De nouvelles pistes pour remédier à la précarité énergétique

artisans-collaboration1

La précarité énergétique touche de plein fouet les habitants des maisons individuelles. Suite à la publication des résultats de l’étude négaWatt et SEM Énergies Posit’if, plusieurs pistes ont été évoquées pour faciliter l’accès à une offre globale en matière de rénovation, en vue d’aider les familles modestes à réhabiliter correctement leur habitation. Zoom sur les 4 principales solutions envisagées pour réduire la précarité énergétique.

Les constats : le parc immobilier français a besoin d’un net rafraîchissement !

Selon une enquête réalisée par BVA pour Foncia et la presse régionale, deux Français sur trois souffrent du froid chez eux l’hiver, malgré la présence du chauffage. Ils sont nombreux à baisser le thermostat pour faire des économies d’énergies, ce qui les rend forcément plus vulnérables pendant les périodes les plus froides de l’année.

Plus concrètement, la France compte aujourd’hui encore environ 8 millions de maisons individuelles datant d’avant 1975, pour lesquelles une rénovation complète s’impose en toute logique. Le gouvernement a déjà mis en place des aides pour faciliter les réhabilitations, notamment lorsque l’on a des revenus modestes : il consacre une enveloppe de 4,5 milliards d’euros, chaque année, à ce poste de dépenses.

Pour autant, beaucoup de particuliers renoncent à la rénovation énergétique pour des raisons diverses : manque de moyens, déficit de connaissances sur les dispositifs de financement, perte de confiance face aux artisans du bâtiment et à leurs multiples labels, etc.

Mais, qu’est-ce qu’un bâtiment « énergétiquement performant » ?

L’étude Négawatt s’intéresse à la notion de performance énergétique dans le bâtiment. Celle-ci rappelle que pour être « performante » une maison doit disposer d’une « bonne enveloppe » et de « bons systèmes ».

Une « bonne enveloppe » se caractérise par un niveau suffisant d’isolation. Pour se faire, il est important d’avoir une parfaite continuité d’isolant en essayant aux mieux d’éviter les ponts thermiques. Pour améliorer son isolation, un ménage peut avoir recours à trois types de travaux : l’isolation des combles, l’isolation des murs ou encore l’isolation du sol.

Par ailleurs, l’étude s’intéresse à la notion de « bons systèmes », qui fait notamment référence aux systèmes de chauffage et de ventilation. En effet, une maison performante sera celle ou l’installation de chauffage n’est pas surdimensionnée et la ventilation permet de renouveler l’air intérieur tout en limitant les pertes de chaleur. Négawatt fait ainsi trois propositions dynamiser le marché de la rénovation énergétique.

Le saviez-vous ?

 

La mention RGE est obligatoire pour obtenir les aides de l’Etat si vous réalisez des travaux d’économies énergétiques éligibles.

Les 3 pistes pour métamorphoser la rénovation énergétique en France

1. Une simplification à l’extrême des aides à la rénovation

Pourquoi les Français retardent-ils leur rénovation énergétique ? Souvent parce qu’ils ne comprennent pas les différentes aides existantes, peinent à les obtenir et souffrent des délais de traitement des dossiers, sans cesse prolongés. Selon l’étude, il existerait plus de 15 dispositifs pour encourager les rénovations, sans compter les subventions locales.

Afin de clarifier les démarches, NégaWatt a imaginé un unique prêt à bonifier, sur un principe proche du prêt à taux zéro. Le financement serait accessible en remplissant un seul dossier, ce qui faciliterait la tâche des particuliers, tout en écourtant logiquement les délais de traitement du côté des administrations.

simplification-aides2

2. Un contrôle drastique et indépendant des performances

Il ne suffit pas de lancer les rénovations les unes après les autres pour enrayer la précarité énergétique en France. En effet, on doit aussi s’attacher à la qualité des prestations, pour obtenir des résultats optimaux. Ici, NégaWatt insiste sur l’importance de solliciter un tiers de confiance qualité, un interlocuteur indépendant qui viendrait sur le terrain, contrôlerait l’équilibre de la trésorerie et vérifierait que les performances énergétiques visées sont bien atteintes. Un garant qui rassurerait tout le monde, sachant que des tests simples et peu onéreux existent pour juger de la qualité des travaux effectués.

3. Un retour vers la confiance du côté des particuliers

La rénovation énergétique semble difficile pour certains particuliers, parce qu’ils sont seuls face à ce projet, qu’ils ne connaissent pas les artisans et qu’ils n’osent finalement pas se lancer. Pour pallier ce problème, on recommande aux collectivités territoriales de se placer comme des interlocuteurs de proximité, proposant un accompagnement personnalisé à tous les ménages qui le souhaitent.

Selon Négawatt et Énergies Posit’if, toutes les conditions sont aujourd’hui réunies pour que ces 3 propositions soient appliquées. Les deux acteurs appellent donc toutes les parties concernées à se mobiliser, dans l’optique d’offrir une nouvelle dynamique à la rénovation énergétique en France.

Le saviez-vous ?

 

En améliorant votre niveau de performance énergétique, vous pouvez avoir droit à des aides. Découvrez-les avec notre simulateur !

 

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :