isoler son logement, au-delà de la simple responsabilité environnementale (nos énergies fossiles ne sont pas durables dans le temps), voici les chiffres à l’appui (vous ferez vos propres calculs). % d’augmentation du gaz = 8%/an, soit pour une maison de 110 m² et une consommation moyenne de 950 euros/an. Dans 20 ans, c’est un coût de 3 221 euros/an. Avec un changement de 6 fenêtres, une porte, une isolation des combles et une ITE, le devis serait de 35 200 euros – le crédit d’impôts, soit 28 802 – 21 386 (éco énergies) = 7 416 – aide Anah = 1 300 = 6 316 euros – économies chaudière (1 000 ?) = 5 316 + valorisation de la maison (5 à 10% de la valeur, soit + 20 à 25 000 euros). Faites vos calculs ! Alors, oui, il va falloir financer, mais le PTZ ou les nouveaux barèmes des banques sont là pour ça.

PAULIN
30 Mai

@Paulin : Il existe en effet de nombreuses aides qui permettent de diminuer son investissement de départ. Merci de le rappeler !

Mathilde Chevallier
18 Nov

La grande question résidera bientôt pour beaucoup au choix entre garder sa passoire thermique et se ruiner en travaux sans atteindre les capacités de la construction neuve, ou alors de changer et reconstruire sa maison. Vu le prix de l’ancien et ses besoins de rénovation et le prix du m² sérieux en travaux d’un tel investissement, à combien seront estimées demain ces anciennes maisons sur ce marché ? Certains propriétaires pensent abattre leur maison afin d’en reconstruire une neuve qui demain ne réclamera plus de chauffage… si continuer à chauffer demain pour limiter les consommations et les factures, pour quel coût réel d’investissement ?

Les premiers qui ont abordé les PAC dans les années 80 ont simplement reporté leurs factures électriques ou de gaz vers les industriels et leurs banques… Seuls gagnants au final quand ensuite il faut renouveler les systèmes. (très complexes aujourd’hui qui réclament des pros pour les poser et les entretenir….)

Un calcul à faire souvent, faussé par les éléments manquants qui arrivent plus tard et non prévisibles au départ des rénovations… Les gens paient toujours au final ce que l’Etat et les vendeurs d’énergies décident…

Ne plus chauffer maintenant pour ne plus jamais payer demain, bien que les décideurs finiront encore demain à faire payer des taxes aux maisons passives autonomes….

mobigroup.fr

Delesalle PH
19 Nov

@Delesalle PH : Pour l’instant, il existe de nombreuses aides en faveur de la rénovation énergétique ce qui permet de réduire considérablement son investissement de départ.

Mathilde Chevallier
19 Déc

Je vis dans une copropriété de 4 bâtiments pour laquelle la question a commencé à être abordée : près de 2 millions d’euros de travaux ! Je peux vous dire que le syndic de copropriété a déjà les yeux qui brillent rien qu’en pensant à la commission qu’il va prendre. C’est avant tout une histoire de gros-sous !

Faire de l’isolation par l’extérieur sur du neuf, c’est certainement le top mais pas sur de l’existant. Lors de la dernière réunion de syndic, un consultant a lâché à demi mot que cela permettait une économie de 20% de chauffage, et le chauffage n’étant qu’ une partie des charges, cela ne représenterait même pas 20% d’économie sur les charges trimestrielles.

Lâcher plusieurs milliers d’euros pour en gagner 50 tous les 3 mois, j’ai du mal à me laisser convaincre mais lors de cette dernière réunion, le consultant qui avait préparé un exposé sur toutes les possibilités d’économie d’énergie (nouveaux radiateurs, modification de l’aération etc ), n’avait curieusement que pour illustration des photos de chantiers d’isolation par l’extérieur !!

Que ce soit les syndic, les architectes ou les cabinets d’audit énergétique, ils ne pensent qu’à une chose : à la commande de travaux qu’ils vont nous faire signer !
Et comme les réunions de copropriétés ont lieu à 17h00, les gens qui travaillent ne peuvent bien souvent pas s’y rendre et ce sont les « petits vieux » malléables à souhait à qui on dit que « c’est pour leur bien » qui vont voter la commande des travaux !

Et pour terminer, j’ai entendu dire par une amie qui est sur Lyon, qu’un syndic avait fait modifier les réglages de la chaudière pour qu’elle consomme un peu plus afin de convaincre les habitants de passer à ce mode d’isolation (« Regardez la facture ! Il faut signer les travaux ! »).

Jean Paul
20 Déc

@Jean-Paul : Il est évident que l’isolation thermique est plus rentable dans le neuf. Pour la rénovation, les immeubles isolent souvent au moment de faire le ravalement de façade.

Mathilde Chevallier
28 Jan

C’est évident que l’isolation thermique a un grand intérêt et ce pour plusieurs raisons : elle permet de faire des économies d’énergie conséquentes donc de budget mais aussi de préserver l’environnement et ça c’est tout de même très important. Elle permet également de gagner en confort. Regarder la neige tomber tout en restant en t-shirt c’est tout de même plus agréable. Non ?

Laurent
30 Jan

@Laurent : Bonjour, en effet, l’isolation est un élément indispensable pour obtenir un réel confort thermique tout en réalisant des économies d’énergie.

Nora Cherdoud
03 Fév

Si on a une ancienne maison non isolée et qu’on ne puisse pas l’isoler ou bien qu’on soit locataire, il y a des petites astuces pour la rendre un peu plus confortable.
Si on a un chauffage central, une bonne partie de la chaleur part dans le mur derrière les radiateurs, on peut y glisser un ou deux cartons plats suivant la place qu’il y a. Le mur chauffera moins et la chaleur restera pour les habitants.
On peut mettre des doubles rideaux fins aux fenêtres pas froncées et très près des vitres, et un double rideau en tissu d’ameublement pour la nuit.

On peut faire un SAS à la porte d’entrée, en plaçant un rideau à un mètre de la porte d’entrée, ainsi l’air entrera moins lorsqu’on ouvre.

Les cages d’escalier ouvertes prennent toute la chaleur, car l’air est plus léger. Il faut les fermer. Pour ne pas faire de frais, tendre des vieux rideaux ou des draps qui empêcheront l’air chaud de monter.

Si les murs sont vraiment froids, penser au dépron qui coupera le rayonnement froid du mur, et augmentera le confort. Il faut bien le coller avec la colle spéciale, et on peut en superposer deux couches.

Penser aux combles, c’est le plus facile et le moins cher à isoler.

Pour les sols froids, on peut mettre des tapis ou alors un revêtement PVC en rouleau de bonne qualité donc assez épais. Là aussi on coupera le rayonnement froid du sol.

julien
17 Fév

@Julien : Merci pour vos astuces.

Mathilde Chevallier
20 Avr

Ceux qui trouvent que l’isolation thermique est rentable peuvent la faire sans subventions. Ils verront bien s’ils ont eu raison de penser que le prix de l’énergie va augmenter de 15% par an.

Meszigues
22 Avr

@Meszigues : que le prix des énergies augmente ou se stabilise, l’isolation d’une maison diminuera forcément les besoins en chauffage et donc la facture énergétique.

Mathilde Chevallier
28 Juil

Opérant dans le domaine de la vitrerie et de la serrurerie, je trouve votre article très captivant et la question que vous avez posée concernant la rentabilité de l’isolation thermique est très pertinente. Selon moi, le retour sur investissement et la rentabilité d’un dispositif d’isolation thermique dépendent du matériau avec lequel on l’a construit. De ce fait une porte en Acier, en Bois ou en PVC est rentable sur le long terme. En plus d’être une solution économique du fait que son utilisation à pour conséquence la baisse de la facture du chauffage, un appareil d’isolation thermique est écologique. En effet, il constitue un moyen de lutter contre l’utilisation abusive des énergies comme le pétrole qui détériore la couche d’ozone.

http://www.lesartisans-saint-germain-en-laye.fr/vitrerie-saint-germain-en-laye.html
07 Août

@lesartisans-saint-germain-en-laye : Merci pour votre témoignage ! En effet l’isolation est essentielle dans un logement, non seulement pour limiter les consommations d’énergie pour le chauffage mais aussi pour améliorer le confort thermique en se protégeant contre les courants d’air non maîtrisés.

Juliette Guery
14 Jan

Cet article pose LA question que chacun se pose. Mais il n’y répond pas. Il place des mots clefs pour le referencement Google, rien de plus. Retour sur la question: rentable ne veut rien dire. Il faut dire rentable en combien de temps. Et les gens qui commentent savent en général bien compter et l’ont compris, contrairement aux auteurs qui connaissent le résulttat de leur démonstration avant de la rédiger. Il faut (on peut contester ce montant mais grosso modo, chacun sait qu’il est exact) compter avec 35,000€ pour une maison individuelle de 200m2, taille moyenne, avec un étage. Ceux qui annoncent la fin du monde et des energies fossiles se trompent depuis les années 70: non, le prix du pétrole ne va pas monter tant que ça… et les recents evenements le démontre. Donc pour faire des hypothèses, il ne faut pas inventer des chiffres qui avantage la démonstration mais se baser sur des hypothèses tangibles: il faut 30 à 40 ans pour qu’une isolation exterieure soit RENTABLE, peu importe par quel boût on le prend et comment on tripote ses chiffres. Voilà. Tout est dit. Avec cet horizon en tête, chacun prendra sa décision. EN REVANCHE pour être honnète, il faut dire que ces 30 à 40 années se passeront très différement. Soit en chauffant et en luttant contre le froid qui s’infiltre, ce qui signifie payer lentement le prix de l’isolation exterieure non réalisée dans un confort relatif… Soit sortir la somme (hélas trop elevée) en une fois et passer les 30 prochaines années dans un confort d’habitation en forte hausse comparé à l’avant isolation. Pour moi, il y a donc un facteur NON FINANCIER qui est le confort que procure cette isolation. Ainsi pour répondre honnêtement à la question qu’il pose lui même, cet article aurait du dire que 1-une isolation exterieure « moyenne » était rentabilisée en plus de 30 ans mais que -2- il existe une valeur immédiate, non financière, qui s’appelle le confort. En -3- le second facteur invisible est la hausse de la valeur de la maison ainsi isolée pour un montant comparable. Ainsi si la trésorerie du foyer baisse de 30,000€, la valeur de son actif elle a augmentée dans le temps d’un montant comparable, dont la valeur se réduit (durée de vie de l’isolation) elle aussi en 30 ou 40 ans, selon la région et la qualité du travail… bonne continuation.

AL
30 Jan

Bonjour,
Merci AL pour votre commentaire instructif, pragmatique. Je pourrais passer des heures à vous écouter.
Effectivement, on parle des aides à chaque fois mais en oubliant de dire que c’est sous conditions de ressources et que tout le monde n’y a pas droit et donc que le coût réel de l’isolation c’est la facture de l’artisan moins le credit d’impôt qui aussi se réduit d’année en année.

Henriette
24 Mai

est ce que le fait de traiter les murs et de mettre de l’hydrofuge pour l’imperméabilisation fait des économies d’énergies ? merci de votre réponse.

mcb
25 Sep

Si l’isolation thermique est rentable, pourquoi faut-il des aides, payées par les autres ? Ne nos leurrons pas, ces aides venant du gouvernement sont évidemment ponctionnées sur les finances privées.
N’oubliez pas de compter dans le bilan la surface perdue.
Le temps de retour sur investissement est toujours prohibitif (sauf calculs truqués).

Incrédule
18 Nov

A tous ces facteurs, il faut en ajouter un autre qui n’est jamais pris en compte dans tous les forums consacrés à cette question complexe.
Il s’agit de la duré de vie d’un isolation extérieure. D’après les spécialistes et une émission d’Arte sérieuse Xenius consacrée au sujet, la durée de vie d’une isolation extérieure est de 30 à 50 ans maximum. Après ce laps de temps, les travaux sont à reprendre, car il survient de nombreux problèmes comme un défaut d’étanchéité due à l’humidité, les rayons UV etc…
Ainsi donc quand l’isolation comment à être rentable, tout est à recommencer !
Même nos héritiers ne pourront en profiter, quel est donc l’Intérêt de tous ces travaux onéreux si ce n’est de faire marcher le commerce.
Pour ma part je persiste à croire qu’un isolation intérieure est beaucoup plus simple, moins onéreuse et plus durable, mais elle n’a pas la faveur du gouvernement ni des professions du bâtiment.

eric rosier
30 Jan

@eric rosier
En réalité nous manquons de recul sur la durée de vie des isolants mais une chose est sûr cette durée varie fortement selon la qualité de la pose.
J’ai vu dans la maison écologique une toiture isolée avec de la ouate de cellulose il y a 30 ans qui n’avait pas bougé d’un iota.
Pour faire baisser le coût des travaux et donc améliorer la rentabilité il est bien de mettre la main à la pâte. Des artisans permettent de participer au chantier en formant les propriétaires aux gestes techniques.

NicoB
28 Avr

maison non isoler es ce que la laine de roche est conseiller en normandie ou qu el type d isolant preferez vous ?

dut
18 Sep

Maison en pierres de 1966 proposition isolation par l’extérieur 20000€
Pour gagner 100€ par an sur le chauffage retour sur investissement nul

Cariou Jean louis



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :