L’étiquette-énergie change en 2021

Changement de l'étiquette-énergie

Lorsque vous achetez des produits électroménagers, une étiquette-énergie est normalement présente pour vous renseigner sur l’efficacité énergétique du produit en question. Peut-être connaissez-vous cette étiquette, mais les catégories qui y figurent restent peu claires pour vous ? Si c’est le cas, rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul. Une étude réalisée en Allemagne a démontré qu’un consommateur sur quatre ne comprenait pas le système actuel et considérait la catégorie A+ comme la plus haute, alors qu’il en existe d’autres supérieures (A++ et A+++). Mais heureusement, à partir du 1er mars 2021, cela n’aura plus d’importance car l’Union Européenne vient de décider des changements dans l’étiquetage des produits électroménagers. On vous explique pourquoi et comment dans cet article.

Une échelle qui a perdu son sens au fil des années

L’étiquette-énergie existe depuis 1994, lorsque l’Union Européenne a choisi une échelle allant des lettres A à G, pour informer les consommateurs des dépenses énergétiques de leurs appareils. Mais les nombreuses avancées technologiques de ces dernières années, notamment en matière d’efficacité énergétique et la pression des fabricants d’appareils électroménagers ont rapidement rendu cette échelle obsolète. Les catégories inférieures sont en effet désormais désuètes, les produits étant beaucoup moins énergivores qu’auparavant. Alors qu’au contraire la catégorie A est devenue insuffisante pour différencier les produits réellement peu énergivores des produits simplement moins dépensiers en énergie que ceux de la catégorie B. Ainsi, les catégories A+, A++ ou A+++ sont apparus pour enrichir l’échelle. Mais aujourd’hui, un produit de catégorie A+ peut être considéré comme très efficace et optimal, comme la lettre A et le signe positif pourraient le laisser entendre, alors qu’il consommera beaucoup plus qu’un produit de la catégorie A++ ou A+++.

La difficulté de trouver des informations complètes et exactes

la fin des étiquettes A+

Près de 85 % des consommateurs tiennent compte de l’étiquette-énergie lors de leur achat, afin de pouvoir réaliser des économies d’énergie et d’acquérir un bien respectueux de l’environnement. Pourtant, même avec de la bonne volonté et une bonne connaissance de l’échelle des étiquettes, il peut être difficile d’accéder à des informations complètes et exactes. L’association UFC-Que Choisir a mené une étude en 2016 qui révèle qu’en magasin, en moyenne 1 produit sur 2 est mal étiqueté (absence d’étiquette dans 20% des cas, étiquette non conforme ou illisible dans 29% des cas). En ligne, les chiffres sont encore plus élevés, avec près de 75% de non-conformité.
Le site Marketwatch a de son côté mené une étude sur les produits européens et révèlent que près d’1 produit sur 5 (18 sur 100) avait une consommation réelle plus élevée que la consommation affichée sur l’étiquette-énergie.

2021 : Les nouveautés de l’étiquetage

A cause de cette perte de sens et du manque d’information, de nouvelles règles européennes entreront en vigueur dès mars 2021 :

  • Une remise à niveau de l’étiquetage de A à G : la nouvelle règle réintroduira et remettra en ordre l’échelle originelle qui allait de A à G, en supprimant les catégories A+, A++…
  • Un QR code à scanner, avec des informations complémentaires comme la quantité d’eau à utiliser, la capacité de stockage, le bruit émis…
  • La présence des étiquettes-énergie sur les supports publicitaires (publicité à la télévision ou en ligne par exemple)
  • Mise en commun des données européennes pour faciliter le travail des autorités de surveillance du marché, qui pourront ainsi vérifier la conformité des produits

Ces changements s’appliqueront dans un premier temps en 2021 pour les lave-vaisselles, lave-linges, sèche-linges, réfrigérateurs, lampes et dispositifs d’affichage électroniques, notamment les téléviseurs, pour ensuite se généraliser à l’ensemble des produits électroménagers d’ici 2030.

Le saviez-vous ?

 

Pour améliorer la performance énergétique de votre logement et réduire votre consommation d’énergie, des aides de l’Etat existent pour vos travaux de rénovation énergétique. Vérifier votre éligibilité !

 

Vos réactions



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :