Remplacement des fenêtres : nos conseils pour bien les choisir !

choisir-fenetre1

Elles contribuent à l’esthétique générale de l’habitation (à l’extérieur comme à l’intérieur), mais elles remplissent aussi des fonctions pratiques déterminantes : les fenêtres méritent d’être choisies selon des critères de sélection mûrement réfléchis à l’avance. Au moment de les remplacer, comment s’assurer de prendre les bonnes décisions ? Voici quelques conseils qui vous aideront à trouver le parfait compromis entre vos choix décoratifs, vos besoins concrets et votre souci d’économiser un maximum d’énergies.

Anticiper les besoins pièce par pièce

Habituellement, on ne conseille pas d’installer les mêmes fenêtres pour toutes les pièces de la maison : chaque espace est exposé différemment, les besoins n’y sont pas identiques et la décoration peut aussi changer.

Dans cet esprit, certains petits choix très astucieux pourront considérablement vous faciliter la vie :

  • Un modèle oscillo-battant dans les chambres, pour avoir un peu d’air l’été tout en dormant sur ses deux oreilles.
  • Une version coulissante en cuisine, afin d’aérer facilement sans perdre d’espace sur le plan de travail.
  • Une baie coulissante dans le séjour, dans l’optique de ne pas diminuer d’un seul mètre carré la surface habitable et de profiter au maximum de la lumière naturelle.

Bien évidemment, dans des espaces privés comme la salle de bain ou les toilettes, on mise sur le vitrage dépoli, qui préserve l’intimité tout en offrant une bonne luminosité.


Vous souhaitez améliorer les performances de votre logement et diminuer vos factures d’énergie ? Trouvez une solution efficace grâce à notre simulateur en ligne.


Isoler en fonction de l’exposition au soleil et au bruit

remplacement-fenetre4Si ce chantier est éligible au CITE en 2019, c’est bien parce qu’il peut permettre de faire des économies d’énergie, à condition toutefois de prendre les bonnes décisions. À ce titre, avant même de commencer à solliciter un artisan RGE pour l’achat et l’installation de vos ouvertures, prenez bien connaissance de l’orientation de chaque pièce.

Très clairement, une surface vitrée orientée nord devra être isolée au maximum, avec du triple vitrage pour éviter toute déperdition de chaleur en hiver, en l’absence d’ensoleillement. Mais vous devez aussi prévoir les périodes de canicule l’été : pour toutes les fenêtres exposées sud, demandez des traitements de contrôle solaire. Ces derniers peuvent réduire considérablement le réchauffement de la pièce sous l’effet des rayons UV.

Pour votre confort personnel, n’oubliez pas – non plus – l’isolation sonore des espaces intérieurs. Toutes les ouvertures qui donnent sur des rues passantes (piétons, circulation automobile importante) méritent un vitrage acoustique. On développe désormais des solutions très performantes, avec des verres d’épaisseurs différentes et une couche dite « feuilletée », idéale pour rester au calme en toutes circonstances.

Sélectionner les bons matériaux : bois, PVC ou aluminium ?

Sur le marché des fenêtres, trois dispositifs concurrents existent et répondent à des exigences variables. Pour commencer, il faut savoir que nos ouvertures sont aujourd’hui majoritairement en PVC, pour plusieurs raisons. Avant tout, c’est une alternative abordable, résistante et facile à entretenir. De plus, elle donne de très bons résultats pour ce qui concerne l’isolation thermique.

En parallèle, l’aluminium tend à se développer, parce qu’il se montre très flexible et s’adapte à tous les choix architecturaux. Il sera plus onéreux à l’achat, mais moins contraignant à la pose. On peut totalement inclure des fenêtres alu à un projet de construction conforme à la RT 2012, sachant en plus que ce matériau se recycle à 99 %. En revanche, il résiste moins bien au vent : on le déconseille sur les zones littorales ou fortement exposées.

Enfin, le bois reste un classique indétrônable, pour son cachet et son authenticité. Tout comme l’aluminium, il peut être recyclé – et il présente également de très bonnes performances en matière d’isolation. Résistant mieux à la chaleur que l’aluminium, il nécessite toutefois davantage d’entretien et une dépense plus importante à l’achat.

Notez que les plus indécis pourront aussi opter pour des fenêtres alliant aluminium et bois, sous les conseils de leur installateur !

Connaître les aides à disposition

Avant de lancer définitivement le chantier de rénovation, n’oubliez pas que vous avez droit à d’autres aides que le CITE, comme la TVA à 5,5 % ou la prime énergie, dans certains cas. N’hésitez pas à faire des simulations dans l’optique de connaître vos droits.

Pour rappel, les différentes aides à la rénovation sont accessibles uniquement aux particuliers qui font appel à une entreprise RGE, à la fois pour la fourniture et la pose du matériel.

Le saviez-vous ?

 

Quelle Energie vous propose d’estimer gratuitement l’efficacité énergétique de votre logement et vous conseille dans le choix de solutions de rénovation les plus adaptées.

 

Vos réactions

19 Août

changer mes anciens volets en bois sapin 1er prix par des volets aluminium blanc;plus performances en matiere d’isolation

fin maurice
20 Août

Bonjour,

Les volets en aluminium sont de bons isolants. L’installation de volets roulants permet de réduire de 5°C la température intérieure de la maison. En ce qui concerne l’hiver, l’action thermique des volets isolants permet d’économiser entre 6% et 34% de chauffage, selon le type de matériau isolant choisi, la zone climatique et le type de fenêtre installé.

Cordialement,

Anissa



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :