La précarité énergétique touche toujours de plus en plus de consommateurs Français

Alors même que le mercure commence sérieusement à diminuer sur le territoire, les consommateurs prennent peur. En effet, de nombreux Français se restreignent volontairement et baissent le chauffage, afin de ne pas voir leur facture énergétique augmenter de manière trop significative… Le plus souvent, ces personnes soucieuses face à chaque dépense n’ont pas les fonds pour bien isoler leur habitation. Résultat : elles souffrent du froid, et vivent dans ce que l’on appelle la précarité énergétique.

Pourquoi la précarité énergétique augmente-t-elle en France ?

Alors même que le gouvernement communique sur des dispositifs comme le chèque énergie, distribué à un nombre croissant de familles, beaucoup continuent à se trouver en difficulté quand il faut régler les factures de chauffage. Ce chèque, qui peut être utilisé comme moyen de paiement auprès des fournisseurs, ne suffit pas pour enrayer la précarité énergétique sur notre pays.

Très concrètement, on estime qu’environ 7 millions de Français souffrent de précarité énergétique, soit approximativement une famille sur dix. Même si les derniers hivers ont été globalement cléments, cette douceur relative ne compense pas les augmentations des tarifs de l’énergie. Et le phénomène risque de prendre de l’ampleur, parce que l’électricité devrait grimper de 3,5 à 4 % en janvier 2020…

D’une manière générale, cette problématique découle d’une baisse du pouvoir d’achat dans de nombreux foyers : entre les prêts à rembourser, les frais pour la voiture et les transports, les assurances, les besoins alimentaires et toutes les dépenses dites « incompressibles », il n’est pas toujours facile de joindre les deux bouts.

En conséquence, certains se trouvent parfois dans l’impossibilité totale de payer. Selon l’Observatoire National de la Précarité Énergétique (ONPE), les impayés dans le domaine des factures énergétiques ont augmenté de 18 % pour l’électricité et 10 % pour le gaz au premier semestre 2019.


Vous êtes peut-être éligible à l’opération d’isolation à 1 € du Pacte Énergie Solidarité : utilisez le simulateur QuelleEnergie.fr et suivez les étapes pour en bénéficier.


Les solutions pour redonner du pouvoir d’achat aux consommateurs

Puisque l’énergie semble coûter toujours plus cher, c’est en consommant moins que les Français parviendront à conserver leur pouvoir d’achat. Mais pour que cette réduction des dépenses énergétiques ne génère pas un grand coup de froid dans l’habitation, il faut le plus souvent envisager des travaux de rénovation énergétique…

Le froid, un problème récurrent dans les familles

Selon les données du baromètre Energie-Info, 15 % des Français ont souffert du froid pendant au moins 24 heures chez eux l’hiver dernier. Victimes de précarité énergétique, ils ont baissé le chauffage pour ne pas dépenser trop d’argent… Mais la température a chuté chez eux, et ils n’ont pas pu obtenir le confort minimal pour se sentir à leur aise.

Mieux isoler sa maison : des dépenses utiles pour gagner du pouvoir d’achat ensuite

Il est tout à fait possible de dépenser moins d’énergies sans avoir froid chez soi : pour cela, quelques travaux d’isolation sont généralement nécessaires. Souvent, ils paraissent impensables aux yeux des familles qui peinent déjà à assumer les dépenses du quotidien.

Cependant, il existe des aides permettant, par exemple, d’isoler ses combles pour la somme symbolique de 1 €. De plus, la prime Coup de Pouce CEE offre jusqu’à 4 000 € pour l’installation d’une chaudière biomasse performante ou d’une pompe à chaleur.

Mieux se renseigner pour agir contre la précarité énergétique

Finalement, cette précarité énergétique qui progresse et touche toujours plus de familles en France pourrait être réduite grâce à une plus forte sensibilisation aux atouts de la rénovation énergétique. En comprenant qu’ils pourront faire des économies avec une meilleure isolation, les particuliers seront plus enclins à engager un chantier chez eux.

Plus que jamais, l’information demeure un enjeu essentiel dans cette lutte pour le pouvoir d’achat : de nombreuses personnes ignorent qu’elles peuvent obtenir des travaux à très faible coût pour gagner en confort été comme hiver.

Le saviez-vous ?

 

QuelleEnergie.fr vous accompagne dans la réalisation de vos travaux de rénovation énergétique. Identifiez les points faibles de votre logement et découvrez les solutions à votre portée pour réduire le montant de vos factures d’énergie.

 

Vos réactions

15 Nov

Quand on est locataire, on ne peut pas faire de tels travaux. On perd tout notre argent dans le loyer eet les factures. Pourquoi le gouvernemetn ne ferait-il pas une TVA sur l’énergie qui soit adaptée aux revenus ?? cet import est injuste, entre la TVA et les frais d’abonnement au fournisseur énergie, c’est 500 euros de + sur la facture l’année dernière. C’est honteux de demander ça à des foyers modestes. Le chèque énergie est réservé a des revenus si bas que je me demande si les personnes qui y sont éligibles ont réellement les moyens d’avoir un logement tout court. Et puis les montants de ces chèques sont dérisoires !! L’état assassine. Pendant que je souffle sur les mains de mon bébé pour qu’elles se réchauffent, eux sont tranquilles dans leur canapés Louis XVI dans une pièce chauffée à 24°. Ils donnent le fruit de notre travail aux actionnaires et à cause de cela nous font passer pour des miséreux qui demandent des aides et ne savent pas se gérer. Quel message on fait passer quand bosser à temps plein ne suffit pas à vivre dignement ? Votre travail n’est pas assez bien, pas assez utile ? Comme bien de mes concitoyens, je suis écœurée et révoltée.

Mansuy



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :