Les français pas motivés par la rénovation énergétique ?

Les français pas motivés par la rénovation énergétique ?

Les derniers chiffres de l’association Promotelec montrent que les français n’envisagent pas les économies d’énergie comme la priorité lorsqu’ils rénovent leur logement. En revanche, quand ils entreprennent de tels travaux, ils savent comment cibler les postes prioritaires, à savoir l’isolation du logement et le système de chauffage.

Le confort comme principale motivation

Chaque année depuis 3 ans maintenant, Promotelec, une association qui promeut le développement d’un habitat sûr, adapté à chacun et respectueux de l’environnement mène une enquête afin d’étudier l’appréciation que les particuliers font de leur logement et les motivations qui les poussent à y entreprendre des travaux de rénovation.


Des travaux de rénovation énergétique permettent en moyenne de faire 637€ d’économies par an. Trouvez des solutions efficaces grâce à notre simulateur en ligne.


Si 28 % des ménages ont l’intention d’effectuer des travaux dans les années à venir, c’est essentiellement pour des raisons de confort (64 % des répondants) et l’amélioration des performances énergétiques n’apparaît pas comme une priorité. Les économies d’énergies ne sont citées que par 28 % des sondés comme une motivation.

Économies d’énergie : importantes de facto

Évidemment, hiérarchiser le confort et les économies comme motivations paraît compliqué tant les deux notions sont liées. On remarque d’ailleurs que, si 74 % des travaux entrepris visent à embellir le logement et 57 % à le réaménager ou l’agrandir ; une bonne partie des travaux concernent la consommation d’énergie. Ainsi, 62 % des personnes faisant des travaux changent leurs ouvertures, 56 % rénovent leur système de chauffage, et 49 % améliorent l’isolation de leur logement.

L’association, qui délivre également des certifications, note dans une autre étude que les français qui effectuent des travaux de rénovation énergétique se concentrent sur l’enveloppe du bâtiment (l’isolation des murs, ouvertures, toit et sol). L’isolation des murs par l’extérieur concerne 29 % des dossiers. Le remplacement des équipements de production de chauffage est aussi l’une des actions entreprises prioritairement. Environ un tiers des ménages choisissent de changer d’énergie de chauffage, notamment pour remplacer des radiateurs électriques par des systèmes de chauffage au bois ou au gaz. Pratiquement aucun ménage ne choisit le fioul.

Les aides à la rénovation énergétique mal connues

En ce qui concerne les aides à la rénovation énergétique, elles ont financé moins de 10 % des travaux entrepris ces dernières années, comme le relève Damien Hasbroucq, directeur général adjoint de Promotelec, qui dénonce un « manque d’information ».

Le saviez-vous ?



Notre simulateur aides et subventions vous permet d’estimer précisément le montant des aides que vous pouvez toucher. Faites le test.



La domotique, dans l’idée mais pas dans les faits

L’enquête consacre une large part à la domotique. Ces systèmes d’automatisation et de pilotage à distance des équipements de la maison sont de mieux en mieux connus. 47 % des personnes les jugent utiles pour être informé sur la consommation de chauffage, d’eau (31 %), et d’électricité (23 %). Mais pour l’instant, seulement 15 % des français ont équipé leur maison. Une faiblesse qui s’explique par des prix relativement élevés pour ces systèmes et le manque d’installateurs formés.

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :