Plan de rénovation : le gouvernement simplifie les aides à la rénovation énergétique

credit-impot-aides-simplifies1

Déterminé à respecter son objectif de rénover 500 000 logements par an, le gouvernement annonce la simplification des aides financières qui permettent aux particuliers de mieux supporter le coût du chantier. Parmi les mesures phares évoquées par Nicolas Hulot, on trouve la transformation du CITE en prime.

Un plan de rénovation nécessaire pour réhabiliter 500 000 logements par an

Pendant le quinquennat de François Hollande, on parlait déjà de cet objectif de rénover 500 000 habitats chaque année, pour améliorer progressivement l’état du parc immobilier français, jugé trop énergivore.

Emmanuel Macron s’inscrit dans la continuité de son prédécesseur sur ce thème, puisque son gouvernement travaille aussi sur le sujet, notamment au travers d’un plan rénovation qui doit privilégier les ménages les plus modestes.

Selon les premières informations transmises par le Premier Ministre en septembre 2018, 14 milliards d’euros seront mobilisés sur 5 ans, dans le cadre du Grand plan d’investissement, pour booster la rénovation énergétique.

L’enjeu consistant à réhabiliter notre parc est de taille, ce qui pousse le gouvernement à le placer parmi les priorités nationales : aujourd’hui encore, les bâtiments résidentiels et tertiaires représentent 45 % de la consommation énergétique du pays — et génère 25 % de nos émissions de gaz à effet de serre.

renover-immobilier2

Quelles simplifications pour les aides à la rénovation énergétique ?

Le CITE transformé en prime

Reconduit (et légèrement modifié) en 2018, le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) va être remplacé par une prime en 2019. Aujourd’hui, la complexité du dispositif freine encore beaucoup de contribuables, qui hésitent à se lancer face à la lourdeur administrative du processus. De plus, le format de la prime présente l’intérêt d’être versé plus tôt au consommateur, ce qui optimise la gestion du budget (pour rappel, le crédit d’impôt permet d’obtenir un avantage fiscal seulement l’année suivant les travaux).


Calculez simplement vos droits grâce à notre simulateur aides et subventions en ligne. Si vous souhaitez seulement calculer le montant de votre Prime Energie, essayez le simulateur de Prime Energie.


L’éco-prêt simplifié et ciblé sur les ménages modestes

De son côté, l’éco-prêt à taux zéro a aussi montré ses limites : jugé comme très complexe, il est finalement peu distribué. Ainsi, le gouvernement prépare des simplifications du dispositif, qui permettront à davantage de ménages d’y accéder.

En parallèle, la loi de transition énergétique prévoit de doter le fonds de garantie pour la rénovation énergétique de plus de 50 millions d’euros. Le but est d’aider plus de 35 000 ménages par an, en ciblant autant que possible les familles modestes, qui ne pourraient pas financer une rénovation seules.

DPE et RGE : des simplifications pour aider les consommateurs à s’y retrouver

Beaucoup de sigles existent dans la rénovation énergétique : difficile de s’y retrouver du côté des particuliers ! Le DPE, diagnostic de performances énergétiques, reste flou et mal compris. Dans l’optique de rétablir la confiance, le gouvernement va crédibiliser le DPE.

En parallèle, le label RGE, Reconnu Garant de l’Environnement, est souvent mentionné, car il faut contacter des artisans ayant cette appellation pour faire des travaux compatibles avec le CITE, par exemple. Mais beaucoup de particuliers peinent à s’y retrouver au milieu des labels et autres certifications. Ici encore, on va chercher à rendre les informations plus lisibles et plus faciles à comprendre, tout en formant davantage les artisans, afin de répondre à des exigences de qualité toujours plus hautes.

Le saviez-vous ?

 

Dans le cadre de la rénovation énergétique du logement, l’éco-conditionnalité signifie que les aides ne sont éligibles qu’à la condition que l’entreprise réalisant les travaux soit qualifiée RGE (Reconnu Garant de L’Environnement). Demandez votre devis gratuit sur Quelle Energie pour être mis en contact avec des professionnels qualifiés :

 

Réaction de la Fédération Française du Bâtiment : quelques nuances face à la simplification

Si elle félicite cette avancée majeure dans le plan pour la rénovation énergétique, la FFB nuance sa réaction, en s’inquiétant au sujet du remplacement du CITE par une prime. L’enveloppe du dispositif pourrait être réduite de moitié, suite à l’exclusion des fenêtres et chaudières performantes au fioul. Cette évolution ne serait pas profitable, car elle engendrerait une diminution des rénovations énergétiques, qui impacterait surtout les copropriétés.

La rénovation énergétique devrait être plus accessible et plus simple à mettre en place ces prochains mois, mais toutes les dispositions du plan rénovation énergétique n’ont pas encore été dévoilées : l’affaire mérite d’être suivie !

 

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :