Nouvelle hausse du prix du gaz au 1er mars

Nouvelle hausse du prix du gaz au 1er mars

Au 1er mars, nous devrions subir une nouvelle flambée du prix du gaz. En cause, la hausse du cours du pétrole et une nouvelle taxe de soutien à la transition énergétique.

Une facture qui s’alourdit pour le chauffage au gaz

La mauvaise nouvelle concerne les utilisateurs de gaz, pour le chauffage et la cuisine. En effet, en janvier, les particuliers abonnés au gaz de ville subissaient déjà une hausse des prix de 5 %. En mars, une nouvelle augmentation de 2,6 % devrait survenir.

Au total, c’est une augmentation de près de 7 % de la facture des ménages chauffés au gaz. On estime cette facture à environ 1 000 euros par an pour le chauffage, et cette hausse rajouterait donc 70 euros supplémentaires. Ce sont 6 millions de foyers qui sont concernés par ce changement. Mais à quoi est-il dû ?

Les raisons de la hausse du prix du gaz

Première raison logique, la remontée des prix du pétrole. Le baril est reparti à la hausse depuis quelques mois, doublant son prix en un an seulement. En effet, le gaz étant une énergie fossile, son cours est corrélé à celui du pétrole.

Deuxième raison à cette augmentation, les taxes sur l’énergie, notamment fossile. C’est au 1er janvier que la taxe « contribution climat énergie » est entrée en vigueur et a augmenté le prix des énergies fossiles (le fioul subit également une hausse due à cette taxe). La contribution climat énergie vise à financer la transition énergétique et évoluer vers des énergies plus vertes, comme par exemple les énergies renouvelables.

Les fournisseurs d’énergie profitent de cette hausse

La montée des prix profite énormément aux fournisseurs d’énergie puisqu’elle survient en hiver. Avec les pics de froid que nous subissons cet hiver, nous sommes obligés d’adapter notre chauffage. Plus on chauffe, plus la facture augmente, et le particulier ne peut malheureusement rien faire d’autre que de subir les fluctuations du marché de l’énergie. Espérons que les prix repartent à la baisse très bientôt, ou au moins, pour l’hiver prochain !

Le saviez-vous ?

 

Changer de chauffage pour un équipement performant permet de réaliser des économies d’énergie. Pour vous aider dans vos projets, l’État a mis en place des aides et subventions pour les financer.

 

Comment limiter l’impact sur la facture de gaz ?

Si vous vous chauffez au gaz, vous serez impacté par la hausse des prix. Pour limiter la facture qui pourrait s’avérer salée, il existe des solutions simples. Pensez à faire vérifier votre chaudière, l’entretien et le décrassage permettent de maintenir ses performances. Toutefois, une chaudière vétuste ou âgée peut devenir très gourmande en énergie et faire grimper la facture de gaz. Si votre budget vous le permet, optez pour une chaudière gaz à condensation, un équipement nouvelle génération qui fait réaliser d’importantes économies d’énergie. Ce type de travaux est encouragé et subventionné par l’État par le biais de nombreuses aides fiscales et financières : crédit d’impôt, Prime Energie, éco-prêt à taux zéro, aides de l’Anah, etc.

On en parle dans cet article

Le chauffage

Il existe de nombreux types de chauffage allant du chauffage à inertie au plancher chauffant alimenté par une chaudière à condensation en passant par les énergies renouvelables.

En savoir plus

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :