Mise en place du chèque énergie fin mars : quel montant ? quels bénéficiaires ?

deploiement-cheque-energie1

Dès le 26 mars 2018, le chèque énergie entre en vigueur partout en France. Après avoir été testé dans quelques régions, il se généralise, et va permettre à des familles modestes d’assumer plus facilement leurs factures d’énergies. Qui va être concerné par le dispositif ? Quel sera le montant de ce coup de pouce ? Le point sur cet avantage, accessible dans une poignée de jours seulement…

Le chèque énergie, qu’est-ce que c’est ?

En France, on parle souvent de précarité énergétique : alors même que beaucoup de particuliers font tout le nécessaire pour utiliser le moins d’eau, de gaz ou d’électricité possible, ils continuent à rencontrer des difficultés pour payer les factures.

Ces soucis financiers génèrent des inégalités importantes entre les familles, et entraînent des conséquences parfois désastreuses sur le budget de certains ménages. À destination des foyers aux revenus modestes, le chèque énergie vise donc à faciliter le paiement de ces charges, mais pas uniquement.

Le saviez-vous ?

 

Les aides et subventions allouées aux travaux sont nombreuses. Parmi elles, on trouve notamment la Prime Energie Plus qui est spécialement dédiée aux foyer à revenus modestes.

 

En effet, cette enveloppe délivrée aux Français peut servir pour assumer différents frais :

  • La facture de gaz, d’électricité, de bois de chauffage ou encore de fioul
  • Les charges de chauffage faisant partie de la redevance pour un logement-foyer conventionné
  • Les travaux de rénovation énergétique comme l’isolation, le changement des fenêtres.

Au total, on estime que 4 millions de Français devraient toucher ce chèque cette année, sachant qu’il sera émis au 26 mars 2018. Attention, cette aide est délivrée en fonction des revenus des contribuables : pour la recevoir, il faut avoir rempli et transmis sa déclaration de ressources annuelles à l’administration fiscale.

Qui sont les bénéficiaires du chèque énergie ?

Avant toute chose, les personnes susceptibles d’obtenir un chèque énergie doivent forcément vivre dans un logement imposable au titre de la taxe d’habitation. Bien sûr, puisque cette aide s’adresse aux plus démunis, elle est accessible aux contribuables qui sont exonérés de cet impôt local.

La décision d’attribuer — ou non — ce chèque dépend des ressources de la famille. Pour cela, l’administration se base sur le revenu fiscal de référence par unité de consommation (UC). Une personne représente une unité de consommation. Un ménage formé par deux individus correspond à 1,5 UC. Puis, on ajoute 0,3 UC par individu supplémentaire sous un même toit.

Le calcul pour savoir si vous allez obtenir un chèque énergie est simple : vous additionnez vos UC pour connaître votre ou vos unité(s) de consommation. Ensuite, vous divisez votre revenu fiscal de référence par l’UC.

Pour une personne seule, le plafond est fixé à 7 700 €. Il est à hauteur de 11 550 € pour un couple. Ensuite, on ajoute 2 310 € supplémentaires par personne à charge en plus.

Si ce calcul vous semble trop complexe à effectuer, sachez que vous pouvez vous connecter sur le site du ministère de la Transition Écologique et Solidaire, qui a mis en place un simulateur pour faciliter la tâche des contribuables.

precarite-energetique-france2

Quel est le montant du chèque énergie ?

Le montant du chèque énergie varie en fonction des revenus du foyer, entre 48 € et 227 €. En moyenne, les bénéficiaires toucheront environ 150 €. Les barèmes applicables en 2018 sont disponibles sur le site gouvernemental du chèque énergie. Ils sont établis selon trois niveaux de revenus :

  • Un montant maximal (entre 144 € et 227 €) pour les revenus inférieurs à 5 600 €
  • Un montant intermédiaire (entre 96 € et 152 €) pour les revenus entre 5 600 € et 6 700 €
  • Un montant minimal (entre 48 € et 76 €) pour les revenus entre 6 700 € et 7 700 €

Pour rappel, les particuliers n’ont aucune démarche à faire dans l’optique de recevoir le chèque énergie. En effet, s’ils sont éligibles, ils vont automatiquement l’avoir à la date prévue, puisque l’administration fiscale a sélectionné les contribuables concernés selon leurs revenus.

Le premier chèque énergie, transmis à partir du 26 mars, pourra être pris en charge jusqu’au 31 mars 2019. Les familles ont la possibilité de l’expédier par courrier directement à leur fournisseur en énergies, afin de retirer ce montant de leur facture.

Si vous comptez utiliser votre chèque énergie pour des travaux, vous pouvez également vous en servir afin de payer la facture. Dans ce cas, assurez-vous que les artisans sollicités pour le chantier sont bien qualifiés RGE, condition obligatoire pour qu’ils puissent accepter le chèque énergie comme mode de paiement.


Vous rêvez de faire des économies d’électricité ? Faites le bilan pour trouver des solutions écologiques adaptées à votre logement.


Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :