[Interview] Opération « Gaz moins cher ensemble »

[Interview] Opération

L’association de consommateurs UFC-Que choisir lance pour la deuxième fois l’opération « Gaz moins cher ensemble ». Cette opération a pour objectif de stimuler la concurrence sur le marché du gaz. Elle n’est pas encore terminée puisque les consommateurs intéressés ont jusqu’au 19 janvier pour s’inscrire.

Pour l’occasion, Quelle Energie a interviewé Cédric Musso, directeur de l’action politique de l’UFC-Que Choisir.

Pouvez-vous nous expliquer concrètement le principe et l’objectif de la campagne « Gaz moins cher ensemble » ?

[Interview] Opération CM : Forte du succès de la première campagne tant en terme individuel (économie annuelle moyenne de 200 euros par souscripteur et un contrat sûr) que collectif (71.000 souscripteurs, une vraie dynamisation de la concurrence), l’UFC-Que Choisir a décidé de relancer cette opération par rapport à une double actualité : l’essoufflement de la concurrence sur le marché du gaz et le risque de pratiques commerciales agressives liées à l’ouverture à la concurrence du fichier des clients au tarif réglementé du gaz.

L’objectif reste le même : obtenir, par la mobilisation des consommateurs, la meilleure offre sur le marché du gaz tant en termes de tarif, que de sécurité juridique (un contrat sûr plus protecteur que ceux classiquement proposés et l’accompagnement de l’UFC-Que Choisir en cas d’éventuelles réclamations.)

Que pensez-vous du marché du gaz en France ?

CM : Nous constatons que le marché resté trop sclérosé. Alors que le tarif réglementé est loin d’être compétitif par rapport au marché libre, 72% des consommateurs y restent arc-boutés alors même que changer de fournisseur est simple : c’est gratuit, possible à tout moment, et sans démarches particulières (c’est le nouveau fournisseur qui s’occupe de tout). La méconnaissance des consommateurs sur la réalité du marché allié aux idées reçues sur le changement de fournisseur expliquent en partie cet état de fait. La campagne « Gaz moins cher ensemble » entend ainsi avoir aussi une vertu pédagogique pour souligner l’intérêt et la simplicité du changement de fournisseur de gaz.

Quel est le bilan de votre première campagne « Gaz moins cher ensemble » ?

CM : Avec plus de 142.000 inscrits, la première campagne « Gaz moins cher ensemble » a permis de faire émerger la meilleure offre sur le marché du gaz en 2013 : 15,5% d’économie sur le prix du kWh par rapport au tarif réglementé de novembre 2013. Cette offre attractive a incité 71.000 personnes à souscrire et à bénéficier du contrat sûr et de l’accompagnement de l’UFC-Que Choisir.

Un an après, il ressort que les 71. 000 bénéficiaires ont économisé 12 millions d’euros de pouvoir d’achat et que plus particulièrement, les ménages chauffés au gaz ont réalisé une économie annuelle moyenne de près de 200 euros. Outre l’intérêt financier, l’offre « Gaz moins cher ensemble » a garanti une réelle sécurité juridique pour les souscripteurs avec des contrats purgés de toute clause abusive et un taux de réclamation particulièrement faible : moins de 150 réclamations, soit un taux inférieur à 2 pour 1000.

Saluée par la Commission de Régulation de l’Energie, comme « le fait marquant » du marché du gaz au premier trimestre, récompensée par le prix Daniel TIXIER de l’Initiative consumériste 2013 de l’ESSEC, « Gaz moins cher ensemble » aura répondu à l’objectif premier de dynamiser la concurrence au service des consommateurs.

Quelles sont les perspectives pour cette deuxième campagne « Gaz moins cher ensemble » ?

CM : Seconde opération, les objectifs initiaux étaient de 100.000 inscrits. Or, nous avons plus de 145.000 inscrits. C’est un premier succès. Ensuite, à la différence de l’an dernier où un seul fournisseur avait accepté de jouer le jeu de la concurrence au service des consommateurs, nous avons cette année, deux fournisseurs participants avec l’organisation d’une enchère. C’est donc cette enchère qui déterminera le lauréat, le moins disant l’emportant. »

Vous souhaitez réaliser des économies d’énergie ? Le simulateur gratuit Quelle Energie vous permet de savoir quelles sont les solutions les mieux adaptées pour votre logement.

Quelles sont les conditions de participation pour les fournisseurs ?

CM : Soucieuse de faire émerger une offre répondant à la fois au besoin de garantir un contrat de qualité à un prix attractif -en tout état de cause moins cher que le tarif réglementé fixé par les Pouvoirs Publics- l’UFC-QUE CHOISIR a défini un cahier des charges strict. L’association exige des fournisseurs la présence impérative de clauses protectrices des consommateurs dans le contrat de fourniture de gaz, mais également un traitement de vos réclamations vous assurant la présence de l’association à vos côtés en cas de besoin. La satisfaction de ces deux conditions est un prérequis pour participer à l’enchère inversée, qui prévoit un minimum d’économies de 12% par rapport au tarif réglementé du kWh de janvier 2015.

Que se passe-t-il si un client n’est pas satisfait du fournisseur du gaz ?

CM : En cas de problème, le client bénéficie de l’accompagnement de l’UFC-Que Choisir mais s’il n’est vraiment pas satisfait, il reste bien évidemment libre de résilier gratuitement et à tout moment son contrat.

Touchez-vous des commissions sur la vente des abonnements ?

CM : Association indépendante, l’UFC-Que Choisir ne perçoit aucune commission de la part du fournisseur lauréat ou du prestataire. Néanmoins, compte tenu des importants coûts engagés pour l’organisation d’une telle campagne (plateforme technique d’enchère, plateforme téléphonique, coûts informatiques, masse salariale de l’équipe dédiée, etc.), l’UFC-QUE CHOISIR demande que les consommateurs ayant souscrit à l’offre lauréate donnent mandat au fournisseur de verser en leur nom et pour leur compte à l’association une contribution maximale de 10 euros TTC (contribution réduite à 5 euros TTC pour les adhérents de l’UFC-QUE CHOISIR ou abonnés aux publications de Que Choisir au jour de leur inscription) en vue de couvrir les frais engagés.

Envisagez-vous de lancer une opération de type « Electricité moins cher ensemble » ?

CM : Si une véritable concurrence peut jouer sur le marché du gaz, en raison de la variété des sources d’approvisionnement, tel n’est pas le cas s’agissant de l’électricité où malgré les récentes hausses importantes, le tarif réglementé reste plus intéressant pour les consommateurs dès lors que l’opérateur historique (EDF) a un avantage concurrentiel sur ses concurrents : c’est lui qui leur vend l’électricité qu’il produit.

@Crédit photo : Laurent HINI

On en parle dans cet article

L’électricité

L’électricité est une énergie dont le prix ne fait qu’augmenter. Entre 2002 et 2012, elle a connu une hausse de 17%, ce qui fait de cette énergie la plus chère du marché !

Les énergies de chauffage

Il existe différentes énergies qui permettent d’alimenter un système de chauffage : le fioul, le gaz, le bois, les énergies renouvelables etc.

Vos réactions

16 Nov

afin de quitter Total spring je demancde votre aide svp Merci

Allot Henriette



Gratuit !

Les services Quelle Energie :

House-dpe-blue

Découvrez les solutions d'économie d'énergie adaptées à votre logement
Faire le test

Calculatrice-blue

Calculez vos aides et subventions
Calculer mes aides

Quotation-blue

Rencontrez des artisans qualifiés
Demander un devis gratuit


Avis des internautes (1090)

8,6/ 10

Afficher tous les avis

A PROPOS DE CET ARTICLE

Les lecteurs ont aussi aimé :